Partagez | 
 

  (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Jeu 13 Aoû - 23:16

    Johanna regarda le bouquet et la boîte de macarons. Seule dans son appartement elle sourit avec tendresse, touchée, se demandant comme il avait fait pour deviner ses gourmandises favorites. En mettant les fleurs dans un vase de cristal qu’elle posa au centre de sa table sous les rayons du soleil, elle se dit qu’il faudrait qu’elle le remercie comme il se doit. Le mot accompagnant le présent était encore entre ses mains et elle n’avait de cesse de le relire, en rejoignant sa chambre où elle s’allongea glissant le mot sous son oreiller. Depuis qu’il était arrivé dans sa vie il avait absolument tout chamboulé, toute son éducation, ses avis, ses pensées. Il était devenu son plus grand secret, celui qu’elle chérissait le plus. Cela faisait plus de deux semaines et pourtant elle n’avait rien oublié et était même encore perturbée à l’idée de ses doigts sur elle et de ses baisers, son corps contre le sien.

    -Skylar... que m’as tu fait...?

    Elle s’était assoupie. Quand elle ouvrit les yeux l’après-midi était déjà bien avancée. Il allait bientôt falloir qu’elle parte en direction d’un quartier qu’elle était loin d’avoir l’habitude de fréquenter.
    Johanna se leva simplement, et se fit réchauffer un repas chaud son ventre réclamant son repas de midi même à 15h de l’après-midi. Alors qu’elle se servait un verre d’eau, l’odeur de son repas lui agressa le nez et une violente vague nauséeuse la submergea. Elle tenta de se contenir, de reprendre le dessus mais cette odeur était simplement insupportable. Sans plus attendre elle courut dans sa salle de bain et finit la tête au-dessus des toilettes.
    Une fois qu’elle remit ses idées en place se rinçant le visage à l’eau fraîche, elle retourna à la cuisine et jeta le plat qu’elle avait réchauffé. Il devait certainement être avarié.
    Elle avait encore une petite heure pour faire des courses. Elle trouverait quelque chose à manger à ce moment là et quelque chose de frais. Elle se dirigea vers l’entrée, attrapant au passage la liste de courses sur son frigo qu’elle remplissait au fur et à mesure puis partit en direction du magasin.
    Elle remplissait son panier petit à petit, allant de rayons en rayons jusqu’à ce qu’elle se fige en lisant le prochain article à rajouter. Elle regarda le les différentes étagères qui se présentaient devant ses yeux ,blindés de porduits d’hygiène féminine. La jeune femme eut un terrible blanc. Les courses qu’elle faisait, elle aurait dû les faire le jour où elle avait été avec Skylar et n’y avait plus repensé depuis, bien trop distraite. L''évidence de la situation lui sauta aux yeux. Elle avait du retard.... Du retard et des nausées. Prise d’un léger vertige elle se dirigea tout de même vers les tests de grossesse. Elle se doutait déjà de la réponse mais elle avait besoin de le voir.

    Johanna rentra rapidement chez elle, laissant la moitié de ses courses dans la voiture ne s’en préoccupant pas, son corps subissant crises d’angoisse sur crises de joie. Un enfant pour elle représentait son accomplissement. Sa vie était tournée vers cet espoir et elle était en train de le toucher du bout des doigts. Mais Skylar, bien qu’elle avait une toute confiance en lui, était déjà en danger par sa faute. Alors si on apprenait qu’elle portait en plus son enfant... et comment allait-elle pouvoir lui dire. Le regard rivé sur le bouquet elle reprit courage et se rendit une nouvelle fois dans sa salle de bain, test de grossesse en main. Elle en ressortit plusieurs minutes après, définitivement enceinte de celui pour qui elle était prête à tout.

    Alors qu’elle marchait dans les rues de Sighthill, elle réfléchissait à la manière de lui apprendre la nouvelle. Enfin elle arriva à destination. De sa voiture elle ouvrit le coffre et en sorti plusieurs cartons remplis de nourriture, de produits de soins, de jouets et de vêtements pour les enfants abandonnés du quartier. Elle passa un long moment à leur côté, distribuant le tout avec toute la douceur dont elle était capable et au fond l’amour altruiste et pur qu’elle portait en elle. Elle leur apprenait à lire, compter, réfléchir et les comblait d’étreintes maternelles et protectrices.
    Quand elle retourna à sa voiture il faisait déjà nuit. Elle commença à prendre la direction qui la ramènerait chez elle mais remarqua bien vite qu’elle était suivie par une autre voiture. Johanna prit d’abord d’autres directions mais c’était bien ça. On la suivait. Elle saisit le numéro de Skylar et attendit d’entendre le son de sa voix.

    -Agent V405-01, j’écoute.
    -Skylar... C’est Johanna.
    -Johanna? tu sais que c’est dangereux de m’appeler....
    -Je suis suivie
    -... Par qui?
    -Je crois que c’est des puristes
    -Reste en ligne.

    Elle devina qu’il cherchait à la localiser et attendit sagement, jetant des regards dans son rétroviseur.

    -Ok, je vois où tu es. Tourne à gauche, ensuite à droite et de nouveau à gauche. Tu arriveras à une vieille bâtisse abandonnée... Cache-toi. J’arrive.
    -D’accord.
    -Je suis avec toi. Je ne te quitte pas. Jamais.

    Elle sentit son coeur battre. Et malgré la situation, elle réussit à sourire tendrement. Mon amour...

    -Je t’aime

    Johanna eut à peine le temps de finir sa phrase et de couper la conversation qu’une autre voiture, faisant certainement parti des projets de ses poursuivants lui fonça dedans. Bien que le choc n’était pas aussi violent qu’elle l’aurait pensé, sa portière fut enfoncée et sa voiture percuta le trottoir à côté d’elle. La portière de son côté était coincée et les puristes sortaient déjà de leur véhicule. Les courses. Sur le siège arrière. Elle n’avait sorti que les produits frais et test tout à l’heure. Rapidement elle les renversa pour récupérer un spray désinfectant et récupéra le briquet dans son sac. Il ne fallait pas qu’elle soit prise maintenant. Et personne ne pourrait faire de mal à ce début de vie qui venait d’apparaître en elle, l’enfant de Skylar, leur enfant. Dès que la porte fut ouverte elle appuya sur le spray et mit le briquet allumé dessous, laissant un joli jet de flamme brûlé le visage de son premier agresseur afin de lui permettre de sortir et se rendre à la bâtisse abandonnée où elle devait aller. Elle poussa le puriste qui hurlait et qui lui laissa le temps de pouvoir partir en courant.
    La voiture avait déjà tourné à gauche. Les mots de son Ombre résonnaient en elle. Johanna tourna à droite puis à nouveau à gauche. La bâtisse était tout près. Elle s’y enfonça. Je t'attends...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Ven 14 Aoû - 21:28

Une giclée de sang, vermeille et chaude, sur un mur maculé. Un borborygme de moribond. Un bruit sourd, un cadavre s’échouant à terre. L’Ombre s’avance au milieu de cette boucherie. Quatre hommes gisent autour du dernier, agenouillé, terrifié. Il lève les mains face à l’Ombre toutes lames dehors, le regard froid et implacable.
Pitié ne me tuez pas ! Je ferai ce que Turner a dit, je vous le jure !
L’Ombre ne dit rien. Elle s’avance, mort inévitable. Ses bottes foulent les flaques de sang qui s’épanchent sous les corps inertes de ses victimes. Elle s’arrête enfin en face de l’ultime survivant, prête à frapper. A obéir. A en finir, définitivement.
Et soudain apparaît sur sa matrice rétinienne un encart accolé à la photo de Johanna.
Agent V405-01, dit-il machinalement.
Cependant qu’elle lui expliquait la situation, Shadow égorgea impitoyablement sa cible. Le sang jaillit et quelques gouttes entachèrent son visage marmoréen. Le cadavre tomba en avant et s’échoua la tête dans les ordures. Shadow s’en détourna comme s’il ne s’agissait que d’une formalité. Johanna obnubilait tout à coup toutes ses pensées.
Je suis avec toi. (Il s’élança.) Je ne te quitte pas. (Il se mit à sprinter.) Jamais.
Il bondit, se rattrapa à une benne à ordure et saisit une saillie d’un mur. Il grimpa sur un toit et maintint l’allure. Les vieilles tuiles glissaient, les faîtières tombaient.
Je t’aime.
Il accéléra. Sauta. Courut. Sauta encore. D’un toit à l’autre, vers la bâtisse abandonnée. Il entendit des bruits de casse et de voiture accidentée. Johanna…j’arrive. Reste avec moi. Il se faufila à travers un vieux velux bousillé et gagna un grenier crade à souhait. Un nuage de poussière s’éleva à son passage. La main devant la bouche, il toussa. Des miséreux avaient dû loger-là. Ça puait la merde et la pisse. Shadow ignora ces odeurs, si familières dans ces quartiers. Il se glissa le long de la rampe de l’escalier et atteignit le rez-de-chaussée.
Il gardait son sang-froid malgré son cœur battant la chamade. Ses sens en éveil, il chercha Johanna de tous côtés. Il mit un genou à terre et examina le sol. Où es-tu… Suivant sa trace, il la trouva derrière un canapé. Recroquevillée, tremblante.
Johanna…, dit-il.
Il s’élança à sa rencontre. Et soudain, une détonation retentit. C’était comme si une boule de vide s’était créée et avait explosé. Des éclairs bleutés fendirent l’air, comme si la foudre venait de s’abattre ici-même. Une grenade I.E.M…le cauchemar des augmentés. Shadow s’écroula. Poupée désarticulée. Il était conscient, mais incapable du moindre mouvement.
Un groupe de voyous armés débarqua en gueulant. Tous arboraient le brassard blanc estampillé Purity First. Certains d’entre eux saisirent Johanna aux aisselles, et la traînèrent loin du câblé mis à terre. Shadow eut tout juste la force de lever la main vers elle. Tout juste la force de détendre ses doigts. Tout juste la force de souffler…
Johanna…
Avant que les puristes ne se mettent à le tabasser.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Ven 14 Aoû - 22:57

