-48%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
10.49 € 19.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Docteur Jonathan Paul MacGraham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Humain
Jonathan P. MacGraham
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso
Jonathan P. MacGraham

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
Docteur Jonathan Paul MacGraham Left_bar_bleue150/3000Docteur Jonathan Paul MacGraham Empty_bar_bleue  (150/3000)

MessageSujet: Docteur Jonathan Paul MacGraham   Docteur Jonathan Paul MacGraham EmptyLun 29 Juin - 21:22

Jonathan P. MacGraham

Informations

Famille Ϟ Mes Parents Josepha MacGraham, institutrice à la retraite et Peter Franklin MacGraham, cardiologue retraité, avec qui je suis assez en froid. Je suis marié à Amélia MacGraham et père d’une fille de 20 ans (Gwyneth MacGraham).
Niveau de vie Ϟ Mon salaire de chercheur en R/D pour Pinxit Industries me permet de vivre aisément. Emploi et études Ϟ Etudes en médecine et Diplôme de Doctorat en Robotique humanoïde. Ma fonction me permet d’exercer le métier de Chercheur en laboratoire privé (notamment pour des projets secrets).

Résidence Ϟ Un cottage familial d’Oldtown.

Capacités

Pouvoirs Ϟ Aucun Améliorations Ϟ Aucune Atouts Ϟ Ma capacité de raisonnement m’aide à prendre des décisions réfléchies. Et ce, peu importe la situation. Sinon, j’arrive à me défendre au corps à corps (et avec le premier objet tranchant qui me tombe sous la main). Faiblesses Ϟ Je suis vulnérable face aux êtres magiques. De même, ma force physique ne fait pas le poids face à celle des trolls ou des êtres augmentés (sauf si j’ai recours aux plasmides). Je suis également sous la menace de Turner, je ne peux donc pas faire le moindre faux pas.


Descrition mentale

La première chose qui me définit est ma curiosité. Je suis un véritable homme de science, c'est-à-dire que je cherche par tous les moyens de comprendre le monde et de découvrir ses secrets ou ceux de l’évolution humaine. Mon raisonnement est ainsi purement scientifique : je me pose une question, puis je teste des hypothèses par des expériences (même si celles-ci sont controversées) afin de m’approcher au mieux de la vérité de ma réponse.

Depuis ma jeunesse, je suis très studieux et travailleur, je suis donc très investit dans mes recherches. Si des choses font obstacles à mes travaux, je n’hésite pas à m’en plaindre à mes supérieurs tout en restant cordial. En effet, j’arrive à les convaincre de l’importance de ces avancées ou de l’intérêt de la réussite de mes travaux, et en quoi ils en sont tout autant concernés. J’en obtiens ainsi satisfaction. Généralement, je suis tenace et très patient, je sais que tout arrive à point à qui sait attendre, ce qui peut parfois exaspérer mon patron.

En dehors de mon travail, je suis un homme qui aime la tranquillité et passer des moments avec ma famille. Je déteste les injustices ou les maltraitances causées sur des Archandroïdes, elles me rappellent celles que j’ai personnellement vécues au moment de mes études. D’autant plus que je trouve ces robots très fascinants. A mes yeux, ce sont des merveilles de technologie. D’ailleurs, étant une sorte d’expert en machineries, je m’intéresse passionnément aux nouvelles technologies. Je reste néanmoins un « humaniste », c'est-à-dire que je place l’être humain au premier plan. Chaque être de chair doté de sensibilité ou de raison est pour moi affilié à un humain. Ainsi, je ne considère pas les Faës comme des êtres à part, mais comme des humains possédant des améliorations « naturelles ». Il me tarde de faire des expériences sur ces derniers pour comprendre l’origine de celles-ci même si cela doit m’en coûter. Certains penseront que je suis fou, mais moi je le fais pour la science.

