Partagez | 
 

 Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 122
Ϟ Richesses amassées : 166
Ϟ Epitaphe : 22/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Envy
Ϟ Crédits : kim-beurre-lait
Ϟ Gagne-pain : stagiaire à la bibliothèque de Stockbridge

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
227/3000  (227/3000)

MessageSujet: Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)   Lun 24 Aoû - 15:34

    Avec un soin calculé, Mathilda triait les livres rendus en fonction de leur numéro de côte afin de mieux les ranger ensuite dans leurs rayons respectifs. Un travail plutôt long mais machinal qui permettait à la miss de laisser ses pensées vagabonder. Comme souvent, dans ces moment-là, la jeune femme se surprenait à songer à sa mère parjure. Cette mère honnie qui avait assassiné son ex-mari devant sa propre fille...
    Pourquoi avoir agi de la sorte ? Parce que John Tyler, journaliste de profession, fouillait dans les affaires privées de Pinxit Industrie, indiquant de ce fait que Briana Tyler était une mercenaire au service du Conglomérat ? Ça, évidement, Mathilda le savait. Seulement... pour elle, il ne s'agissait-là que de la face visible de l'iceberg. Qu'avait découvert son père ? Tous les documents qu'il gardait avait évidement été détruits. Pourquoi sa mère avait-elle épousé John ? Par amour ? Ou pour mieux l'espionner ? Avait-elle au moins aimé son mari et regrettait-elle son geste ? Pinxit Industrie lui avait-il forcé la main ?

    Toutes ces questions sans réponse menaçaient de lui faire perdre l'esprit... Secouant la tête, elle se concentra à nouveau sur son travail. Ce n'était pas le moment d'y penser ! Elle avait d'autres choses à faire que ressasser le passé. Ayant terminé son classement, elle guida le chariot où étaient posés les livres rendus et le poussa vers un des rayons de la bibliothèque principale de Stockbridge. Il s'agissait d'un grand bâtiment à l'air ancien, mais bien entretenu, qui stockait un grand nombre de livres et accueillait toutes sortes de publics. Des étudiants qui faisaient des recherches pour leurs thèses aux scientifiques zélés, aux simples gens désireux de découvrir de nouveaux romans en passant par les enfants.

    D'ailleurs... En parlant d'enfants, elle en entendit un raffut caractéristique à l'entrée de ces chers petits chérubins. Que ce soit clair ! Mathilda n'avait rien contre les enfants. Au contraire. Mais entendre un tel vacarme dans un lieu aussi sacré qu'une bibliothèque avait de quoi l'irriter quelque peu. Alors qu'elle rangeait un des livres à sa place, Mathilda jeta un coup d’œil au petit groupe d'humains miniatures qui étaient accompagnés d'une jeune femme blonde, très propre sur elle.
    Ce n'était pas la première fois qu'elle les voyait. Ils venaient assez régulièrement dans la section jeunesse et les enfants donnaient constamment des « Johanna » à tout va pour appeler la jeune adulte.
    Elle avait l'air d'avoir un âge assez proche de celui de Mathilda et cette dernière avait supposé qu'elle devait être une monitrice d'un quelconque centre aéré. Ou, vu les horaires de leurs visites à la bibliothèque, il s'agissait d'une institutrice avec ses élèves.

    Se désintéressant du petit groupe, la jeune stagiaire poursuivit le rangement des ouvrages qui attendaient toujours sur le chariot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)   Mar 25 Aoû - 20:18

    Johanna avait décidé de faire sortir ses élèves. Les beaux jours étaient revenus, la bibliothèque non loin de l'établissement où elle exerçait la profession qu'elle affectionnait tant. Et puis elle tenait à cœur de donner le goût des livres à ces enfants, les habituer à tenir des bouquins, les apprécier, les emmener chez eux pour que les parents puissent aussi se prêter au jeu auquel elle ne leur donnait pas vraiment le choix, demandant un court résumé aux élèves tous les mois.

    Si l'accueil était vide, miss Harlow se doutait que la bibliothécaire était dans les rayonnages. Ne voulant pas la déranger en plein travail, elle fit déposer les livres empruntés à chaque enfant, l'un sur l'autre, regarda s'il n'en moquait aucun, elle même faisant une liste à chaque fois et les emmena dans le coin enfants, les laissant se mettre sur les poufs en rigolant.