    Johanna courait, cherchant un abris pour attendre son Ombre. Entendant du bruit derrière elle, elle se résigna à se mettre derrière un canapé. Rabattant ses jambes contre elle, la jeune femme mit sa tête sur ses genoux tremblante, et sursautant au moindre bruit. Elle entendit sa voix. Ses yeux plongèrent dans les siens et elle se redressait déjà pour le rejoindre quand une grenade explosa, la repoussant. Avant qu’elle ne réussisse à se lever, des membres de Purity First s’étaient déjà introduits dans la pièce. Accélérant pour le rejoindre elle l’appela, terrorisée de le voir dans cet état:

    -Skylar!

    Mais alors qu’elle commençait à le rejoindre et à tendre sa main à son tour, tremblante, elle fut tirer en arrière par deux de leurs agresseurs alors que cinq autres se ruèrent sur son Ombre pour commencer à le ruer de coups. Johanna se débattit mais elle n'était de loin pas assez forte pour se délaisser des deux hommes qui la retenaient. Elle continuait à crier le nom de son Ombre qu’elle voyait se faire tabasser sans rien pouvoir faire alors qu'elle cherchait une solution du regard, quoi que se soit.
    Ses yeux s’arrêtent sur un extincteur gisant au sol un peu plus loin. Se débattait d’autant plus, ils resserrent leurs mains sur elle, ne la tenant plus par les bras mais la taille. Elle mordit jusqu’au sang l’un d’eux qui l’injuria et l’envoya en arrière avant de la frapper. La tête de Johanna heurta le mur et elle tomba au sol, légèrement sonnée. Je suis avec toi, je ne te quitte pas, jamais.
    Skylar....
    Voyant qu’elle ne les embêterait plus, les deux autres se précipitèrent sur son Ombre afin de participer.
    Johanna se redressa lentement, une larme roulant le long de sa joue en le voyant ainsi. Puis elle alla jusqu’à l’extincteur quelques mètres devant elle en priant pour qu’il fonctionne.
    Elle l’actionna rapidement, tentant de contrôler ses mains qui tremblaient toujours autant et ses pensées, qui étaient désespérément tournées vers lui. Elle parvint à se redresser et braqua la bombe anti-feu sur eux.
    L’instant qui suivit la mousse jaillit et elle aspergea tous les agresseurs en plein visage. Ils s’exclamèrent et reculèrent, n’y voyant plus. Elle les força à reculer encore et ils se retrouvèrent dans le couloir. Elle lâcha l’extincteur qui se mit à gesticuler dans tous les sens à leur suite et ferma la porte de la pièce où ils étaient, se dépêchant de pousser le canapé contre la porte. Ca ne les retiendrait pas, le canapé était cassé, léger et eux nombreux.

    Johanna se précipita vers Skylar toujours totalement immobile. Elle ne le laisserait pas. D’autres larmes roulèrent sur sa joue, elle était totalement impuissante et terrorisée par l’état dans lequel il se trouvait. Ses mains vinrent trouver les doigts de métal qu’il avait tendu vers elle. Elle les lui serra, le suppliant des yeux de lui revenir. Penchée sur lui elle posa son front sur le sien, ne retenant pas une secousse, ses larmes poursuivant leur chemin sur le visage de son Ombre.

    -Je t’en prie relève toi...

    Dehors, on pouvait entendre l’extincteur qui avait finit de cogner contre les murs. La minute qui suivit des coups furent donnés contre la porte et le canapé commençait déjà à avancer sous l’assaut de leur agresseur.
    Le vieux meuble valsa sur le côté et les puristes commencèrent à entrer en gueulant.
    Johanna se redressa et sans la moindre hésitation se positionna devant Skylar. Je t’aime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Sam 15 Aoû - 16:42

La grenade IEM avait neutralisé le système de Shadow. C’était un explosif aux effets insidieux. Les augmentés perdaient le contrôle de l’ensemble de leurs implants, et étaient réduits à l’état de poupées désarticulées. Leur cerveau humain restait fonctionnel et en alerte ; ils étaient donc parfaitement conscients de ce qu’on pouvait bien leur faire subir. Shadow était particulier. Son cerveau était bourré de puces de contrôle. Les IEM les avaient faite complètement disjoncter. Il se retrouvait complètement sonné, aveugle et bien sûr, paralysé. Cela ne l’empêchait pas de sentir les puristes le tabasser. Son dos morfla sévèrement. Quelques-unes de ses côtes se brisèrent. A croire que les puristes cherchaient à réduire en miettes la moindre parcelle encore fragile de son anatomie.
Sauf que, cependant qu’ils s’amusaient, le système se remettait en marche. Les IEM retardaient la réinitialisation.

Code:
VIPER AGENT SYSTEM____
DAMAGE STATE: BEARABLE____
AUTODESTRUCTION? NO____
RESET 30% DONE____

Cent-vingt secondes. Il fallait tenir cent-vingt secondes. Shadow entendait des cris, entendait Johanna. Elle criait son nom, essayait en vain de le réveiller. Johanna…
Tic-tac, tic-tac filait le temps. La diversion de Johanna avait fait son effet, car tandis ce que les puristes essayaient d’enfoncer la porte, le système de Shadow terminait son processus de réinitialisation. A la seconde où la porte céda et son barrage avec, il avait…disparu.
Merde, où il est ? S’exclama un des puristes.
L’environnement était idéal. La lumière filtrait peu et peinait à éloigner les ombres. Celles-ci formaient des nappes impénétrables. Shadow s’y était glissé, s’y était caché. Le détecter en dépit de cette cape et de la rapidité de ses mouvements relèverait du prodige. Il fila à toute vitesse. Il avait sept adversaires à éliminer en un temps limité. Si l’un d’eux le voyait, les autres s’en prendraient à Johanna et tout serait perdu. Malgré la douleur, malgré les défaillances de son système endommagé, il éveilla toutes ses meilleures compétences d’assassin. Il se faufila derrière le groupe de puristes et attaqua. Ses lames empalèrent deux d’entre eux. Shadow les envoya s’échouer sur les autres qui, déséquilibrés, se mirent à gueuler et à proférer des bordées d’insultes. L’assassin s’évanouit parmi les ombres, réapparut, exécuta deux autres types et affronta les trois derniers. Il se tenait face à eux, stoïque, ses lames dégouttant de sang chaud.
C’est ça, approche enfoiré d’augmenté !
Quelque chose glissa de la manche de Shadow…et atterrit dans sa main. Tous les regards des puristes convergèrent vers cet objet. Leur visage se déconfit.
Grenade ! Gueula l’un d’eux.
Shadow jeta la grenade au sol. Du gaz s’en échappa, plongeant la pièce dans un brouillard blanchâtre. Des quintes de toux s’élevèrent de tous côtés. Seul Shadow, que son respirateur implanté protégeait de toute émanation, restait silencieux. Bientôt, des cris de douleur et des borborygmes retentirent. Et au bruit sourd des cadavres qui s’échouent sur le sol, succéda un silence d’une perfection rare.
Shadow se tenait immobile au milieu de cette boucherie. Ses lames ensanglantées coulissèrent à l’intérieur de leur fourreau en un chuintement de métal frotté. Son regard inexpressif fixait Johanna.
Je l’ai fait…, fit-il.
Il tomba à genoux et s’échoua sur le flanc. Inconscient. L’augmentation implantée dans sa tempe, monture de l’écran rétinien, clignotait d’une petite lumière bleutée. Le système avait été sérieusement endommagé et poussé à son maximum trop rapidement. Shadow risquait de ne pas s’en remettre. En s’approchant, Johanna pouvait entendre une petite voix féminine et robotisée dire :
Processus d’autodestruction de l’agent Viper 405-01, enclenché.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Sam 15 Aoû - 17:09