Concernant mes goûts, je suis un fier patriote écossais alors la plupart de mes préférences auront un lien avec mon cher pays. J’aime danser sur des giges lorsque la joie m’en prend, je bois du whisky, et je mange du haggis lorsque j’en ai l’occasion. Loin de moi l’idée de porter le kilt quotidiennement, car je ne le porte que lors de la fête nationale.


Description physique


Je suis un homme blanc de grande taille, d’environ 1m80. Mon buste, mes épaules et bras musculeux reflètent mes années de travail dans les usines. J’ai également des mains « de travailleurs » ou de « paysans », pour désigner ma poigne de fer.

On pourrait dire en me voyant, que je suis à la fleur de l’âge. En effet, mon visage ovale est marqué par la vieillesse, ce qui est d’autant plus accentué par mon crâne chauve. Mes joues et mon front sont creusés par des rides, tout comme les coins de mes yeux. Je porte une barbe brune (un peu grisonnante) taillée en carré. Mes sourcils sont épais et broussailleux. Mes yeux noisette sont cachés par des lunettes carrées à cause de ma myopie. Ma défaillance visuelle étant également due à mon âge.

Généralement, je suis habillé en blouse blanche, et je porte des protections réglementaires à chaque opération, telles que des masques, gants et couvre-chaussures en latex. Si je ne suis pas au travail, je porte des pantalons en coton avec un pull d’ancienne mode en laine. Lors de soirées mondaines, je sais m’habiller de manière élégante, en smoking, cravate et pantalon à flanelle noirs.

43 ans

Date de naissance : 15 mars 2027

Lieu de naissance : Edimbourg

Humain

Conglomérat

Crédit Avatar : Blackbird



Histoire



« Paul 5539, veuillez commencer l’enregistrement s’il vous plaît.

- Oui, monsieur. »

Je suis né à Edimbourg le 15 mars 2027. Ma naissance s’est déroulé sans encombres et j’étais dans de très bonnes conditions cliniques paraît-il. Quoi qu’il en fut, j’ai grandi en même temps que les nombreuses crises qui traversèrent le monde. L’Europe et les Etats-Unis s’effondrèrent, la paix internationale devenait de plus en plus fragile, mais dans mon Ecosse, tout allait pour le mieux. Du moins, c’était le cas dans ma famille. J’étais un petit garçon très curieux et je jouais beaucoup à fabriquer des petits robots en kit ou à d’autres jeux de construction. Je me souviens également de nos balades dans les Shetlands avec mes parents durant nos vacances d’été. Puis, j’avais de bons amis dans mon école et tout allait bien dans le cabinet privé de mon père.

En 2037, comme tous les garçons de 10 ans, j’étais incollable sur Internet et découvrait sa nouvelle version avec le Réseau. Deux années plus tard, les Dragons firent leur première apparition, j’étais à la fois effrayé (normal pour un enfant, me direz-vous) mais à la fois fasciné par ces étranges créatures. Je crois que c’est à ce moment là que mon envie de comprendre le monde grandit en moi ! Sans pour autant négliger ma passion grandissante pour les machines.

Lors de mes 15 ans et durant mon adolescence, je manifestais avec de nombreux camarades pour la législation des méta-humains et en faveur de la légalisation des plasmides ou d’autres améliorations humaines. Pendant ce temps, la clientèle de mon père se faisait rare, les affaires commençaient à tourner mal. Selon lui, sa ruine était causée par ces nouvelles implantations cardiaques, bien plus efficaces que n’importe quel médicament. Le cardiologue n’avait plus qu’à effectuer des contrôles de routine. Les problèmes de mon père opposés à mes idéaux « pro-méca » tendirent mes relations avec lui. Les dîners de famille finissaient souvent par un débat houleux, voire des disputes virulentes.

« La goutte de trop pour mon père est lorsque j’ai regardé une certaine information à la télévision, murmurai-je

- Pardon monsieur ? demanda Paul

- Excusez-moi Paul, une mauvaise pensée. N’en tenez pas compte.

