Partagez | 
 

 Come as a friend (ft. Mathilda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sidhe-seer
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 43
Ϟ Richesses amassées : 51
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014

MessageSujet: Come as a friend (ft. Mathilda]   Ven 11 Sep - 20:16

Le cœur battant d’Edinburgh. Combien de fois s’y était-elle rendue pour ses propres affaires ? Oh, bien sûr, sa meute de rats avait gardé son QG dans les confins de la ville, dans la retraite de Glascow, mais chacun d’eux savait où les affaires battaient leur plein. Très souvent, on voyait des gosses des rues se faufiler entre les passants peuplant le marché noir. Ils étaient suffisamment petits pour éviter les deux énormes trolls qui en gardaient l’entrée et connaissaient, de toute manière, toutes les entrées pour se glisser parmi la masse grouillante des pouilleux d’Edinburgh. En son sein, très peu les remarquaient, et ceux qui les voyaient haussaient à peine le sourcil. Ah, oui, encore un de ceux-là, mais c’était tout. On était habitué à leur présence. Les gens avaient appris à se méfier d’eux tout en les ignorant royalement.

Dust avait eu l’avantage de la taille étant gamine. En plus, son aspect chétif avait su attirer la pitié, et parfois pouvait marcher encore, même si elle apparaissait plus comme un adolescent que comme une petite fille à présent. Néanmoins, certains la connaissaient, et cela créait autant de bons que de mauvais côtés. La plupart des personnes se rendant en ces lieux savaient qu’il valait mieux l’éviter, les autres avaient su exploiter les talents de ses pairs. Un rat ne refusera jamais le moindre salaire, de ce fait le bénéfice à tirer de cette situation peut s’avérer incroyablement avantageux. Beaucoup de commerçants avaient appris à les utiliser tout en leur fournissant de quoi vivre en retour.
Cependant, ce jour-là, la sidhe-seer chassait.

Quelques nuits auparavant, ses pas avaient croisé ceux de l’Ombre mais, même si elle en cauchemardait encore, elle savait qu’elle avait son dû à payer au chef de sa meute, comme chaque semaine. Il fallait qu’elle revienne sur le terrain, qu’elle sorte de sa cachette. En outre, même si les trolls avaient toléré son intrusion parmi eux, ils se sentaient autant gênés par elle que l’inverse. Dust avait donc revêtu ses habits de garçon, et voilà qu’elle évoluait parmi la foule en quête d’un pigeon à déplumer.
Sa casquette rabattue devant ses yeux, elle laissa son regard errer ça et là, en prenant l’air de rien. Courbée, les mains dans les poches, elle marchait avec l’attitude de ceux qui flânent en guettant la bonne occasion. C’est là qu’elle la vit. Les cheveux longs. Brune. Des yeux de feuille et de pluie qui regardaient le monde sans ciller. Elle semblait parler à quelqu’un et lui vouer toute son attention. Il n’en fallut pas plus à ce sale gosse.

Accélérant le pas, elle évita encore quelques personnes sur son passage, maugréant à voix basses des excuses. Il n’était pas rare que des faës se trouvent en ces lieux, bien au contraire. Dust avait pris l’habitude de sentir les signes avant-coureurs du rapprochement de l’un d’eux. La douce aura du Glamour l’effleurait parfois, mais elle avait vite fait de passer son chemin. Esquivant, se laissant glisser entre deux hommes robustes, elle fit mine d’observer une panoplie de vieilles reliques que vendait une jeune femme asiatique et, sitôt qu’elle fut proche de sa proie, la percuta lourdement.

Elle laissa aussitôt échapper une exclamation de surprise, feignant la gêne, rougissant comme un jeune garçon peu habitué à ce genre de contact.
« Pardon, pardon m’zelle. Ça va ? J’suis désolé ! J’vous ai pas vu ! »
Encore contre elle, elle plongea son regard embarrassé dans le sien tandis que, vifs comme l’éclair, ses doigts s’incrustaient dans les poches de son blouson. Peut-être que… Là ! Une poignée de billets se froissèrent lorsqu’elle les effleura. Tâtonnant à l’aveuglette, elle parvint rapidement à les saisir et à les glisser dans sa manche.
« Désolé, m’zelle ! Vraiment désolé ! »
Sur ces mots, elle s’écarta de la jeune fille, levant les mains en signe de paix et commençant à faire marche arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 122
Ϟ Richesses amassées : 166
Ϟ Epitaphe : 22/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Envy
Ϟ Crédits : kim-beurre-lait
Ϟ Gagne-pain : stagiaire à la bibliothèque de Stockbridge

