Partagez | 
 

 Discussion entre collègues (ft. Moïra McAlister)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Humain
avatar
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Discussion entre collègues (ft. Moïra McAlister)   Sam 15 Aoû - 18:20

C’était une journée de travail comme les autres chez Pinxit Industries. Enfin. Pour moi, disséquer des cobayes, tester des armes anti-faës ou des matériaux de résistance pour de futures implantations étaient quelque chose d’habituel depuis quelques années. Mes collègues de travail, notamment les plus anciens se montraient méfiants à mon égard car ils savaient que j’exécutais mes recherches pour le compte d’un projet secret. Le projet Viper. Personne, à part moi et feu le Docteur Lyrold Stevens, ne sait de quoi il s’agit. Turner avait pour ambition folle de créer ce qu’il appelle (et que j’appelle également) des êtres parfaits. De véritables cyborgs mi-humains augmentés, mi-machines. Combinant ainsi toutes les merveilles de technologie. A mon sens, ce projet me paraissait grandiose ! Seulement, comme Icare, celui qui s’approche trop près du soleil finit par se brûler les ailes.

L’intention de rendre un être humain plus fort et plus puissant me paraissait être louable. Cependant, les réels desseins de Turner étaient bien plus sombres. Je l’appris bien plus tard. Lyrold, quant à lui, les avait compris dès le début… Il voulait tout arrêter, mais c’était trop tard. Je perdis un collègue, mais de surcroît un ami. Depuis ce jour, je me concentrais avec ardeur sur mon travail. Je m’accrochais alors à d’innombrables pauses lorsque la charge de travail me paraissait lourde. Ajoutant à cela les regards méfiants de mes collègues qui ne firent qu’augmenter la tension en mon fort intérieur. Malgré toute cette pression, je m’étais fixé comme objectif de retrouver l’assassin de Lyrold. Mon instinct, ainsi que les indices qu’il m’avait laissé, me portaient à croire qu’il se trouvait dans les locaux de l’entreprise.

Ce jour-là était particulièrement stressant car il me fallait présenter le prototype d’une armure anti-magie mais rien n’était au point. Tous les tests avaient échoués. S’il je voulais continuer des recherches, je devais obtenir des résultats satisfaisant aux yeux du Patron, ou de ses adjoints. Je ne pouvais me permettre de leur annoncer que les prototypes n’étaient pas prêts. Devant autant d’obstacles, je décidai de m’octroyer une pause afin de descendre toute cette pression que j’accumulais.

En sortant de la salle de test, je jetai nerveusement mes gants en latex. Je traversais le couloir épuré aux murs écrus de l’étage du laboratoire. Je me dirigeai vers le corridor. Ce grand espace faisait converger les différents pôles de recherche. A l’Est, d’où je sortais, il s’agissait du Pôle « Mécanique » (entendez par là, « fabrication d’implantations »), à l’Ouest, en face de moi, le Pôle « Télécommunication » (fabrication et amélioration de Comlinks) et Nord, à ma droite, l’ascenseur.

A ma gauche, se trouvait le Pôle « IA et Archandroïdes » (fabrication ou amélioration des Archandroïdes) et à sa gauche la cafétéria de l’étage. L’espace de celle-ci y était étendu, nombres de tables alignées pouvait donc s’y placer et les mets servis étaient généralement appétissants. A l’heure où j’arrivais, peu de personnes étaient présentes.
Je faisais fit du silence inhabituel en allant me chercher un café irlandais.

En cherchant une place, je vis ma collègue assise toute seule, buvant une boisson chaude. Moira MacAlister, une jeune chercheuse, travaillait dans l’entreprise depuis environ trois ans (donc bien après mon arrivée). Il nous arrivait de nous croiser en ce lieu, mais généralement à l’heure des repas. Nous discutions généralement de nos recherches respectives. Il me plaisait de parler avec elle vu que j’éprouvais de forts intérêts pour les IA et Archandroïdes.

En m’approchant de sa table, je lui adressais un sourire que j’espérais amical et lui demandai respectueusement :
« Bien le bonjour chère collègue, puis-je me joindre à vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidhe-seer
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 44
Ϟ Richesses amassées : 84
Ϟ Epitaphe : 31/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Moïra
Ϟ Crédits : Wolfie-chama ; a6a7
Ϟ Gagne-pain : Détective et scientifique
Ϟ Liens utiles : Mon histoire
Mon répertoire
Mon planning

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Discussion entre collègues (ft. Moïra McAlister)   Mar 18 Aoû - 18:40

J'étais installée à la cafétéria devant un mocaccino. J'appréciais les boissons italiennes et la cafétéria proposait un large choix en tout genre. Je m'octroyais une pause, mon équipe venait de terminer l'entretien d'un Archandroide. Nous rencontrons régulièrement nos créations pour nous assurer qu'aucun dysfonctionnement n'était survenu à notre insu ou celui de l'IA. La dernière génération devait tout particulièrement être suivie en raison de leur propension à se laisser submerger par leurs émotions. Ils imitaient les humains mais ne savaient pas gérer les surcharges émotionnelles. Nous devions trouver des moyens pour palier ces problèmes et toujours améliorer leurs capacités.