    Malgré les protestations qu'elle émettait pour tenter de les rendre plus silencieux, elle finit par soupirer. De toute façon il n'y avait qu'eux et sa volonté était de faire de ce lieu un plaisir pour eux, et non une corvée. Ils apprendraient bien vite à se tenir en grandissant. En attendant, il allait falloir les supporter un minimum, bien qu'aucun ne dépassait la rigolade.
    Alors qu'elle regardait les trouvailles de chacun elle essayait de répondre au mieux aux « Johanna » qui fusaient ça et là. Gardant le sourire elle s'occupa de chacun d'eux avec bien de la patience voir une certaine tendresse.

    C'était l'heure de la lecture. Comme à chaque fois elle choisissait un livre, pas trop long afin de garder leur concentration intacte, et leur lit à voix plus au moins haute, leur faisant comprendre que les chuchotements dans une bibliothèques valaient mieux que des cris e des rires. A chaque page tournée elle leur montrait les images et posait des questions afin de les garder attentifs et de regarder leur manière de réfléchir malgré leur jeune âge. Elle même posait les siennes afin de voir comment ils y répondaient.

    Johanna vit passer la bibliothécaire et lui adressa un sourire amical, la remerciant du regard pour sa patience. Elle décida de laisser ce petit groupe, bien que gardant sur eux un regard attentif, et passa à l'accueil afin de faire tamponner les livres si soigneusement choisis par ses élèves, notant sur sa liste de manière organisée le nom de l'enfant et le titre du bouquin.

    -Bonjour, j'espère qu'on ne vous dérange pas trop. J'aimerais savoir si vous pratiquiez certaines activités pendant les vacances ou même le week-end, afin que j'en parle aux enfants et leur donne différentes dates pour qu'ils les remettent à leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 122
Ϟ Richesses amassées : 166
Ϟ Epitaphe : 22/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Envy
Ϟ Crédits : kim-beurre-lait
Ϟ Gagne-pain : stagiaire à la bibliothèque de Stockbridge

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
227/3000  (227/3000)

MessageSujet: Re: Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)   Mer 26 Aoû - 10:27

    Tout en poursuivant mon travail, Mathilda jetait de petits coup d'œil à la petite troupe d'enfants et leur institutrice. Elle fut assez impressionnée, voire touchée, par la patience et la gentillesse dont faisait montre Johanna. A l'évidence, elle savait y faire avec les enfants et aimait être en contact avec eux. Même s'il est vrai que pour exercer un métier comme le sien mieux valait aimer les petiots, tous les instituteurs ne savaient pas forcément comment se comporter avec eux. Mathilda en avait déjà fait les frais, étant petite. Elle se souvenait encore amèrement des regards dédaigneux qu'on lui avait adressé durant toute sa scolarité. De la primaire jusqu'au Lycée. Non seulement de la part de ses camarades de classe mais aussi de ses professeurs. Résultat : Mathilda n'avait que très peu d'amis.

    En voyant Johanna aussi douce avec ces enfants, la jeune femme eut un étrange sentiment d'envie. Elle aurait aimé qu'une personne comme elle la comprenne à l'école, la rassure et la revalorise. Et en la regardant lire une histoire à ses petits élèves avec une tendresse sincère, elel réalisa à quel point elle manquait d'affection. Kyle n'avait rien d'un homme expressif sauf lorsqu'il était en colère ou ronchonnait. Mathilda n'avait jamais connu l'amour d'une mère. Ou si c'était le cas... elle ne s'en souvenait pas. Seul son père lui racontait des histoires avant qu'elle s'endorme. Mais depuis sa mort... jamais plus quelqu'un n'était venu la border de cette façon.

    Mathilda avait eu très peu de contact avec les filles de son âge. Ou avec les filles tout court. Elle était plus habituée aux garçons et aux hommes. Elle avait été élevé par un spécialiste du Kung Fu, bougon, dur et « handicapé émotionnellement », et avait grandi avec le fils de celui-ci. Les filles, à l'école, n'était que superficialité et se moquait de « l'attardée » qu'on sur surnommait La Muette.
    Alors voir ce genre de scène lui rappelait douloureusement ce qu'elle n'a pas pu avoir : un peu d'amour. Kyle l'aimait, elle n'en doutait pas. Seulement... serrer un enfant dans ses bras, faire l'imbécile et jouer avec lui, exprimer de l'affection... il n'y arrivait pas. Ou très rarement. Sa façon d'avoir montrer à Mathilda qu'il tenait à elle autant qu'à son propre fils, ce fut en l'adoptant, en lui apprenant les arts martiaux pour qu'elle sache un minimum se défendre, et en veillant à ce qu'elle ne manque de rien.

