Partagez | 
 

 Mother and Daughter [PV Aviana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Faë
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 46
Ϟ Richesses amassées : 52
Ϟ Epitaphe : 21/08/2015
Ϟ Pseudonyme : BloodyRoses
Ϟ Crédits : Sendolarts/ Akarius

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
850/3000  (850/3000)

MessageSujet: Mother and Daughter [PV Aviana]   Dim 11 Oct - 16:42

Ces derniers jours, Lauralyn ressentait le besoin de s’isoler. Elle ne mangeait plus avec les siens, était bien plus irritable que d’habitude et, même au sein de son lycée, elle ne parlait plus avec ses camarades. Même si d’ordinaire, ses « amies » ne l’aidaient qu’à s’entraînait dans l’usage de son aura d’apaisement. Ainsi, en dehors de ses cours, la Princesse s’enfermait dans sa chambre. Son Altesse avait réussi à prétendre à ses domestiques qu’elle était souffrante.

La réalité était tout autre…

Depuis le jour de sa « confrontation » avec le Prince Ravencius, son cœur était brisé. De plus, des questions sur l’amour, la trahison ou la manipulation martelaient son esprit embrumé par la tristesse.

C’est pourquoi, ce jour là, elle se sentait l’envie de prendre un bol d’air frais, et d’oublier quelque peu ses soucis. Son seul refuge en dehors de sa chambre était l’écurie. Celle là même où elle avait fait ses premiers essais en équitation et où elle y avait trouvé une passion. L’abri de ses chevaux se trouvait non loin du Palais, dans un des parcs verdoyant de Stockbridge. En compagnie de sa garde personnelle, la Princesse rejoignit son animal favori, un magnifique cheval bai, et le sortit de son box. Elle lui donna des soins à la manière d’un garçon de ferme. Telle une domestique, elle s’attelait à la tâche de nettoyer sa robe, de le brosser, de lui curer ses sabots et de lui démêler sa queue et sa crinière.

Au fur et à mesure que la saleté disparaissait de l’équidé, Lauralyn sentait que le poids de son cœur s’allégeait. Pour parfaire cet effet thérapeutique, il lui fallait sceller sa monture et partir en balade. C’est à ce moment précis qu’un garde en armure d’or arriva. Un des gardes de la Reine.

Les domestiques se figèrent, tandis que le cœur de la Princesse battait d’inquiétude.

« Votre Altesse, sa Majesté vous demande dans la salle du Trône. »

Insolente, elle lui répondit :
« Je m’apprêtais à me balader. Allez dire à Mère que… »

Le Garde la coupa,
« Sauf votre respect, votre Altesse. Il s’agit d’une convocation. Votre Mère veut vous voir immédiatement. »

Agacée, et râlant comme à son habitude, elle ordonna sèchement à sa garde de la ramener au Palais. La capricieuse ajouta au « sous-fifre » de sa mère, en lui confiant les rênes de son animal :

« Ramenez Dorvah dans son box ! (devant son air stupéfait) Si j’apprends que vous ne m’avez pas obéit, je dirais à Mère que vous vous êtes mal comporté en ma présence ! »

Sur le chemin du retour, la Princesse bouillait de rage. A la manière d’une enfant, elle faisait la moue. Elle ne supportait pas son autorité maternelle, d’autant plus qu’elle était peu habituée à cette situation. Par la même, elle ignorait pourquoi une telle convocation. Aviana avait-elle des soupçons à propos d’une quelconque relation avec Nevius ? Voulait-elle pointer du doigt, une fois encore, « l’incidence diplomatique » ?

Sa garde la laissa devant la porte en bois brut. Elle entra dans la salle illuminée, recouverte de tapisseries et de soieries colorées. Sa mère, de son allure autoritaire et imposante, l’attendait.

Comme l’exigeait l’étiquette, la Princesse lui montrait ses respects en s’inclinant légèrement.