    Johanna était là, entre Skylar et les puristes. Il avait disparu. Puis elle vit une ombre tué deux des puristes, puis encore deux autres. Il en restait trois. Elle vit quelque chose glisser dans la main de son Ombre puis tout devint blanc autour d’elle. La jeune femme commença à tousser prenant soin à rester où elle était.
    Elle pensait à lui, l’état dans lequel il était et la force et le courage dont il avait fait preuve pour se relever, les défendre malgré le mal qu’on lui avait fait, malgré la douleur. Elle s’en voulait d’avoir appelé mais au fond ça n’aurait rien changé, elle n’avait été que le leurre et dans tous les cas, on s’en serait pris à eux deux.
    Les trois derniers puristes tombèrent à terre, morts. La fumée se dissipa. Elle vit Skylar, debout qui la fixait.

    – Je l’ai fait…

    Puis il s’écroula à genoux pour finir sur le flanc. Johanna se précipita vers lui en murmurant son nom. Il était inconscient.

    -Je vais te sortir de là.

    Puis une autre voix résonna, robotisée. Une voix qui la figea sur place une fraction de seconde.

    – Processus d’autodestruction de l’agent Viper 405-01, enclenché. 

    Rapidement elle fouilla les cadavres pour trouver une clé de voiture. Elle la mis dans sa poche et passa ses mains autour de Skylar pour commencer à le tirer. Elle ignorait combien de temps elle avait, aussi elle redoubla d’effort pour le sortir du bâtiment. Une fois sur le trottoir, elle prit la clé et appuya sur le bouton programmant l’ouverture automatique de la voiture qu’elle espérait être près d’eux. Elle vit des phares clignoter. Sans plus attendre elle tira à nouveau Skylar et ouvrit la portière, l’allongeant sur les sièges arrières.

    -Je ne te laisserai pas partir Skylar. Jamais.

    Elle démarra.

    Johanna conduisait rapidement. Elle savait où aller et espérait de tout son coeur que cette personne pourrait les aider. Tiens bon Skylar, je suis avec toi, je ne t’abandonne pas. Elle grillait les feux rouges, les intersections bien qu prenant garde à ne pas faire d’accident. Enfin elle arriva dans son quartier. Elle accéléra une dernière fois dans la ligne droite qui allait l’amener à destination. Sa voiture s’arrêta. Elle regarda Skylar et sortit rapidement de la voiture se précipitant sur la sonnette de Mr MacGraham. Son doigt insistait et en même temps qu'elle toquait frénétiquement à la porte. Enfin elle entendit des pas venir vers elle. La porte s’ouvrit et elle regarda son voisin, sale, décoiffée et à la limite d’exploser, du sang sur son haut et ses mains.

    -J’ai besoin de vous.

    Elle l’entraîna à la voiture et en ouvrit la portière arrière laissant voir Skylar qui y était allongé dans un état lamentable, plein de poussière et de sang.

    -Je vous en prie aidez le.

    Johanna commença déjà à le sortir de la voiture.

    -Un processus d’autodestruction est enclenché.

    Elle évita de penser à l'arme à feu qu'elle avait pris, prête à la braquer sur le crâne de son voisin s'il venait à être récalcitrant. Car oui... elle était prête à tout pour lui. Tout comme il avait été prêt à tout pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Sam 15 Aoû - 23:20

Je profitai d’un de ces rares moments d’intimité avec ma chère et tendre. C’était le premier jour de repos que le patron eut bien voulu m’accorder suite à son retour. Elle avait subi le choc de l’enlèvement par des puristes, mais aussi celui de sa libération par Shadow accompagné de Cobra. Ces deux Viper n’étaient pas des tendres, et n’avaient nullement hésité à tuer des puristes sous ses yeux. Un collègue psychologue, m’a conseillé de rester auprès d’elle, le temps qu’elle se remette de ses émotions.

J’entendis la sonnette sonner de manière acharnée. Par la même, on me tambourina la porte. Voyant ma femme tressaillir, je la calmai aussitôt.

« Diable, j’ai du laisser le portail ouvert ! Ce n’est rien ma chérie. Je suis sûre que c’est un voisin prévenant. »

Elle reprit un calmant. Je fermai doucement la porte du salon, prêt à engueuler l’abruti qui cru bon de prendre la porte pour une batterie musicale.

D’un pas lourd, je me dirigeai vers la porte d’entrée. Lorsque j’ouvris, quel ne fut pas mon étonnement en voyant Johanna Harlow. Je ne l’avais plus revu depuis ses 20 ans. Elle était ma voisine depuis que nous avions emménagé dans ce riche quartier d’Oldtown. Ma fille, Gwyneth, bien qu’étant de sept ans sa cadette, jouaient très souvent avec elle. En effet, Johanna était notre petite nourrice dans son jeune âge. Elle se montrait toujours très méfiante en me voyant, mais elle s’était toujours montrée tendre et patiente avec ma fille. Cela me suffisait. De plus, elle avait même eu la gentillesse d’accepter l’invitation de la fête de Gwyneth pour ses dix ans. De même, elle lui donna quelques leçons de piano. Néanmoins, je compris bien vite, de part son comportement à mon égard, que ses parents n’étaient que farouchement opposés à l’amitié innocente de ces deux filles. Ce, dès qu’ils eurent compris pour qui je travaillais. De mon côté, je savais parfaitement quels étaient leurs penchant politique. Malgré nos différents, nous entretenions des relations cordiales.
Le jour de ses 13ans, Gwyneth pleurait. Johanna lui avait confier qu’elle ne pourrait plus revenir à la maison et qu’elles ne pouvaient se lier d’amitié. Pour la rassurer, je lui dis qu’elle n’avait plus le temps à cause de ses études. La vérité est qu’elle s’était engagée au Purity First.

Johanna, qui d’habitude montrait de l’ordre dans ses vêtements, sa coiffure et même dans sa tenue, était complètement décoiffée, elle montrait des signes de lutte sur son visage et semblait affolée.

-Johanna ? Mais que.. ?

J’eus à peine le temps de prononcer ma phrase, que celle-ci me coupa.
-J’ai besoin de vous.

Sans discussion, elle me prit le bras et m’entraîna devant sa voiture. Un véhicule complètement amoché, mais j’y vis Shadow allongé sur la banquette arrière. Que lui était-il arrivé ? Et pourquoi Johanna Harlow, la fille des grosses têtes de Purity First, me l’avait emmené jusque chez moi ?

-Je vous en prie aidez le. me supplia-t-elle

Johanna s’empressa de sortir Shadow de la place arrière. Je lui offris mon aide en prenant le bras du Viper autour de mon cou. J’entendis le BIP-BIP propre au déclenchement de système de destruction automatique VIPER.

-Merde, est-ce que… ?

Avant même que je ne finisse de lui poser ma question, elle y répondit.
-Un processus d’autodestruction est enclenché.

Nous étions arrivés sur le parvis de ma porte.

-Alors le temps nous est compté. Johanna, tu te souviens de l’emplacement à la cuisine à gauche à l’entrée ? Vas en avant, et débarrasse la table de ce qu’il y a dessus. Je vais le porter ! » Lui indiquai-je calmement mais fermement.

Elle s’exécuta en basculant sans vergogne tout ce qui s’y trouvait. Y compris un vase. Ma femme remarqua immédiatement le bruit des éclats.

Je lui criais :
-Tout va bien Amélia ! C’est un cas d’urgence, reste où tu es ! »

Je posai Shadow sur le dos. Je lui expliquai la situation avec un calme limpide. Une technique de médecins urgentistes pour calmer les tensions.

- Il y a un processus d’autodestruction enclenché, il se trouve dans ce pore de son front (je lui désignai le connecteur situé au niveau de son lobe temporal, une marque de Pinxit étant tatoué au-dessus de son sourcil gauche). Il me faut ouvrir ce pore. »

Johanna s’énerva, m’accusant de perdre du temps en explications inutiles.