    Mathilda secoua vivement la tête. Il fallait qu'elle chasse ces idées sombres de son esprit ! La présence de Johanna avait réveillé quelque chose en elle qui devait rester enfoui et Mathilda s'efforcer de la briser. Chose qu'elle parvint. La jeune femme reprit tranquillement le rangement des livres qu'elle termina.
    Elle alla ensuite s'installer à l'accueil pour l'emprunt des livres. Au passage, elle croisa Johanna qui se dirigerai au même endroit qu'elle. Elle lui fit un sourire amicale que Mathilda lui rendit.
    En voyant la frêle jeune femme tenir cette pile de livres – que ses élèves avaient dû choisir – la stagiaire eut pitié d'elle.

    - Attendez, je vais vous aider, dit-il.

    Mathilda s'empara du haut de la pile et les amena à l'accueil pendant que Johanna la suivait avec le reste. Elle les posa sur le bureau avant de s'asseoir sur la chaise et commença à scanner les différents ouvrages pour les enregistrer dans l'ordinateur.

    - Bonjour, j'espère qu'on ne vous dérange pas trop.
    - Bonjour, répondit Mathilda. Non, ne vous en faites pas. Ça fait toujours plaisir de voir de jeunes esprits s'intéresser à la culture. En plus, il n'y a personne d'autre. A cette heure, il y a rarement du monde.

    Mathilda sourit pour souligner la sincérité de ses propos.

    - J'aimerais savoir si vous pratiquiez certaines activités pendant les vacances ou même le week-end, afin que j'en parle aux enfants et leur donne différentes dates pour qu'ils les remettent à leurs parents.

    La jeune femme réfléchit quelques instants. Elle ne se rappelait pas qu'il y avait des activités. Mais ça n'était pas impossible. Ça ne faisait que deux semaines qu'elle était là après tout.
    Il me semble qu'il y a des expositions au courant de l'été. Je ne suis que stagiaire donc je ne saurais vous dire de but en blanc. Mais on a un catalogue. Je vais vous le chercher.
    La jeune femme se leva et alla à l'entrée pour prendre le dit catalogue. Elle revint ensuite à l'accueil et lui tendit le petit livret.

    - Voilà ! Ça devrait vous indiquer les différentes activités de la bibliothèque. Vous pouvez prendre autant de catalogues que vous voulez. Les enfants peuvent le montrer à leurs parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)   Mar 1 Sep - 18:45

    Cette stagiaire devait avoir à peu près son âge. Johanna la regarda afin de lui ramener les prospectus qu’elle avait demandé. En l’attendant elle s’adossa contre le bureau de la jeune stagiaire en observant les petits monstres qui lui servaient d’élèves regarder les bouquins qu’ils saisissaient de manière arbitraire. Ils étaient sages et commençaient à se calmer. Le fait de leur avoir chuchoté une histoire devait les avoir fait réfléchir un peu. En tous les cas ils discutaient entre eux sur le même ton, calme et discret. Elle sourit un peu. Instinctivement une main se posa sur son ventre et elle repensa que bientôt, elle pourrait lire des histoires à ses enfants à elle.
    Cette pensée en amena une autre bien plus douloureuse. Son coeur se serra et elle retint ses émotions de justesse d’autant plus que Mathilda revenait vers elle avec des documents.

    - Voilà ! Ça devrait vous indiquer les différentes activités de la bibliothèque. Vous pouvez prendre autant de catalogues que vous voulez. Les enfants peuvent le montrer à leurs parents.
    -Oh merci beaucoup. Je crois que je vais vous dévaliser le stock et voir si je peux en donner à mes collègues afin qu’ils fassent un peu de publicité eux aussi.

    Johanna prit les catalogues avec délicatesse et les rangea dans son sac qui s’ouvrit en léger cliquetis et laissa voir une série de documents soigneusement classés. C’est qu’elle était organisée.
    Intriguée elle en garda tout de même un en main et fit défiler les pages entre ses doigts cherchant rapidement quelque chose d’intéressant. Si c’était le catalogue il y avait peut-être même des activités pendant les périodes scolaires.

