Partagez | 
 

 [UNIVERS] La vie à Ebimbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MAÎTRE DU JEU
avatar
THE TIMELESS ONE

Ϟ Mensonges proférés : 165
Ϟ Richesses amassées : 316
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Le tiens, le vôtre, le nôtre.
Ϟ Crédits : Blackbird.
Ϟ Gagne-pain : Marionnettiste éhonté d'âmes damnées et écervelées.

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
0/0  (0/0)

MessageSujet: [UNIVERS] La vie à Ebimbourg   Ven 26 Juin - 18:26

La vie à Edimbourg

En savoir plus sur la ville et ses secrets


Introduction
A l’image de la face du monde entier, en 2070 les mœurs ont bien changé. Cette notice vous permettra d’y voir un peu plus clair, notamment en ce qui concerne le mode de vie de la population.


S'informer et communiquer
◊ La réalité améliorée (RA)
La réalité améliorée est une sorte de superposition d’un monde virtuel sur le monde réel. Mais rien ne vaut un exemple : vous souhaitez montrer à vos amis la nouvelle option tendance que vous comptez faire monter sur votre véhicule. Rien de plus simple. Grâce à votre Comlink, puce de liaison indispensable à toute connexion à la réalité améliorée (une box internet, grosso modo), vous pourrez immédiatement trouver ladite option sur le web et en transposer l’image numérique sur votre véhicule. Comme s’il s’agissait d’une véritable pièce tangible…qui évidemment disparaîtra dès l’instant où vous passerez à autre chose.
Au-delà d’une utilisation « créative », la réalité améliorée peut servir au divertissement. Exit les paint-ball archaïques et les consoles quand il est possible d’avoir les deux ! Les gamers se feront une joie de dézinguer du monstre à la pelle dans des FPS où les ennemis apparaissent directement autour d’eux, et où il suffit d’une pensée pour changer d’arme.

◊ Le système Comlink
Comme évoqué plus haut, la puce Comlink est une sorte de box internet. Il s’agit d’un implant sous-cutané, évidemment invisible à l’œil nu, qui permet de se connecter à la réalité améliorée…mais aussi de communiquer. Les mauvaises langues paranoïaques diront que c’est un moyen pour le gouvernement ou, pire encore, pour les grosses sociétés de biotech, de vous tenir à l’œil. Il y a du vrai là-dedans, mais que pouvons-nous y faire, nous autres pauvres mortels ?
Toute personne qui se fait implanter un Comlink se voit attribuer une fréquence personnelle, sorte de « numéro de téléphone. » Il est possible de mettre cette fréquence sur « liste rouge », soit de la rendre plus ou moins secrète…mais évidemment, les sociétés de biotech et le gouvernement sauront toujours vous trouver.
Le Comlink est sensible aux brouillages techniques et à la magie ; du coup, les faës ne peuvent en posséder. Ils doivent utiliser des communicateurs portables.

◊ Les communications holographiques
Technologie ultrasophistiquée et dérivée des visioconférences, les communications holographiques permettent de projeter l’image de votre correspondant directement dans la pièce où vous vous trouvez et où vous avez lancé l’appel. Ce type de communication n’est pas possible à partir d’un simple Comlink, un ordinateur en bonne et due forme est nécessaire.


Se déplacer
◊ Le Starway, train mi aérien/mi souterrain
Sorte de croisement entre un ordinateur et un métro, le Starway est littéralement un train intelligent. Exempt de conducteur humain, il est piloté par une intelligence artificielle qui transmet en temps réel son parcours aux gares desservies. Ainsi, la première chose qu’on remarque en entrant dans une gare du Starway, c’est cette voix féminine robotisée qui n’a de cesse de répéter les mêmes choses. Ce train n’affiche jamais de retards et n’attendra jamais non plus le malheureux retardataire qui court au bout du quai en faisant de grands signes.
On peut juger du caractère fréquentable d’un quartier à l’apparence du Starway qui le dessert. Celui de Glasgow fait peine à voir, et la SoCFA (société des chemins de fer automatisés) refuse catégoriquement de lui rendre sa gloire passée. A chaque fois que ce train revient de maintenance, il est immédiatement soumis à de nouveaux…tests de résistance par les voyous locaux. Pinxit Industries a accepté de fournir quelques archandroïdes afin d’assurer la sécurité, mais le tollé que cela a provoqué a poussé la SoCFA à changer d’avis. Désormais, ce sont des humains augmentés à l’allure de policiers en « armure » qui gardent les rames.
Le Starway qui dessert Newtown et Stockbridge est un chef-d’œuvre de design, tout confort évidemment. Une rame spéciale destinée aux faës a été intégrée au réseau, il y a peu. Son intérieur rembourré empêche tout malaise dû aux matériaux constitutifs de l’enfin (du fer…) et isole au maximum les systèmes de la magie. Cette rame est une des seules à subir des retards à cause des bugs dus à la magie.