- Restons calmes, mademoiselle. Passez-moi le couteau qui se trouve sur l’évier »

Je lui demandais de s’éloigner, elle n’en fit rien. Elle paraissait vraiment inquiète. Je commençai alors l’opération.

D’une extrême précision, je découpais les bords du connecteur (qui avaient une forme octogonale) afin de retirer la peau artificielle qui le maintenait à sa boite crânienne. J’enfonçai davantage le couteau afin de libérer le connecteur. Celui-ci sorti automatiquement, sous un chuintement électrique, le simple pore devint une ampoule bleutée clignotante.

Code:
 Agent V405-01… Processus d’autodestruction enclenché….

C’était un dispositif d’urgence utilisant la reconnaissance vocale. Pour l’arrêter, il me fallait prononcer de ma voix un numéro de code. Seuls Stevens, Turner et moi-même pouvions prononcer ce code.

-Code d’annulation, Agent V405-01 : M33575.

Code:
 Agent V405-01 …. Processus d’autodestruction annulé…
Régénération immédiate….

-Il est hors de danger à présent.

Elle se mit à son côté, lui tenant immédiatement la main. Elle me demanda combien de temps il dormirait.
- Son processus est en pleine recharge. Vu qu’il a subit des dégâts importants, il lui faut au minimum six heures pour être complètement fonctionnel. »

Rassurée, elle décida de s’assoir sur une chaise et de veiller sur lui.

A ce moment présent, mon travail de médecin ou de réparateur était terminé. Je me trouvais devant une totale incompréhension. Johanna, la puriste, énamourée d’un assassin de Pinxit. Ma propre création, de surcroit. Que savait-elle exactement de Shadow ? Que savait-elle exactement sur moi ? Sur le projet Viper ? Il me fallait avoir des réponses.

Je m’assis à côté d’elle. Et lui posai doucement la question suivante.
-Johanna,… Est-ce que tu savais qui je suis pour cet homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Dim 16 Aoû - 0:29

    Johanna ne s’embêta pas avec les formalités. Elle avait remarqué que son voisin semblait connaître Skylar mais les questions elle les poserait plus tard et pour s'assurer de leur réponse, uniquement à son Ombre. Sans un mot elle balança tout ce qu’il y avait sur la table et aida MacGraham à allonger son homme dessus. Il lui expliqua la situation ce qui commença à l’énerver. Elle ne voulait pas blablater elle voulait des résultats et tout de suite!

    - Restons calmes, mademoiselle. Passez-moi le couteau qui se trouve sur l’évier 

    Elle écouta et le calme de l’écossais la rappela elle-même à l’ordre. Si elle voulait aider, il fallait qu’elle soit posée, en mesure de réfléchir. Sans plus attendre elle saisit le couteau et lui tendit. Son autre main toucha légèrement l’arme à feu. Elle était toute prête à le menacer voir pire si elle se rendait compte qu’il l’induisait en erreur pour tuer Skylar ou lui faire du mal. Quand il lui demande de s’éloigner elle fronça les sourcils et campa à côté de lui, la main cette fois ci clairement en évidence sur l’arme, bien que cachée aux yeux de MacGraham.
    Johanna suivait chacun de ses mouvements et chacun d’eux la firent tressaillir. Après tout ce qu’il avait subit cette nuit il devait encore se retrouver sous la lame d’un couteau.
    Elle écouta le code et maudit Turner d’avoir crée tout ça.

    -Il est hors de danger à présent. 

    Johanna s’installa à côté de lui, prenant sa main avec tendresse sans le quitter des yeux.

    -Combien de temps faudra-t-il?
    -Son processus est en pleine recharge. Vu qu’il a subit des dégâts importants, il lui faut au minimum six heures pour être complètement fonctionnel. 

    Et bien soit. Elle patienterait le temps qu’il faudra.

    -Je reste près de toi...

    La jeune femme leva la main et caressa le visage de son Ombre. Il était encore sanglant. Sans un mot elle se leva et ouvrit plusieurs placards afin de trouver ce qu’elle cherchait: une bassine. Tout en la remplissant d’eau tiède elle écouta la question du Doc. car c’était bien ce qu’il était à ses yeux.

    -Johanna,… Est-ce que tu savais qui je suis pour cet homme ? 

    Ayant retrouvé son calme elle s’avança et posa la bassine dans laquelle elle avait glissé une serviette propre. Elle l’essora et commença à nettoyer le visage de Skylar avec douceur.

    -Non je l’ignorais et je l’ignore encore. Je savais que vous étiez là dedans vous avez donc été la première personne à qui j’ai pensé. Merci.

    Mais fidèle à elle-même elle reprit:

    -Je ne compte pas poser de questions et j’espère que vous en ferez autant. Si je cherche des réponse c’est lui qui me répondra. Dans votre milieu il est le seul en qui j’ai pleinement confiance. Donc je vais changer de sujet. Comment va votre fille?

    Soigneusement elle continua à nettoyer Skylar, avec douceur et précaution. Quand son visage fut rincé et séché, elle déposa un baiser sur son front et se remit assise, reprenant les doigts de métal dans sa main ne le quittant pas des yeux. Tout en le regardant, elle positionna son autre main sur son ventre espérant de tout coeur que tout allait bien ici aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 0:05

Avant que je ne lui pose de question, Johanna se sentit comme chez elle, dans ma cuisine, à la recherche d’ustensiles pour nettoyer les plaies de Shadow. Ignorant ainsi ma présence, elle trouva une bassine qu’elle remplit d’eau chaude. Elle utilisa les torchons de la cuisine pour éponger le front du Viper. Mes torchons pour être exact.

Je compris qu’elle avait des sentiments forts pour lui. Quand j’observais la manière dont elle voulait veiller sur lui. La manière dont elle le regardait. Le baiser sur son front. Cela me rappelait mon propre comportement avec ma femme, qui était en train de se remettre de son traumatisme.

Et Shadow, gisant sur la table, s’il ressentait les mêmes sentiments que pour cette fille, ce qui me paraît très étonnant le connaissant, il a du se battre pour elle. Tout comme il se sacrifierait pour Turner, c’est ainsi qu’il a été conçu. C’est la raison pour laquelle l’équipe de scientifiques (y compris moi-même) l’a conditionné.

Johanna ne savait donc rien de moi, ni que j’étais l’un des créateurs de Shadow. Elle savait seulement que j’étais « là dedans », c'est-à-dire que je travaillais chez Pinxit dans le pôle « création d’humains augmentés ». Malgré sa méfiance à mon égard, qui ne l’avait sans doute jamais quitté, elle me remercia d’avoir sauvé son amoureux. Elle prit un ton plus agressif :

-Je ne compte pas poser de questions et j’espère que vous en ferez autant. Si je cherche des réponses c’est lui qui me répondra. Dans votre milieu il est le seul en qui j’ai pleinement confiance.

« Votre milieu », pour elle, tous les scientifiques de Pinxit sont des êtres cruels. C’est cruel de manipuler les corps humains, Mais pouvais-je seulement lui donner tord ? J’avais en effet utilisé ce patient afin de l’améliorer, tout en ignorant s’il avait donné son consentement ou non. Quoi qu’il en fût, il est impossible de raisonner une puriste, et encore moins une puriste amoureuse du seul augmenté qu’elle doit (sans doute) connaître.

- Tu ne poseras pas de questions. Soit. Mais j’espère que tu as au moins conscience du pétrin dans lequel tu es. De plus, tu as eu beaucoup de chances. Si je n’étais pas là, personne n’aurait pu annuler le processus d’autodestruction… Si cela devait arrivé, nous serions tous les deux dans la même galère. »

-Donc je vais changer de sujet. Comment va votre fille? »

- Gwyneth va très bien. J’y étais farouchement opposé, mais elle a choisie de se faire des implantations esthétiques et elle continue ses études en journalisme d’art. Elle était supposée venir aujourd’hui mais je pense que, au vu de la situation, je vais l’appeler pour ne pas venir. »

Je décidai de sortir de la pièce, les laissant ainsi seuls.

- Je te prie de bien vouloir m’excuser, j’en ai pour un instant. »

Je m’éclipsais dans le hall d’entrée, pensant que ma femme s’était endormie dans le salon.

*****

Allongée sur le fauteuil, Amélia peinait à s’endormir. Malgré les calmants que son psychiatre lui avait prescrits, elle n’arrivait pas à oublier les évènements passés.