    -Johanna?

    Le visage de la jeune femme se tourna vers un des enfants qui tenaient gentiment sa robe et attendait avec patience l’attention de son institutrice.

    -Oui Matt?
    -Tu nous lis une autre histoire?

    Johanna sourit un peu. Ca allait les mettre en retard sur son programme de la journée mais comment résister à une demande si adorable. Et puis il fallait qu’elle se change les idées, au moins le temps de finir sa journée. Personne ne comprendrait qu’elle s’écroule si soudainement et si elle ne voulait pas en parler, elle voulait encore moins avoir à faire avec une série de questions personnelles.

    -J’arrive tout de suite. Je vous laisse la choisir, une petite d’accord? Et je ne veux aucune dispute.

    Il hocha la tête et trottina vers ses petits camarade, tout sourire, sourire qui se trouva être contagieux quand les autres apprirent qu’elle allait leur accorder ce petit plaisir. Johanna rangea le catalogue qu’elle avait encore en main de manière aussi soignée que pour les autres et se tourna vers Mathilda.

    -Je sais que vous devez avoir du travail mais... Puis-je vous demander de vous joindre à nous? J’aimerais qu’ils comprennent qu’il n’y a pas que moi qui soit en mesure de leur lire des histoires et qu’ils prennent en considération votre présence et puisse être en mesure de respecter votre travail.

    Ils étaient petits, c’était vrai mais Johanna avait toujours utilisé une méthode similaire et elle s’était toujours avérer très efficace. Ils ne comprenaient pas les choses comme des adultes mais la capacité de résonner d’un enfant était simplement époustouflante et elle aimait agir de la sorte afin de s’en étonner encore aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 122
Ϟ Richesses amassées : 166
Ϟ Epitaphe : 22/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Envy
Ϟ Crédits : kim-beurre-lait
Ϟ Gagne-pain : stagiaire à la bibliothèque de Stockbridge

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
227/3000  (227/3000)

MessageSujet: Re: Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)   Mer 2 Sep - 9:47

Mathilda vit le geste tendre de Johanna qui caressait son ventre. Si l'institutrice n'y avait pas posé la main, elle n'aurait probablement pas remarqué le petit renflement qui trahissait sa grossesse cachée par des vêtements amples. Mais elle vit également la tristesse passer dans son regard. Un très bref instant mais elle put l'apercevoir suffisamment pour distinguer la vive souffrance qui en découlait.
Quand une femme enceinte pleurait intérieurement comme le faisait Johanna en cet instant, le père en était forcément la cause. L'avait-il quittée en apprenant la grossesse de sa compagne ? Etait-il mort ? A moins qu'il ne fut en prison... En vérité, peu importe. Mais seule l'absence du père expliquait le chagrin de Johanna.

Mathilda ne fit aucune remarque alors qu'elle lui donnait le catalogue et fit comme si elle n'avait rien remarqué. Tout ceci ne devait pas la regarder... Lui poser des questions aurait été déplacé. Elle venait à peine de la rencontrer ! Il s'agissait d'une chose beaucoup trop personnelle pour pouvoir être abordée entre les murs d'une bibliothèque où à quelques mètres discutaient des enfants qui se fascinaient pour les livres.
Mathilda sourit gentiment à Johanna quand celle-ci parla de dévaliser le stock de catalogue.

- Faire de la publicité ? Fit-elle en riant sans se moquer. C'est vrai que... Et bien, les gens ont moins tendance à venir dans les bibliothèques depuis pas mal de temps. C'est bien dommage. Il n'y a que les étudiants qui viennent, principalement pour des recherches. Ou quelques fois un ou deux scientifiques. Mais à part ça... Les gens sont devenus bien trop accroc à ces « technologies » qu'on nomme augmentation. Ou alors ils se goinfrent de plasmides. Sans oublier ceux qui ne font que survivre.

Elle visualisa les rues sombres et sales de Sighthill. Là-bas, les personnes qui y vivaient se fichaient royalement de la lecture, si tant est qu'ils sachent lire... Ils ne pensaient qu'à trouver de quoi manger, à trouver un abri pour dormir et éviter de se faire tabasser à chaque coin de rue. Si Pinxit Industrie n'était pas vraiment le responsable direct de cette misère, il contribuait beaucoup à entretenir le gouffre. Mathilda éprouvait un tel mépris pour eux...