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
227/3000  (227/3000)

MessageSujet: Re: Come as a friend (ft. Mathilda]   Lun 14 Sep - 13:58

L'homme qui lui faisait face la regardait d'un œil lubrique qui déplu grandement à Mathilda. Mais elle feignit ne pas l'avoir remarqué et resta sur ses gardes s'il venait à faire le moindre geste déplacé à son égard. Sa grosse bedaine sortait de son t-shirt qui avait été blanc dans une autre vie et pendouillait grassement par dessus son jean élimé. Charmant...
Dommage qu'on ne puisse pas choisir ses informateurs... Celui-ci était un vendeur régulier du marché noir de Sighthill et, par conséquent, voyait du monde. Peut-être même Briana, sa mère.

Evidemment, la jeune femme n'allait pas l'interroger sur sa génitrice de but en blanc. Personne n'oserait lui révéler quoi que ce soit sur un agent de Pinxit Industrie. Pour rester en vie à Sighthill, mieux valait garder ses secrets pour soi.
Non, Mathilda demandait surtout des rumeurs d'un ton badin. Elle essayait de se faire des contacts avec les habitants du quartier afin d'être au courant de la moindre histoire qui se tramait. Qui sait ? L'une des rumeurs se rapportait-elle à sa mère ? En tout, c'était ce qu'espérait Mathilda. Un travail de longue haleine mais qui pourrait aboutir.

- Que veux-tu, cette fois, ma petite chérie ? l'interrogea le gros marchand.

Mathilda retint une grimace et se força à sourire.

- Je suis venue savoir si vous aviez besoin d'aide pour les ventes. En échange, vous n'aurez qu'à me raconter les dernières rumeurs ! fit la jeune femme, faussement joyeuse.

Qu'est-ce qu'elle ne devait pas faire, décidément ? Elle avait conscience d'agir dangereusement. Sighthill regorgeait de voyous, de malfrats et autres racailles prêt à vous trancher la gorge pour des plasmides. En plus, ce vendeur aussi gros qu'il était laid avait des vues sur elle. C'était dans ces moments-là qu'elle remerciait Kyle de lui avoir appris les arts martiaux... Si ce connard tentait de la toucher, il en ressortirait avec un œil au beurre noir ou quelques côtes cassées, au mieux... Mais après ça, elle pourrait dire adieu à son contact. Bah ! Elle en trouverait d'autres !

- Je crois bien, ma petite chérie, répondit le marchand. Je pense pouvoir solliciter ton aide.

Mathilda préféra ignorer l'allusion scabreuse qu'il y avait derrière ses paroles. A la place, elle sourit niaisement. Elle allait répondre de la même façon stupide quand quelque chose – ou quelqu'un – la percuta brusquement.

- Hey ! S'exclama-t-elle.
« Pardon, pardon m’zelle. Ça va ? J’suis désolé ! J’vous ai pas vu ! »

Tu parles que tu ne m'as pas vue... pensa-t-elle.

Il s'agissait d'un adolescent qui cachait ses cheveux dans une grossière casquette écossaise. Il devait avoir... 16 ans, tout ou plus. Pas besoin de longtemps deviner pour ce garçon l'avait bousculée. Mathilda n'était pas idiote. Elle avait suffisamment observer et parcourut Sighthill pour savoir que les voleurs à la tire affluaient.
A peine, l'adolescent tenta à nouveau de « s'excuser » que Mathilda l'attrapa par un bras avant qu'il s'éloigne, utilisa son pied pour le faire trébucher et utilisa l'élan de la chute pour le plaquer au sol.

- Rend-moi ce que tu m'as volé, tu veux bien ? dit-elle d'un ton faussement amical.

Mathilda n'avait évidemment aucune intention de faire du mal à ce gamin des rues mais elle n'allait pas pour autant se laisser chaparder. Et puis quoi encore ? Un peu de peur et de fermeté suffirait pour mettre les choses au point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Come as a friend (ft. Mathilda]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» Mathilda de Cologne ϟ « Le temps malgré tout a trouvé la solution malgré toi. »
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Sighthill :: Le marché noir
-