Elle avait vu des hommes se faire assassiner sous ses yeux… Des cadavres gisant à ses pieds… Et cet… Homme… Si froid. Restant de marbre en tranchant des gorges, enfonçant les lames de son bras dans le ventre de….

Cette pensée lui donnait des nausées. Cependant, c’est cet homme qui lui avait tendu la main.
Elle aurait pu ne pas la prendre.
Elle aurait pu ne jamais revenir, ne jamais revoir Jonathan.
Elle aurait pu mourir, là-bas… Mais elle l’a suivie. Il l’avait sauvée des griffes de ces malfrats… En y resongeant, elle s’en voulait d’avoir de l’avoir traité de monstre au vu de son geste. Amélia se promit que si leur chemin devaient se recroiser, elle s’excuserait. De même pour l’autre fille, Cobra.

L’épouse du Docteur MacGraham avait besoin de parler à son mari. Il lui fallait délivrer le poids de ses émotions, ses calmants ne l’aidant guère à cela. De toute façon, lui seul pouvait l’écouter. Depuis près de 20 ans de mariage, ils avaient surmontés tellement de choses ensemble. Jonathan, par contre, avait enduré une pression monstrueuse ajouté à la charge de son travail, seul. Elle lui en voulait de lui avoir caché ce genre de secret, mais elle comprenait les raisons de son silence.

Amélia savait qu’il était dans la cuisine, pour un « cas d’urgence ». Un peu pataude, elle se leva de son fauteuil de cuir et se dirigea dans ladite cuisine.

Elle ouvrit la porte et découvrit une scène qui l’aurait énervée dans son état normal.

Tous les tiroirs étaient ouverts. Les meubles de rangements ouverts, et semblaient avoir été fouillés, de la vaisselle et notamment son vase préféré renversés. Le carrelage souillé de gouttes de sangs, Sur la table centrale, était allongé, inconscient, l’Homme qui l’avait sauvée. C’était le fameux assassin que son mari avait crée et qui avait été engagé pour la sauvée.

« Que fait-il ici ? Que lui est-il arrivé ? Jona… »

Elle se coupa lorsqu’elle vit sur cette jeune fille, assisse à sa droite. Une main dans celle du Cyborg et l’autre posée sur son bas-ventre. Amélia se senti prise de vertiges.

« Johanna ? Est-ce que c’est bien toi ? »

En regardant davantage son expression, elle comprit une chose que Jonathan n’avait pas relevée.

« Tu es enceinte ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 11:13

    Johanna était installée auprès de Skylar qu’elle continuait à veiller inlassablement. Elle écouta tranquillement son voisin -ou plutôt ancien voisin- et tiqua légèrement en apprenant que Gwyneth avait eu recours à des implantations esthétiques. Elle se demanda un court instant si c’était dû à un accident mais le «farouchement opposé» de MacGraham semblait lui indiquer que non. Elle ne fit aucun commentaire. Gwyneth avait fait ce choix, le Doc. n’y était pour rien. Et puis elle n’allait pas commencer à polémiquer maintenant surtout après les derniers événements, sans compter qu'elle se sentait redevable auprès de Jonathan.
    La seule chose que la jeune femme désirait était le réveil de Skylar, savoir qu'il allait aussi bien que possible, et une bonne douche.

    Jonathan sortit de la pièce, sûrement pour appeler sa fille comme il venait de le mentionner. Elle ne fit rien pour l’en empêcher. Pas qu’elle ne voulait pas revoir Gwyneth mais elle voulait simplement éviter les questions. Elle entendit des pas venir vers eux et reconnu immédiatement Amélia qui n’avait pas l’air au meilleur de sa forme. Elle la vit regarder l’état de la cuisine.
    La miss commença à ouvrir la bouche pour s’excuser et affirmer qu’elle allait ranger mais Amélia parla la première.

    « Que fait-il ici ? Que lui est-il arrivé ? Jona…  Johanna est-ce que c’est bien toi?»

    Ainsi elle connaissait Skylar? Elle ne put s'empêcher de hausser un sourcil et regarder en direction d'Amélia. Il était donc plus proche de MacGraham et de sa famille qu'elle ne l'aurait pensé. Des questions commencèrent à s'entre mêler dans sa tête. Comment? Pourquoi? A quel point? qu'est-ce qui c'était passé? Quelles circonstances? Quels impacts?
    Puis d'autres questions relatives aux derniers événements. Pourquoi un protocole d'auto-destruction? Qui était Skylar pour MacGraham, qui était Skylar pour Aryan Turner.

    Johanna remarqua qu’Amelia fut momentanément prise de vertige. Sans un mot elle se leva et l’installa sur une chaise. Elle alla récupérer un verre, le remplit d’eau fraîche et le lui apporta gentiment.

    -Vous devriez boire un peu.

    Elle avait bien entendu l’autre question. Là où Jonathan n’y avait rien vu, Amélia oui. Et c’était certainement loin d’être surprenant. Johanna sourit simplement et hocha de la tête de manière affirmative:

    -Oui je suis enceinte.

    Au même moment elle put voir MacGraham revenir et les fixer. Encore une fois, elle ne voulait avoir affaire à aucune question. Ca ne serait facile pour aucun des deux, elle le savait très bien et n’avait aucun besoin qu’on le lui rappelle. Encore moins qu’on se permettre de lui donner une leçon. Sa main retrouva celle de Skylar et elle reporta son regard sur lui.

    -Je suis désolée pour l’état de la cuisine. Dès qu’il sera réveillé je me permettrai de ranger le désordre que j’ai occasion et je vous donnerai de l’argent pour le vase... et la vaisselle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 14:17

Prise de ses vertiges, Amélia sentit vaciller. Elle accepta l’aide de Johanna qui l’emmena s’asseoir sur une chaise. Elle accepta le verre d’eau qu’elle but doucement tout en écoutant sa réponse.

-Oui, je suis enceinte.

Johanna sourit. Amélia ne put s’empêcher de sourire en retour. C’était toujours une bonne nouvelle d’accueillir un nouvel être en ce monde, aussi fou soit il. Elle comprit, en moins de temps qu’il n’en faudrait à son mari, que l’enfant était également celui de son sauveur. Amélia était curieuse, elle voulait en savoir davantage sur leur rencontre et sur leur relation. D’autant plus qu’elle n’a plus revu sa voisine depuis un certain temps.

Comme sa fille, elle ignorait les véritables raisons de son absence. Cette rencontre impromptue serait pour elles l’occasion de rattraper le temps perdu. En effet, Amélia a toujours été satisfaite de ses services et Johanna semblait très à l’aise avec Gwyneth. Inversement, Gwyneth était très à l’aise avec sa voisine. Amélia regrettait que ses études acharnées ne lui donnent pas assez de temps pour la revoir.

Au moment où Johanna lui annonçait sa grossesse, Jonathan entra dans la salle. Une expression d’embarras s’affichait dans son visage. Il paraissait étonné, presque choqué, sans doute, devait-il ne pas croire ce qu’il a du entendre.
Johanna semblait très embarrassée également, elle voulait sans doute de rien révéler de son intimité à son mari. Dès son jeune âge, Miss Harlow, s’était toujours défié de lui. Il est vrai qu’il pouvait faire peur avec son air un peu sévère. Madame MacGraham décida alors de l’éloigner.

« Jonathan veux-tu bien sortir, s’il-te-plaît ? »

«Mais,… Amélia… »

Elle insista.
« S’il te plaît. Il y a du linge à étaler. Peut-être pourrais-tu t’en occuper pendant que je discute avec Johanna du temps perdu ? »

En grommelant, Jonathan sorti de la pièce.

Miss Harlow devait se sentir coupable d’avoir saccagé la cuisine. Elle s’excusa du désordre et promis de rembourser les dégâts. Amélia lui répondit d’une mine enjouée.
« Allons, nous verrons cela plus tard. Cela fait bien longtemps que nous ne sommes plus revues depuis si longtemps. Parle-moi de toi. Et de lui (en désignant son sauveur). Rassure-toi, tu peux tout me dire. J’avais à peine 20 ans quand je suis tombée enceinte. »

Attentive, elle la laissa raconter ce qui lui sembler être la vérité concernant leur relation.