◊ Les véhicules personnels
En ville, les voitures et moto doivent être étiquetées ECO-Gas. Cela signifie tout simplement qu’elles consomment du carburant synthétique et non à base de pétrole. Concrètement, ces véhicules coutant extrêmement cher, ce ne sont que les plus riches qui peuvent se permettre de rouler avec. Les petites gens et leurs vieux tas de ferraille sont donc relégués à la périphérie, à moins qu’ils ne louent un véhicule ECO-Gas à l’entrée de la ville. Ce sont des véhicules au design très épuré et doté d’une intelligence artificielle que certains considèrent comme envahissante. Elle ne vous laissera pas partir sans votre ceinture, et encore moins braver les limitations de vitesse…
S’il ne vous intéresse pas de louer un véhicule ou que vous n’avez pas les moyens d’en acheter un, il vous reste le Starway. C’est le moyen de transport le plus prisé.

◊ Hélicoptères et avions
Les avions se font rares, puisque peu de pays ouvrent encore leurs frontières. Ceux qui osent encore braver les vents supportent un plan de vol extrêmement strict, la crainte de croiser un dragon se faisant omniprésente.
Les hélicoptères sont en général un moyen de transport apprécié des grands chefs d’entreprise qui ne veulent pas risquer de se faire agresser en route. Certains faës possédant des ailes, cette crainte semble derechef être d’actualité…


Divertissements
◊ Activités culturelles
La quasi-totalité des activités culturelles d’Edimbourg sont regroupées dans le quartier de Stockbridge. Oldtown vaut également le détour, du moins en ce qui concerne le volet touristique. A Stockbridge, vous trouverez une multitude de musées et autres galeries d’art, sources intarissable de glamour pour les faës. D’ailleurs, des faës, vous en croiserez un bon nombre dans ce coin. C’est d’ailleurs en raison de leur forte population qu’une rame spéciale du Starway a dû être affectée à ce quartier. Au-delà des musées, Stockbridge abrite plusieurs zoos autour de son parc verdoyant ; des aires de jeu, voire un embryon de parc d’attraction. Bref, c’est un cocon de paix dans un monde de violence. L’un des seuls endroits où il est plutôt rare de croiser des molosses augmentés à la solde du Conglomérat ou de ses archandroïdes peu affables.

◊ Bars et night-clubs
S’il vous prend l’envie d’un petit verre entre amis respectables, les lounge-bar d’Oldtown ou de Newtown vous raviront de leur ambiance feutrée, de leurs mille et un néons colorés et de leurs cocktails délicats. Les night-clubs du coin vous garantiront des soirées de folie, et peut-être même y verrez-vous un peu de dentelle. Si vous en voulez plus, il faudra vous tourner vers les quartiers moins fréquentables de la ville.

A Sighthill, vous trouvez des bars Unseelie à l’ambiance tamisée presque malsaine, des espèces de bordels dans lesquelles on se garderait volontiers de foutre les pieds, s’ils n’exerçaient pas sur vous une espèce d’attraction irrésistible. Que vous vouliez goûter à de la chair de faë ou vous casser quelques dents en croquant de l’augmentée, il y en a pour tous les goûts.

◊ Arène de combat
Dans le registre des activités craignos, les plus assoiffés de sang d’entre vous aimeront certainement admirer quelque boucherie à la Fosse. Véritable institution à proximité des docks de Leith, cette arène de combat improvisé appartient à la Main Noire…comme tout ce qui est illégal, en fait. Votre interlocuteur privilégié en ces lieux, et l’organisateur des combats, ne sera autre que Mangor Mâche-les-os, un troll à l’allure peu amène. Il porte bien son nom alors, ne l’énervez pas. Que vous soyez un faë, un augmenté, un archandroïde ou un tas de viande quelconque, n’hésitez pas une seule seconde à tenter votre chance à cause de votre race. L’arène accepte tout le monde, tant que ça saigne ou que ça grince un tantinet. L’hésitation n’est toutefois pas malvenue. Candidat libre, vous aurez soit la chance de tomber face à du menu fretin –également appelé « viande fraîche » dans le milieu. Humains augmentés en manque de neuropozyne, drogués en quête d’argent, faës imprudents et fauchés…Sinon, s’il vient à votre bonne étoile de vous gratifier d’un sourire carnassier, eh bien, vous tomberez face au poulain de quelque laniste des temps modernes. De véritables gladiateurs assoiffés de sang qui vous mettront en pièce, à moins d’un gros coup de bol.
Toutefois, dites-vous toujours que votre mort emplira de joie votre public surchauffé, là-haut, qui vous observe en vous crachant à la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://steel-and-dust.forumactif.org
 

[UNIVERS] La vie à Ebimbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Once upon a time :: Contes et légendes
-