- Puis-je continuer, monsieur ? »

Lors de mes 20 ans, mon père et moi étions devant la télévision en train de regarder la cérémonie des prix Nobel. L’entreprise Pinxit reçu pour ses travaux sur la Protochirurgie un prix honorable, car ses travaux mêlaient à la fois de la médecine, mais aussi de la mécanique. Une science révolutionnaire ! J’étais si admiratif, mais mon père si scandalisé.

« C’est une honte ! hurlait-il, comment peut-on laisser faire ça ! C’est scandaleux !

- Une fois encore, ton étroitesse d’esprit montre que tu ne comprends rien ! Ceci est l’avenir ! L’humanité de demain papa ! »

-C’est plutôt la ruine de l’humanité qui est en marche, fils ! Et tous ceux qui acceptent ces horreurs ne sont que des monstres ! Mais, moins pire que ces soi-disant médecins pratiquant cette chirurgie démoniaque ! »

- Je veux devenir l’un de ces soi-disant médecins papa… Alors je suis un monstre, pour toi? »

- Quoi !? »

J’ai oublié les détails de nos arguments suite à cela, mais je me souviens qu’il ne m’a plus jamais appelé « fils ». Selon lui, je n’étais pas digne d’accepter le serment d’Hippocrate, ni même d’être appelé « Docteur ». Il ne m’a pas chassé de la maison, mais ses propos m’étaient insupportables. L’année suivante, je commençai mes études de médecine à l’université d’Edinbourg, sauf que je ne suis plus jamais rentré « à la maison ». N’ayant pas droit à une bourse d’Etat, je devais travailler dans des usines afin de payer mon logement, ainsi que mes études. J’ai notamment travaillé dans des petites entreprises de transport d’acier et de confection d’armures. Les conditions étaient pénible, car il fallait porter des charges lourdes toute la journée (comme des aciers ou des coques de métal). J’enchainais ainsi les cours le matin et le travail le soir.

Un soir, j’étais tellement épuisé que je n’avais plus la force de rentrer chez moi. Sur ma route, je décidai de me poser sur la terrasse d’un café nommé « The Glasgow ». C’est là que je l’ai vu, cette belle serveuse aux yeux émeraude et aux cheveux flamboyants. Tellement gentille et souriante. J’en suis presque aussitôt tombé amoureux. Je failli bégayer lorsqu’elle me demanda de sa voix douce :
« Vous désirez quelque chose ? »

Par la suite, une fois par semaine je revenais à « The Glasgow ». Je commandais toujours cet même Irish coffee ou ce même Shortbread à cette serveuse du nom d’Amélia. Plus les semaines et les mois passèrent et plus nous devinrent proches, amis, puis je lui déclarai ma flamme. C’était inespéré, mais elle m’aimait aussi ! Nous échangeâmes notre premier baiser dans ce café.

Nous nous voyions peu en dehors de son lieu de travail. J’avais peu d’argent et mes études me prenaient beaucoup de temps et d’énergie. Sauf ce soir-là, au printemps. Je devais avoir 23 ans, nous étions devenus si impatient, si amoureux l’un envers l’autre. Après son travail, nous avons décidé de nous promener dans les parcs. La nuit était si belle et mon cœur battait la chamade ma main serrée sur la sienne. Assis dans l’herbe sous un saule, nous échangeâmes un baiser fougueux. Nous voulions tous les deux la même chose, partager notre nuit ensemble. Nous fîmes l’amour pour la première fois.

D’autres rendez-vous de cette nature suivirent. Sauf au moment de l’automne, où je la vis pleurer.
« Que se passe-t-il Amélia ? M’inquiétai-je. »

Elle m’invita à m’assoir, et m’annonça ce qu’elle appelait une terrible nouvelle.