« Tu sais,.. Jonathan, malgré son absence, était un bon père pour sa fille. Il nous a toujours donné le meilleur et fait de sorte que nous ne manquions de rien. J’ignore quel est le nom de ton amoureux, mais si c’est bien mon mari qui l’a crée (si je puis dire), il lui a sans doutes donné de bonnes intentions. Même s’il paraît froid de primes abord (et je pense que tu as du le remarquer). C’est un homme bon. Et je pense que ce sera un bon père. »

Suite à cette parole, les deux femmes nettoyèrent la cuisine. Voyant Johanna nauséeuse, Amélia envoya Johanna se relaxer sous la douche, en lui promettant de prendre la relève pour veiller sur son amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 19:17

    MacGraham avait entendu la nouvelle et il paraissait choqué. Il faut dire que Johanna et Skylar étaient à la base sensé se détester voir s’entre tuer. Bien qu’elle n’aurait eu aucune chance face à lui. Puriste et méca n’étaient normalement pas fait pour s’entendre encore moins s’aimer. Dans tous les cas ça ne regardait qu’eux. Les yeux de Johanna fixèrent Amélia quand elle demanda à son mari de sortir et de les laisser entre eux. Elle retint un sourire. Le caractère de son ancienne voisine lui avait manqué.

    Ainsi Amélia voulait en savoir plus, sur elle, sur Skylar. Elle réfléchit un peu. Non pas qu’elle n’avait pas confiance en son ancienne voisine mais elle ne comptait pas parler de choses qu’elle était sensée garder pour elle et son Ombre était son secret à part entière.

    -En ce qui me concerne j’ai terminé mes études et je suis devenue institutrice. J’habite à Stockbridge, c’est là-bas que je me sens le mieux. En ce qui concerne notre relation je l’ai rencontré un peu à l’improviste. On a discuté, on a sourit, on a rigolé et on s’est plu.

    Amélia poursuivit et Johanna la regarda. Jonathan? Le créateur de Skylar? Oui il avait fourni un code pour éviter l’auto-destruction. Elle regarda son Ombre. Non elle ne oserait aucune question à quelqu’un d’autre elle voulait que se soit lui qui lui en parle, avec ses mots. Amélia lui parlait d’absence, oui Johanna s’en doutait. Eux mêmes ne s’étaient pas vu, pour leur propre sécurité, depuis leur rencontre. Elle sourit un peu en repensant aux macarons et aux fleurs. Mais ça aussi, elle voulait le garder pour elle.
    Elle hocha tout simplement la tête et se leva pour ranger la cuisine avec elle. Elle fit une bonne partie mais l’odeur du produit la fit cesser net. La femme de Jonathan le remarqua tout de suite et lui proposa de prendre une douche. Machinalement elle leva la tête vers l’horloge murale.

    -Je veux rester encore. Il va bientôt revenir à lui.

    Elle se réinstalla sur sa chaise et attendit jusqu’à sentir la main d’Amélia sur son épaule. Johanna devait reconnaître qu’une douche ne serait pas du luxe sans compter que l’odeur de produit nettoyant traînait encore sur ses mains lui donnant des élans de nausées.

    -D’accord. Merci.

    Elle monta à l’étage et se délaissa de ses vêtements sales qu’elle plia dans un coin.
    Johanna se positionna sous l’eau, se savonna, se laissant être débarrassée de la crasse de Sighthill. Les yeux fermés, elle revoyait les événements défiler dans sa mémoire, l’état de Skylar, MacGraham le soignant et finalement son Ombre, toujours allongée en bas sur la table. Elle se passe la main sur le visage, encore inquiète et chamboulée, la pression retombait doucement mais sûrement. Ses mains s’appuyèrent contre la paroi carrelée de la douche et elle baissa un peu la tête, se concentrant sur sa respiration et s’ordonnant de faire le vide dans son esprit au risque de tomber. Elle sentait déjà un léger vertige.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 20:12

« Je t’aime… »
Ces deux mots obnubilaient son esprit. Il les entendait comme une douce et lointaine mélodie. Et son cœur, malgré qu’il ait manqué lâcher, battait la chamade. Il se remémorait la sensualité des caresses de Johanna et la volupté de ses baisers. Il se revoyait la tenir contre lui, sentir sa chaleur et son souffle contre sa peau. Ce souvenir maintenait l’humain en vie…tandis ce que la machine était déterminée à s’autodétruire. Entre deux « Je t’aime… », Shadow avait la ferme impression d’entendre l’entêtant bip du détonateur.
Cependant qu’il était prisonnier des méandres de l’inconscience, son système de soin sentinelle répara les lésions de son corps. Son système cybernétique se réinitialisa et se rechargea. Six heures plus tard, l’implant temporal de ses « lunettes » rétractiles clignota d’une lumière bleue.

Code:
VIPER AGENT SYSTEM____N°405-01____
RESET DONE____
RELOAD DONE____

Ses yeux s’ouvrirent. Au-dessus de lui : un lustre, et non une lampe aveuglante de table d’opération. Il était tout habillé, n’était branché à aucune machine et n’avait sur le nez cette saloperie de masque à oxygène. Ça sentait tout sauf le détergent ou le désinfectant chirurgical. Une odeur de ragoût…ou de ratatouille. Bref, un truc que, tout gosse, Shadow avait un jour mangé. Where the fuck am I? Il tourna la tête et plissa les yeux. Sur le sol gisait un vase et de la vaisselle brisée. Sur un plan de travail traînaient des torchons ensanglantés. Sur le feu mijotait ce ragoût, ratatouille, whatever. Merde…What the fuck I’m doing here? Shadow se redressa. Il examina ses mains ensanglantées, rayées et bosselées. Ses articulations répondaient plus ou moins correctement, en un chuintement plaintif.
Un bruit de pas attira son attention du côté de la porte. On vient. Ignorant où il était, Shadow décida de disparaître. Son Evolved s’activa et il s’effaça. Il bondit de la table où il était allongé et se plaqua contre un mur. Invisible. L’instant suivant, la porte s’ouvrit et une femme entra. Encombrée de vaisselle du dimanche, elle pressa l’interrupteur de la lumière de son coude…et se figea. Shadow reconnut la femme du Doc. Un scenario lui vint à l’esprit : il s’était évanoui et, paniquée, Johanna l’avait emmené chez le Doc. Le sang séché sur sa tempe, signe évident que son détonateur avait été sorti, le confirmait. Rassuré, Shadow réapparut et dit :
Où est Johanna ?
Surprise, Amélia lâcha sa vaisselle qui se fracassa sur le carrelage dans un boucan du diable. Shadow ne sourcilla même pas. Les bras croisés, il la fixait froidement. Son regard ne trahissait aucune espèce d’animosité, ou de volonté antipathique. Shadow était comme ça, tout simplement. Le cœur d’Amélia tambourinait dans sa poitrine. Elle avait peur. Et elle eut à peine le temps d’ouvrir la bouche, prête à répondre, que le fauve s’était déjà éclipsé. Il avait entendu le bruissement de l’eau. Il savait qu’Elle était là.
Tel un chat, Shadow gravit les escaliers en silence, d’une démarche agile et rapide. A mi-chemin, il activa son Evolved et disparut. Sur la poignée de la porte de la salle de bain, il distingua une empreinte ensanglantée de main de femme. La main de Johanna. Shadow se glissa dans la pièce et s’approcha doucement de la douche. En écartant le rideau, il découvrit Johanna prisonnière de ses pensées, la tête contre le mur. Il se mit derrière elle et entoura son ventre de ses mains de métal.
Tu étais partie sans ton ombre, souffla-t-il à son oreille.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 20:31

    Elle n’entendit pas la porte s’ouvrir, ni même le rideau de douche s’écarter. Elle était toujours dans ses pensées ne pouvant s’empêcher de culpabiliser quand même. Sans compter que toutes ces questions lui trottaient toujours en tête l’entraînant au bord de la migraine.

    Le corps de Johanna fut enlacée. Des doigts de métal. Un frisson parcourut tout son corps. Etait-elle en train de rêver? Peut être était-elle finalement tombée inconsciente sur le sol. Si c’était le cas elle ne voulait pas qu’on la réveille. Les mains de Skylar glissants sur elle, c’était un contact dont elle ne pouvait se lasser. Elle ne s’effraya pas au contraire. Les questions disparurent tout comme les mauvais souvenirs.

    -Tu étais partie sans ton ombre.

    Les caresses se poursuivirent. Ce n’était pas un rêve finalement. Le corps de Skylar se colla dans son dos. Dans un souffle elle pencha la tête sur le côté, lui offrant son cou, si sensible. Tellement de mots lui brûlaient les lèvres. J’étais tellement inquiète, ne refais jamais ça... Tu es complètement fou... ou tout simplement savoir comment il pouvait se sentir après tout ce qu’on lui avait fait subir.

    -Skylar...

    Brusquement elle se retourna figeant son regard dans le sien. L’instant suivant Johanna l’embrassa avec fougue, l’enlaçant et blottissant son corps au plus près du sien.