Le lieu était quasiment désert et j'en profitai pour me connecter à la RA. Je le faisais parfois sur mon lieu de travail mais généralement quand j'étais seule. Je préférais éviter d'attirer l'attention sur mes capacités de technomancienne. Déjà que j'avais gaffé avec Shadow en m'approchant un peu trop près de son système de configuration, ce qui me valait son animosité. Je pris connaissance des dernières nouvelles, donnant l'impression d'être plongée dans mes pensées. Je vis alors entrer dans mon champ de vision une tête connue. Je quittai rapidement la Matrice pour me concentrer sur le présent.

- Bonjour Doc. Bien entendu, je n'attends personne, répondis-je avec un sourire en refermant la tablette que j'avais sous les yeux.

J'avais pris l'habitude de l'appeler ainsi depuis que j'étais entrée à Pinxit. Je trouvais que ce surnom lui convenait à merveille. Son intérêt pour les Archandroides fut l'élément instigateur de notre première rencontre. Depuis nous partagions régulièrement nos points de vue et nos avancées sur nos projets respectifs.

- Comment allez-vous ? Vous avez l'air un peu sur les nerfs non ?

Doc faisait partie des anciens de l'entreprise et je ne doutais pas qu'il ait accumulé un certain nombre d'anecdotes, voire de dossiers sur Pinxit. Pour ma part, je préférais rester discrète, me fondre dans la masse. Aucune envie de servir d'expérience à mon employeur.

- C'est votre dernier projet qui vous donne du fil à retordre ?

Je posai un regard interrogateur sur mon interlocuteur tout en prenant une gorgée de mocca. Si mes souvenirs étaient bons, Doc travaillait sur une armure anti-magie, ce qui m'intéressait car, si les résultats étaient concluants, une adaptation pour les Archs pouvait être étudiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Discussion entre collègues (ft. Moïra McAlister)   Jeu 27 Aoû - 20:49

Elle accepta gentiment ma demande et m’invita à m’installer. Je pris alors place face à elle. Moïra m’avait appelé par mon petit sobriquet « Doc ». Le premier à m’avoir nommé ainsi était Shadow, le premier des Vipers. J’imagine que c’est beaucoup plus court que « Docteur MacGraham » et que cela émet une certaine distance que « Jonathan » tout en se montrant familier. Généralement, les personnes qui m’appellent ainsi ne sont pas emplit d’animosité à mon égard. D’ailleurs, je me suis attachée à ce surnom.

Elle s’enquit de ma santé. Je devais sans doute être blême car, selon elle, je paraissais « sur les nerfs »

« A vrai dire… Ces derniers temps, je suis constamment sous pression. »

Je ne souhaitais pas évoquer l’enlèvement de mon épouse, qui m’a été rendue en état de choc il y a peu. Cet enlèvement était du à un piège de Purity First. Ils nous ont suivis de Sighthill où un leurre était là pour nous, jusqu’à mon domicile où ma femme était en train de ramasser des herbes pour le dîner. Ils ont osé la bâillonner… Je devais me sacrifier pour la sauver. Mais Turner a autorisé une opération de sauvetage particulier. Shadow et Cobra ont massacrés ses assaillants et l’ont récupéré en mauvais état psychologique.

Amélia m’inquiétait mais je devais faire profil bas face à Turner. Je savais qu’il me surveillait. Pire, qu’il me soupçonnait de me retourner contre lui, comme l’avait tenté Lyrold. Ces soupçons étaient fondés. Je voulais venger Dr Stevens. Il fallait que Turner soit soumis à la vraie justice pour les crimes qu’il a commis, ou plutôt fait commettre. C’est pourquoi, il me fallait rester prudent, et éviter que des rumeurs ne s’ébruitent.

Je bus une gorgée de mon café. Devant ma réponse incomplète, elle insista.

- C'est votre dernier projet qui vous donne du fil à retordre ?
- Il y a en effet de cela. Ce projet d’armure anti-magie n’est pas au point alors que nous devons en faire une démonstration aujourd’hui. Nous avons eu beaucoup de retard à cause de nombreux dégâts sur le matériel, qui ne peut être réparé à cause des effluves magiques trop importants. Malheureusement, je n’ai pas pu négocier de décaler d’une semaine cette journée. J’avoue ne plus trop savoir quoi faire. »

Parler de mes problèmes au travail m’a permis de décompresser un peu.