« Je suis enceinte Jonathan. »

Compte-tenu de ma situation financière, dotée de ma préoccupation pour mes études, il est vrai que j’aurais pu me comporter en goujat. La laisser tomber était sans doute une meilleure solution pour moi. Mais comment aurais-je pu l’abandonner ? Je l’aimais si fort. La voir souffrir me rendait si malheureux. De plus, j’avais trouvé une nouvelle raison de me battre, de continuer mes études. Je pouvais enfin lui promettre un avenir radieux à mes côtés. Lorsque je lui promis de redoubler d’efforts pour réussir et assurer un avenir pour nous et pour notre enfant, elle se remit à pleurer de plus belle. Mais de joie, cette fois.

Amélia donna naissance à notre fille, Gwyneth le 28 décembre 2050. Ses parents nous aidaient financièrement et s’occupaient de notre fille dans leur village situé aux environs de Dalkeith. Ils ont même organisé notre mariage dans une petite église. Amélia et Gwyneth portèrent ainsi mon nom, et avait une petite protection. Quant à mes parents, ils nous avaient à peine félicités.

« Quelle histoire monsieur ! s’exclama Paul

- Mais ce n’est qu’après que les ennuis ont commencé… Paul, veuillez noter que ce qui va suivre est strictement confidentiel. Le code d’accès à cette partie d’enregistrement est G508221.

-Bien Monsieur, Enregistrement confidentiel activé.

-Poursuivons…. »

Après 10 années de dur labeur, je réussi mes études brillamment. L’Etat écossais m’a donné une prime du mérite, cet argent permit à ma famille et moi-même d’emménager dans une maison avec un jardin à Stockbridge. Il me restait encore 5 ans de Thèse à effectuer, dans le but de me spécialiser dans la protochirurgie. Le salaire qu’on me versait, nous permettait de vivre décemment. C’est à mes 35 ans, à l’achèvement de ma thèse intitulée : « L’amélioration des Implantations et de leur Efficacité sur des êtres humains » que je devins enfin Docteur en Robotique Humanoïde.

Un étrange individu était également présent lors de ma soutenance. Celui-ci vint vers moi après les congratulations de mes jurys.

« Je ne peux vous révéler mon identité, mais sachez que Mr Turner, PDG de Pinxit Indurstries a suivi vos travaux avec grands intérêts . Il souhaiterait vous rencontrer. »

Je sentis tellement de fierté grandir en moi. J’allais rencontrer l’homme dont l’entreprise m’avait poussé à aller jusqu’au bout de mon rêve 15 ans plus tôt. Je suivais l’employé jusqu’à Newtown, puis au sein de Pinxit. Je rencontrai Aryan Turner dans son somptueux bureau. J’avoue que j’étais très impressionné. Il me félicita de mes brillants travaux, et m’annonça qu’il souhaitait vivement que je travaille pour lui. Je signai un contrat de travail avec lui. Ce dernier stipulait que j’avais le droit d’effectuer certaines expériences non réglementées dans d’autres Etats. Ainsi, l’une de mes première expérience à été de disséquer des Unseelies, dans le but de comprendre leur fonctionnement anatomique (somme toute, très similaire au fonctionnement humain). De même, j’ai pu séquencer une partie de leur ADN pour mes recherches personnelles.

Après quelques années d’ancienneté, où mes problèmes financiers de ma jeunesse avaient complètement disparus, Turner comprit ce dont j’étais capable, et l’audace dont je pouvais faire preuve. En récompense, il m’intégra à un projet très secret. Le projet Black Viper. Le but est de créer les premiers soldats humains augmentés. Aussi efficaces que des soldats, mais avec l’aide de la machine, ils devenaient des êtres puissants ! J’étais dans le laboratoire n°5 avec le Docteur Stevens où je l’ai assisté à la première opération. Notre première création . Je le voyais souvent préoccupé, mais j’ignorais pourquoi.

J’ai donc assisté à la naissance de ce premier être mi-machine, mi-humain. Shadow. Les tests physiques et psychiques montrèrent qu’il était très puissant, ce qui préoccupait davantage Stevens. Je compris ses inquiétudes bien après. Nous avons mis au monde des êtres conçus pour tuer, n’obéissant qu’à un seul maître : Aryan Turner. Nous ne pouvons plus reculer, nous étions liés par le secret et muselés, tout comme nos « enfants ».