« Me voici, Mère. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faë
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 28
Ϟ Richesses amassées : 34
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Laufey
Ϟ Crédits : Kirsi Salonen

MessageSujet: Re: Mother and Daughter [PV Aviana]   Dim 1 Nov - 14:38

Certaines personnes, et son père le premier, s’étaient plu à qualifier Lauralyn d’erreur de jeunesse. Dans l’existence bien huilée de la jeune femme respectable qu’elle eut pu devenir, son insolente enfant n’avait pas à place. La vérité était qu’Aviana n’en avait cure. Elle n’avait pas conçu Lauralyn comme un moyen d’attacher Jacelyn à ses pas ou lui dérober sa couronne. Elle avait pour ce faire d’autres artifices.

Elle n’attachait pas davantage d’importances aux ragots et aux rumeurs prêtant à sa fille des frasques qui renvoyaient ses propres actes au rang de faits négligeables. Elle avait même quelque orgueil à imaginer que sa fille put plaire et qu’elle eut assez d’arrogance pour en jouer en dépit de son âge, à afficher cette singularité dérangeante que Jacelyn avait cru pouvoir accabler de faiblesse.

Il y avait pourtant des rumeurs, et celles-ci enflammaient la cour de Lumière plus sûrement et plus durablement que celle qui touchaient Aviana en personne, quand bien même leurs sujets et leurs causes étaient probablement proche. Lauralyn était une faë resplendissante aux jours et au coeur libre, dont de nombreux faës rêvaient certainement de s’emparer. Imaginer Lauralyn succomber à l’Ombre, c’était voir un joyau inestimable se ternir et pour autant, certains se plairaient à moquer l’Ombre s’il succombait aux charmes indéniables de sa plus resplendissante héritière.

Aviana, quant à elle, ne s’embarrassait pas de faux semblants. Elle n’avait pas la moindre intention de qualifier d’amour ce qui n’était que l’expression d’un fantasme refoulé. Elle avait courtisé Caïn pour s’approprier ce qu’il représentait, comme elle avait jadis séduit Jacelyn, à l'affût d’un mythe à portée de main, apte à sublimer son ego. Elle se sentait moins amoureuse que ravagée de désir et s’en trouvait satisfaite. Quitte à se voir aliénée par des sentiments furieux, autant que ceux soient cruels, elle se sentait alors moins sotte à s’en avérer prisonnière.

Pour autant, il devenait plus que nécessaire que sa fille apprit à se montrer discrète. Aussi Aviana avait-elle jugé nécessaire de mettre quelques points au clair.

La salle du trône était curieusement vide. Aviana n’avait pas jugé nécessaire de s’encombrer de son époux. S’il eut probablement approuvé les remontrances de la reine, ils n’en auraient pas partagé pour autant les mêmes motivations, et la reine aurait jugé insultant de laisser à penser qu’elle avait besoin de la présence de son époux à ses côtés pour appuyer ses mots. Elle avait eu père, époux et enfant, elle n’en appréciait pas moins de faire cavalier seul, comme si son existence ne pouvait souffrir la dualité, comme si elle n’était qu’une flammèche capricieuse que la moindre présence faisait vaciller du souffle de sa présence.

Aviana était vêtue d’une robe chamarrée aux éclats de couleurs vives, évoquant le plumage précieux de quelque improbable oiseau de conte né des mains d’un enchanteur. La reine salua sa fille d’un vague geste de la main et croisa son regard, mais ne se leva pas pour autant du trône où elle était assise en une pose nonchalante.

« Je suis navrée de te retarder dans tes escapades. »

La politesse avait des us curieux à la cour, s’il était mal vu d’y déroger, aucune règle n’interdisait l’hypocrisie et tout dans le regard miroitant de la reine clamait avec une sincérité déconcertante combien elle s’en moquait.

« Mais vois-tu, Lauralyn, tu n’es plus une enfant, et autant je comprends qu’il te pousse des ailes, autant... »

Le regard de la reine s’attarda sur le garde qui avait accompagné Lauralyn et s’assombrit subtilement, comme au passage d’un nuage. Le garde hocha la tête et sortit, laissant la reine libre de poursuivre, seule avec sa fille :

« …il serait grand temps que tu apprennes à te rendre quelque part sans mettre l’entièreté de notre cour au courant. »

Aviana sourit à sa fille, du sourire dangereux des prédateurs en chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mother and Daughter [PV Aviana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» Le projet de Michele Pierre-Louis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Stockbridge :: Songes d'une nuit d'été
-