-Merci de vous être inquiétée, cela me rassure que dans cette entreprise, certaines personnes ne veulent pas ma mort !

Je voulais dire "mon renvoi" au lieu de "ma mort". Ce lapsus traduisait l’extrême détresse dans laquelle je me sentais intérieurement. Au fond de moi, je savais que je ne pouvais pas défier Turner et résoudre mes problèmes seuls. J’avais besoin d’aide, mais je ne savais vers qui me tourner. Si elle avait relevé quelque chose, elle n’en laissait rien paraître, elle me regardait toujours de manière amicale et interrogatrice. Pour éviter de m’attarder dessus, je décidai d’esquiver le sujet.

- En tout cas, je ne m’attendais pas à vous voir ici. Vous êtes également en pause ?

_________________
    Doc ◊ On me dit souvent que je crée des monstres. C'est faux, je crée des êtres parfaits au service d'un monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidhe-seer
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 44
Ϟ Richesses amassées : 84
Ϟ Epitaphe : 31/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Moïra
Ϟ Crédits : Wolfie-chama ; a6a7
Ϟ Gagne-pain : Détective et scientifique
Ϟ Liens utiles : Mon histoire
Mon répertoire
Mon planning

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Discussion entre collègues (ft. Moïra McAlister)   Dim 13 Sep - 21:04

J'écoutai les explications de Doc quant à son état de santé. Ses recherches et les échecs rencontrés me firent hocher la tête. Technologie et magie ne faisaient pas bon ménage, je l'avais constaté par moi-même depuis que je portais des prothèses cybernétiques. Ce qui expliquait que j'avais tendance à ne pas trop m'éterniser en présence de magie. D'ailleurs, mon équipe rencontrait également ce genre de difficultés avec les Archandroides. Parfois, je trouvais que les grands chefs se montraient bien trop impatients concernant l’aboutissement de certaines recherches. D'où le risque de précipiter les choses et de produire des matériels défectueux.

- Allons Doc, qui voudrait votre mort ?

Je lui adressai un sourire rassurant et mon ton laissait transparaitre la légèreté que je voulais apporter pour atténuer l'inquiétude de mon interlocuteur. Néanmoins, le milieu du Conglomérat était dangereux et cela ne m'étonnait qu'à moitié qu'il puisse penser ainsi. Mais le docteur MacGraham était un élément précieux pour Aryan Turner, ses connaissances étaient inestimables et s'il venait à disparaitre un jour, ce sera un coup dur pour Pinxit. Non pas que je sois une employée des plus dévouées.... En soit, tant que je parvenais à protéger mon existence et celle de ma famille, que l'entreprise perdure ou non me laissait de marbre. Je bus une gorgée de mon mocca avant de répondre à ses inquiétudes pour sa présentation.

- S'ils n'acceptent pas de décaler, ils devront constater par eux-mêmes que c'est prématuré. Je sais qu'il est difficile de présenter un travail inachevé mais le temps n'est pas toujours notre allié. Et il faut parfois mettre les grands devant leurs erreurs et le fait accompli.

Facile de parler ainsi, je n'étais pas à la place de Doc, je n'avais pas son ancienneté, ni son savoir. Je ne voulais pas l'envoyer à l'abattoir, ni dénigrer son travail, mais il ne pouvait fournir tout le temps des résultats probants. Alors je sais l'occasion de changer un peu de sujet en répondant à sa dernière question.

- Oui, je fais une pause, autant en profiter lorsque l'occasion se présente. Il était si facile de se laisser accaparer para son travail. En fait, nous venons de terminer un entretien avec un Archandroide. Il est utile de les rencontrer régulièrement pour vérifier qu'ils s'adaptent à leur environnement et à leur condition.

Et puis, j'étais toujours intéressée par les enfants de la Matrice, me considérant également comme le fruit du dysfonctionnement de cette dernière. J'avais l'impression d'en apprendre un peu plus sur moi même en étudiant la Matrice et les IA. Et tant que personne ne savait pour mon cas, cela me convenait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Discussion entre collègues (ft. Moïra McAlister)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Discussion entre collègues (ft. Moïra McAlister)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite discussion entre... amis ? [Kenpachi/Tenzouille]
» Déjeuner entre collègues [PV : Sabrina Garrett]
» Discussion entre frère et soeur...
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Explications entre collègues (MATT)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Newtown :: Tour Pinxit
-