Je mis au monde de deux des futurs Viper, les « frères » de Shadow. Lors de leur conception, celui-ci rodait bien souvent près du Docteur Stevens, ce qui était bien étrange comme comportement. Même pour une augmenté de guerre. Après des tests d’armes à feux, effectués sur différentes cibles (dont des cibles réelles). Stevens pris lui aussi un comportement suspicieux. Puis, du jour au lendemain, il disparu. Je ne comprenais pas. Il ne pouvait pas partir en retraite, comme ça sans prévenir. D’autant plus que le projet n’était pas achevé.

Dès que je posais des questions, on me répondait par le silence. Ou par encore plus de questions à me poser. Turner me conseillai, vivement, de rester à ma place et de prendre soin des mes enfants ainsi que de ma vraie famille. Je compris vite son chantage. Je devais m’occuper du projet, sinon, je perdrais les miens. Je perdis toute curiosité à l’égard de Stevens, ayant bien trop peur qu’il n’arrive quoi que ce soit à Gwyneth ou Amélia.

Jusqu’au jour, lors d’un examen de routine sur Shadow. Il me fallait vérifier la connectivité des transmissions Ex-neurotronique du cortex de Shadow. C'est-à-dire, vérifier que les commandes internes sont toujours fonctionnelles, afin qu’il puisse utiliser ses armes correctement. L’opération était évidemment enregistrée.

« Ouverture de la boite crânienne, côté du lobe occipital »

La puce Evolved était toujours à sa place, posée sous une couche de cellules gliales, juste entre la matière grise et la matière blanche.

« Tout a l’air impeccable. Besoin d’un léger nettoyage pour éviter que les axones neuronaux ne court-circuitent les transmissions. »

Je pris un scalpel afin d’inciser avec minutie la couche, puis j’extrayais la puce avec la pince fine. Je remarquai néanmoins une deuxième puce, une puce noire rétinienne.

« Mmm étrange »

Qui aurait pu commettre une telle erreur ? Seuls deux chirurgiens peuvent travailler sur ce cortex, moi et….

« Stevens ! »

Il l’aurait donc mis intentionnellement ? S’agit-il d’un message à mon intention ? Et pour me dire quoi ? Je repris conscience que la conversation avec moi-même serait conservée dans les archives personnelles de Turner.

« Stevens a fait une erreur de circuitage ! Si je ne l’avais pas aperçu, Shadow aurait pu faire dysfonctionner la transmission ! Je vais réparer ça, puis procéder au nettoyage du Cortex. »

La puce rétinienne est en réalité une mini-caméra dont on se sert pour fabriquer les yeux des Archandroïdes. Stevens a demandé à un Archandroïde de 3e génération de l’enregistrer, puis l’a démonté afin de garder la caméra. Il m’a adressé un simple message :

« Jonathan, je sais que tu es quelqu’un d’intelligent, alors ne te laisse pas faire par Turner. Il est peut-être le maître des lieux mais ne contrôle pas tout ! Tu es en danger, mais trouve un moyen de le renverser ! Et tu connais un moyen, puisque tu peux entendre ce message !»

« Paul 5539, fin de l’enregistrement. »


You, myself & I


Pseudo Ϟ Lost Forever. Comment as-tu connu le forum ? Ϟ Merci à Shadow =3 Ton avis sur le forum ? Ϟ Design très joli ! *-* L’histoire et le contexte sont très bien expliqués, et bien décrits ! Code Ϟ OK.