- Prenez autant de catalogues qu'il vous faut, poursuivit-elle. On en refera. Ça nous fera plaisir de voir un peu plus de monde ici.

Une petite bouille d'ange s'approcha des deux jeunes femmes et tira doucement sur la manche de Johanna pour réclamer une histoire. Mathilda ne put s'empêcher de sourire face à tant d'innocence. Ces enfants étaient tellement loin des malheurs qui sévissaient pourtant autour d'eux. Ils ignoraient à quel point ce monde était corrompu par le Congloméra. Ils vivaient leur petite vie tranquille sans se soucier de rien. Comme elle les enviait ! Vivre au jour le jour ! Découvrir de nouvelles choses à chaque instant sans avoir peur de quoi que ce soit ! Rire avec insouciance !
Mathilda regarda le petit garçon rejoindre ses camarades après que Johanna eut accepté sa demande. Ce qu'elle lui proposa ensuite la prit de court.

- Leur raconter une histoire ?

Si elle s'était attendu à ça... Elle réfléchit quelques secondes. Elle repensa à son père qui lui contait des aventures de chevalier en armure, de dragon et de choses étranges un peu burlesques. Elle se rappelait du plaisir qu'elle avait ressenti à écouter la voix modulée de John Tyler qui lui décrivait des scènes de batailles passionnées.

- Pourquoi pas, dit-elle. Il n'y a personne d'autres alors je peux prendre le temps de lire quelque chose pour les enfants.

L'institutrice et la stagiaire rejoignirent la petite bande d'humains miniatures qui attendait sagement – mais avec une certaine impatience malgré tout. Ils parurent un peu déçus quand Johanna leur annonça que Mathilda se chargerait de la lecture. Loin de s'en formaliser, la jeune femme prit place devant son assemblée et prit le livre en main. Il s'agissait d'un très vieux conte d'Handersen : La Reine des Neiges. Un conte assez célèbre d'ailleurs mais... pas des plus courts, au contraire. Il était composé de sept histoires qui n'en forme qu'une seule. Mathilda fut amusée que le choix de ces enfants se soit tourné vers son conte favoris.

- Voilà ! Nous commençons, lut doucement Mathilda. Lorsque nous serons à la fin de l'histoire, nous en saurons plus que maintenant, car c'était un bien méchant sorcier, un des plus mauvais, le "diable" en personne. Un jour il était de fort bonne humeur : il avait fabriqué un miroir dont la particularité était que le Bien et le Beau en se réfléchissant en lui se réduisaient à presque rien, mais que tout ce qui ne valait rien, tout ce qui était mauvais, apparaissait nettement et empirait encore.

Au fur et à mesure qu'elle contait les péripéties de Gerda, la petite fille déterminée à retrouver son ami Kay enlevé par la Reine des Neiges après avoir reçu un éclat du miroir dans l’œil et le cœur, Mathilda y mis toute sa passion des histoires et s'empara bien vite de l'attention de son petit public. Les bouches s'ouvrirent et les yeux s'agrandirent alors que Gerda rassemblait son courage pour continuer sa route, persuadé que Kay était toujours en vie. Mathilda leur fit vivre l'histoire, donnant l'intonation où il fallait et quand il le fallait. On y sentait son amour des livres et des histoires. La jeune femme avait toujours adoré ça.

Cependant, elle se força a arrêté après la troisième partie du conte. Il était long et Johanna avait sans doute un autre programme de prévu. Les enfants exprimèrent leur volonté de connaître la suite en geignant.
Si vous souhaitez connaître la suite, vous n'aurez qu'à revenir, sourit Mathilda.
Etrangement, cela les calma et il obéir à Johanna qui annonça leur départ de la bibliothèque. Alors qu'ils rassemblaient leurs affaires, Mathilda s'approcha de l'institutrice.

- Si vous avez envie que je leur lise d'autres histoires à l'occasion, n'hésitez pas. Ça me fait toujours plaisir d'avoir un public aussi adorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de lecture (Feat Johanna Harlow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 8061 participants recoivent leur certificat de lecture et d’écriture en créole
» Au parc (Pv : Johanna)
» Attend Johanna
» Johanna et Maxime (PV)
» Johanna Malefoy [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Stockbridge
-