    -J’ai cru t’avoir perdu... Tu n’as pas le droit...

    Nouveau baiser

    -Je ne peux pas être sans toi. Jamais. Tu es mon ombre.

    Tout son corps tremblait, et en même temps brûlait d’un je t’aime incandescent. Elle était à lui, toute entière, chaque partie de son corps.
    Encore une fois ses lèvres vinrent trouver les siennes et sa langue se fraya un passage, un besoin vital de retrouver sa jumelle. Elle avait un besoin impérieux de lui, savoir qu’il était là, vivant, le coeur battant, avec elle. Besoin qu’il lui fasse l’amour, qu’il la prenne maintenant afin de sentir leur corps unis, leur souffle se heurtant l’un à l’autre, se mêlant, gage de sa présence avec elle, en elle. Tout lui fut révéler dans un simple murmure:

    -Skylar.

    Un appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 22:09

Le frémissement de Johanna n’échappa à l’extrême sensibilité des capteurs digitaux de Shadow. Un ardent frémissement de désir. Pas un frisson glacé né d’une mauvaise surprise. Shadow huma son parfum au creux de son cou, effleurant ses lignes délicates du bout du nez. Il y déposa des baisers volatils tout en caressant son corps de ses mains. L’eau cliquetait sur le métal cabossé.
Skylar...
Elle se retourna. Il l’accueillit dans ses bras et la regarda avec intensité. Son œil droit avait été endommagé. L’iris était fissuré et laissait entrevoir un entrelacs complexe de fils. Les anneaux déchaussés tournaient en crissant. Cela dit, Johanna ne semblait troublée. Elle ne quittait Shadow des yeux. Et Shadow ne quittait Johanna des yeux. Soudain, elle l’embrassa fougueusement. Shadow la serra contre lui, se fichant bien de détremper ses vêtements déjà bien maculés de sang.
Je ne peux pas être sans toi. Jamais. Tu es mon ombre.
Elle ignorait ô combien elle avait raison. Shadow aurait souri face à une telle candeur s’il n’était obligé de dire la vérité. Le grand dilemme était : fallait-il tout révéler maintenant, ou attendre un autre moment ? Johanna avait déjà subi tant de chocs…La révélation de son identité, de son métier, porterait l’estocade.
Il garda le silence.
Johanna s’accrocha à ses lèvres. Shadow répondit à son baiser, sa langue se liant à la sienne. Ses mains poursuivirent leurs caresses langoureuses. Leur délicatesse n’avait d’égal que leur puissance. Elles descendirent lentement le long du corps nu de Johanna, redessinant ses formes. Elles remontèrent ensuite, frôlèrent sa poitrine offerte. Du pouce, Shadow titilla ses mignons tétons roses. Le plaisir les avait érigés, durcis. Shadow le remarqua et y amena ses lèvres. Il se montra cruel, faisant languir Johanna en traînassant, et s’égarant tout autour. Il le mordilla finalement, et le combla de coups de langue.
Le plaisir de Johanna était grandissant. Le cyborg se débarrassa d’abord de son tee-shirt, l’envoyant valser sur un panier à linge. Son torse couturé de cicatrices était maintenant moucheté d’hématomes. Ses côtes devaient être fêlées, mais il s’en foutait. Sous le tatouage de son ancien gang en fleurissait un énorme, violacé et mordoré. En sentant la main de Johanna s’y poser, Shadow saisit son poignet et la rassura d’un sourire.
Il embrassa Johanna sur le front et s’éloigna un moment. Il se déshabilla entièrement, abandonnant ses vêtements n’importe où. Ensuite il rejoignit Johanna et referma le rideau. L’eau tiède lui fit un bien fou et le décrassa de tout un amalgame répugnant de sang et de poussière. L’eau en était rosâtre.
Cette douche revigora Shadow. Animé d’une fougue de fauve, il plaqua Johanna contre le mur, empoigna sa cuisse et la hissa à sa hauteur. Là, il l’embrassa passionnément.
J’ai envie de toi, dit-il. Maintenant.
Tu es ce qui fait battre mon cœur.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 17 Aoû - 22:52

    Le corps de Skylar contre elle la fit frémir. Il l’accueillit dans ses bras, et elle se blottit contre son t-shirt trempé, l’enlaçant. Elle voyait bien l’iris fissuré, les fils. Elle entendait crisser les anneaux mais elle s’en fichait. Il s’agissait de lui, qui venait de risquer sa vie pour elle. Il n’était pas la machine, il était l’homme qui était en mesure de lui faire ressentir des choses inavouables, les sentiments les plus nobles, comme les plus osés.
    Sa langue liée à la sienne, elle soupira d’un désir ardent d’aller plus loin. Embrasse moi, touche moi, aime moi.

    Ses mains parcoururent son corps. Il la faisait languir alors que l’eau ruisselait sur elle. Le métal de ses doigts trouva sa poitrine qu’il titilla. Johanna soupira dans un souffle encore discret alors qu’elle réagit directement. Il y amena ses lèvres. Elle ferma les yeux et glissa une main dans ses cheveux sombres, lui intimant de continuer. Il la faisait languir, cruel avant de venir mordiller un de ses têtons. Elle gémit.

    Johanna voulut lui rendre ses caresses et ses doigts s’arrêtèrent sur les hématomes qui se présentèrent à ses yeux une fois qu’il eut enlevé son T-Shirt. Elle craignit de lui faire mal mais il la rassura d’un sourire qui firent rater un battement à son coeur.
    Elle ne perdit rien du spectacle quand il se déshabilla éparpillant ses vêtements inondés n’importe où dans la pièce sans compter l’eau du jet qu’elle s’en fichait de voir arroser le sol, ses yeux attirés par un spectacle bien plus beau, bien plus intense.
    Il s’avança vers elle, son désir évident et referma le rideau.
    La seconde qui suivit, Skylar la plaqua au mur, prit sa cuisse et la monta à sa hauteur.
    Les mains de Johanna entourèrent son cou.

    – J’ai envie de toi, dit-il. Maintenant. 

    Johanna le regarde dans les yeux avec une intensité qu’il ne lui avait encore sûrement jamais vu. Sans plus attendre elle s’empara de ses lèvres dans un soupire, sentant leur bassin se coller l’un à l’autre. Elle prit sa lèvre inférieure entre les dents, lui mordilla.

    -Alors prends moi. Maintenant

    Je suis à toi. Elle l’embrassa avec fougue et ne fit qu’accentuer le contact de leur langue s’entremêlant avec frénésie quand il la pénétra gémissant d’un plaisir ardent et qui ne faisait que commencer. Ses lèvres s’acharnaient à trouver un contact avec sa peau, la comblant de baisers sulfureux, le mordillant non sans une certaine intensité qu’elle ne s’était jamais imaginée posséder.
    Dans un souffle elle laissa s’échapper un murmure chaud, brûlant:

    -Encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Mar 18 Aoû - 12:07

Alors prends-moi. Maintenant.
Shadow était absolument incapable de quitter ses lèvres. Son souffle était devenu son seul oxygène…et son aphrodisiaque. Ne cessant donc de l’embrasser, d’une main il releva une de ses cuisses, l’écarta de sa jumelle, et se glissa en elle. Cette union le fit gémir d’extase. Il abandonna une seconde ses lèvres, entrant en apnée, privé de son oxygène. Frénétique, il embrassa son épaule et descendit vers sa poitrine ; remonta, ensuite, reprendre son souffle.
Encore !
Ses coups de reins se firent plus forts, plus intenses. Frémissant de désir, Shadow empoigna inconsciemment une petite étagère de plexiglas encombrée de produits de beauté. Son frémissement traversa les circuits de son bras augmenté, devenus ultra-sensibles. Ses doigts étreignirent puissamment ce meuble minuscule et le brisèrent en mille morceaux. Les shampoings et eaux de toilettes s’échouèrent sur le carrelage. Les plus fragiles éclatèrent, emplissant la pièce de parfums variée. L’eau se teinta d’un arc-en-ciel de couleurs. Soucieux de protéger son amour, Shadow la souleva et l’empêcha de marcher sur une esquille coupante. Lui s’en fichait bien, ses pieds de métal écrasant froidement le verre fracassé.
Johanna…Je…
…ne me contrôle plus ! Son envie d’elle dépassait l’entendement, et l’intensité de son désir était insoutenable. Il appuya sa main contre le mur et y enfonça ses doigts. Le carrelage se fissura en crissant, et éclata. Ses doigts maculés de poussière blanche, Shadow griffa le vestige du mur. Une vraie empreinte de fauve.
Ne lâchant prise, il poursuivit ses allées-et-venues voluptueuses en Johanna. Bientôt, il sentit l’entièreté de son corps se figer. Un frémissement remonta le long de son échine, et ses doigts s’enfoncèrent plus profondément dans le plâtre malléable. L’orgasme le guettait. Sa main libre avait entouré le cou de Johanna et la maintenait fermement accrochée à ses lèvres. Il ne voulait en aucun cas être séparé d’elle. S’écartant un instant, il gémit :
Johanna… !
Elle se serra sur son membre. Elle allait jouir…ils allaient jouir, ensemble. Dans un râle, Shadow se répandit en elle. Et, soudain épuisé, pressa sa tête contre son épaule. Il souriait.
Ca méritait bien que je risque ma vie.
Il l’embrassa une dernière fois et regarda autour de lui. La douche était un véritable champ de bataille. Au-delà de la profonde trace de griffes sur le mur, gants de toilette et linge de bain traînaient au milieu des débris de flacons englués de savon. Sans compter que, Johanna ayant perdu le contrôle du pommeau de douche, la pièce avait été entièrement inondée. Shadow pouffa de rire.
Doc va nous tuer.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Mer 19 Aoû - 18:50