Revenir en haut Aller en bas
MAÎTRE DU JEU
Intelligence Artificielle
THE TIMELESS ONE

Ϟ Mensonges proférés : 165
Ϟ Richesses amassées : 316
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Le tiens, le vôtre, le nôtre.
Ϟ Crédits : Blackbird.
Ϟ Gagne-pain : Marionnettiste éhonté d'âmes damnées et écervelées.
Intelligence Artificielle

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
Docteur Jonathan Paul MacGraham Left_bar_bleue0/0Docteur Jonathan Paul MacGraham Empty_bar_bleue  (0/0)

MessageSujet: Re: Docteur Jonathan Paul MacGraham   Docteur Jonathan Paul MacGraham EmptyLun 29 Juin - 21:27

Félicitations

Validation expresse


Ave !
Une fiche irréprochable, j'ai lu ça d'une traite ! Docteur Jonathan Paul MacGraham 402396448

Félicitation, jeune padawan ! Te voilà validé, et devenu membre officiel de notre équipage de fous furieux ! Docteur Jonathan Paul MacGraham 2435521040 Avant toute chose, moi, sa sacrosainteté le MJ, te demanderai de faire référencer ton avatar. Ceci accompli, le forum t'ouvrira les bras ! N'hésite pas à créer une fiche de liens, afin que les autres joueurs tissent avec toi les plus belles -ou les plus terribles relations qui soient. Tu peux également tenir ton propre journal. Tu es la recherche de ta maman ou de ton petit frère ? La section scenarii est à ta disposition ! Si tu as la moindre question, n'hésites jamais à contacter le staff !
Bon jeu sur DS !
Revenir en haut Aller en bas
https://steel-and-dust.forumactif.org
Humain
Jonathan P. MacGraham
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso
Jonathan P. MacGraham

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
Docteur Jonathan Paul MacGraham Left_bar_bleue150/3000Docteur Jonathan Paul MacGraham Empty_bar_bleue  (150/3000)

MessageSujet: Re: Docteur Jonathan Paul MacGraham   Docteur Jonathan Paul MacGraham EmptyLun 29 Juin - 21:32

Han merci merci Docteur Jonathan Paul MacGraham 239406306 Docteur Jonathan Paul MacGraham 239406306

Me voilà prêt! =D
Revenir en haut Aller en bas
Méca-humain
Skylar J. Kenway
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -

Skylar J. Kenway

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
Docteur Jonathan Paul MacGraham Left_bar_bleue554/3000Docteur Jonathan Paul MacGraham Empty_bar_bleue  (554/3000)

MessageSujet: Re: Docteur Jonathan Paul MacGraham   Docteur Jonathan Paul MacGraham EmptyLun 29 Juin - 21:37

Bienvenue doc, en espérant que vous n'ayez pas à subir le même sort que Stevens... Docteur Jonathan Paul MacGraham 3889026037
Revenir en haut Aller en bas
Humain
Jonathan P. MacGraham
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso
Jonathan P. MacGraham

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
Docteur Jonathan Paul MacGraham Left_bar_bleue150/3000Docteur Jonathan Paul MacGraham Empty_bar_bleue  (150/3000)

MessageSujet: Re: Docteur Jonathan Paul MacGraham   Docteur Jonathan Paul MacGraham EmptyLun 29 Juin - 21:53

Hey! Attention Shadow, je connais TOUS les secrets de votre cerveau ! Docteur Jonathan Paul MacGraham 3889026037 Prenez garde aux contrôles de routine! What a Face

Mais merci ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Méca-humain
Skylar J. Kenway
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -

Skylar J. Kenway

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
Docteur Jonathan Paul MacGraham Left_bar_bleue554/3000Docteur Jonathan Paul MacGraham Empty_bar_bleue  (554/3000)

MessageSujet: Re: Docteur Jonathan Paul MacGraham   Docteur Jonathan Paul MacGraham EmptyLun 29 Juin - 22:07

Ça fait bien longtemps que je n'ai plus peur de rien, mon cher Docteur Jonathan Paul MacGraham 3304086677
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Docteur Jonathan Paul MacGraham   Docteur Jonathan Paul MacGraham Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Docteur Jonathan Paul MacGraham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Riders on the storm :: Fiches validées
-