    Skylar la mettait dans un état indescriptible. Leur fougue était commune, extrême. Si extrême que Skylar en brisa une étagère, dispersant autour d’eux morceaux de verre et flacons de savons. Les coups de reins qu’il lui donnait faisait sans cesse monter son plaisir et ni l’un ni l’autre ne semblait pouvoir s’arrêter. Leurs bouches s’unissaient, leur langue se mêlaient inlassablement.
    Il brisa le mur, l’embrassa encore, étouffant ses soupirs de plaisirs qu’elle ne pouvait retenir pendant leur échange. Johanna ne pouvait et ne voulait plus penser, simplement se laisser envahir, se laisser aimer, se laisser perdre. Simplement succomber.
    Elle gémissait le nom de son amant, son désir toujours aussi fort,son plaisir allant crescendo.
    Tout son corps se contracta. Quand il prononça son nom son plaisir atteint le summum. Ils vinrent en même temps.
    Les yeux toujours fermés, reprenant son souffle elle lui embrassa la tête lorsqu’il la posa contre son épaule.

    – Ca méritait bien que je risque ma vie.

    Elle sourit à son tour et le regarda:

    -Reste en vie et je te montrerai que ça vaut encore plus le coup. Même si ça risque de nous coûter cher en mobilier.

    Elle l’embrassa d’un baiser empli de promesses très peu chastes. Mais où était passé la jeune femme puriste de bonne famille accroc à la politesse? Elle même était amusée de sa voir ainsi et l’assumait totalement. Il faut dire qu’il avait des arguments de taille.

    Johanna laissa Skylar la porter hors de la douche afin qu’elle ne se blesse pas les pieds. Une fois dehors et en faisait attention à ne pas glisser vu que le carrelage de la salle de bain était inondé, sans compter du savon avait réussit à s’éparpiller ça et là. Elle ouvrit un meuble et s’empara d’une serviette qu’elle noua autour de son corps, déposant un baiser sur la joue de son amant en passant à ses côtés, l’incitant à se lever sur la pointe des pieds.

    – Doc va nous tuer.

    Bon. En y regardant à nouveau, il lui semblait bien qu’en effet, ils avaient peut être légèrement exagéré. Il allait falloir qu’elle leur donne un chèque à la hauteur des dégâts, y compris de la cuisine. Mais elle pouffa avec lui.

    -Oui je crois.

    Elle saisit une autre serviette et lui noua autour de la taille. Le nom de Jonathan était joliment brodé dessus. Bah... Au point où ils en étaient. Doc allait plus pouvoir dire grand chose.

    Skylar put la voir songeuse quand elle s’éloigna de lui. Un léger vertige, certainement dû à la fatigue, l’avait entravée quand elle s’était redressée après avoir saisi la serviette dans le placard, lui rappelant sa condition. Et elle lui devait la vérité. Elle ignorait quand elle allait le revoir sans compter qu’une fois sortis de la salle de bain ils ne seraient plus en mesure de discuter de manière aussi privé qu’elle l’aurait souhaité. Et elle ne voulait surtout pas qu’il apprenne la nouvelle par une maladresse de Doc ou son adorable épouse. La tête baissée elle se demanda comment elle pouvait bien lui annoncer ça.

    -Skylar.... Il faut que je t’avoue quelque chose d’important.

    Elle leva les yeux vers lui, anxieuse:

    -Ce n’est sans doute pas le moment et je ne suis pas très douée pour annoncer les choses comme ça j’en suis désolée mais... tant qu’on peut encore avoir un peu d’intimité. Je...

    Elle prit une inspiration pour se donner du courage:

    -Je suis enceinte. J’attends notre enfant. Et je veux le garder, j'en suis heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Jeu 20 Aoû - 18:50

Shadow était…heureux. Une sensation oubliée. Il se sentait bien, Johanna dans ses bras. Il se sentait bien avec elle, en elle. Elle était sa moitié manquante et tant recherchée. Elle et lui étaient deux parties d’un même tout, deux morceaux d’un même cœur qui avait vécu incomplet…toutes ces années.
Elle vint entourer ses hanches d’une serviette. Il profita de cette proximité, glissant une main derrière sa tête et l’amenant à ses lèvres. Il embrassa sa chevelure humide, animé d’un besoin irrépressible de rester près d’elle.
Je mourrai pour toi, confia-t-il.
Elle avait baissé la tête. Shadow, pour qui les réactions humaines n’avaient aucun secret, se douta que quelque chose n’allait pas. Il s’inclina, s’efforçant de capturer le regard de Johanna. Il effleurait sa joue du revers de ses doigts de métal. Il avait l’air d’une brute, alors qu’il était un modèle de finesse. Un trait de caractère essentiel à l’assassinat…comme à l’amour.
Qu’y a-t-il, amour ?
Je suis enceinte, avoua-t-elle en levant les yeux. J’attends notre enfant. Et je veux le garder, j'en suis heureuse.
Il se figea. Lui, devenir père ? Lui, qui ignorait même la signification d’ « être père »…Il se mordit la lèvre inférieure. Un tic, une dénonciation de son état de flippe. Comment je peux être père ? Je n’ai pas la moindre idée de comment on se démerde. Et un père assassin…un père machine…c’est complètement fou.
Les idées se bousculaient dans sa tête. Ce serait un accomplissement, non ? Mon enfant serait ma réussite. Une partie de moi libre et qui aurait toute la vie devant elle…
Mais Père… ? S’il l’apprenait…

Shadow serra Johanna contre lui. Un signe évident de son acceptation.
Il se rhabilla. Ses fringues étaient tachées de sang et de poussière, mais quelle importance ? C’était l’empreinte délébile de son appartenance à un monde violent, que Johanna connaissait à peine. Devait-il la mettre au courant ? Franchement, il aurait aimé la préserver de toutes ces conneries. Les vipères restaient cachées au fond de leur trou, et sortaient en entendant la mélodie de leur charmeur. Mais que se passait-il, quand l’une d’elle tombait face à un rival ? Cessait-elle de siffler ses secrets ? Shadow décida qu’il serait temps, un autre jour, de siffler qui il était vraiment.
Johanna avait assez souffert aujourd’hui.
Une fois rhabillé, il sortit de la salle de bain. Doc était sur le palier de la porte. Shadow lui tendit sa serviette.
Désolé Doc, fit-il tout à fait naturellement, je me suis lâché.
Il glissa une main dans son trench-coat et en extirpa son paquet de clopes. Il en avait vraiment besoin, là, tout de suite. Une bonne dose de nicotine, de quoi le calmer un coup. Il allait en allumer une, tout juste insinuée entre ses lèvres, quand Johanna vint l’en empêcher. Oh, c’est vrai. Ces coincés-là ne fument pas.
Il haussa les épaules et, plantant-là le Doc, descendit les escaliers. Il leva la main d’un geste désinvolte.
Je m’en vais, vous en faites pas.
Il croisa Amélia sur son chemin. Elle le regardait, la main devant la bouche. Elle se marrait. Shadow s’inclina vers elle et lâcha, sur le ton de la confidence :
Mes frères sont pires.
Et il sortit.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Ven 21 Aoû - 0:38

Un bruit de verre brisé m’interpella. De la vaisselle par terre ? Et Amélia qui était dans la cuisine avec Johanna… Et Shadow.
Merde il s’était réveillé !

Je laissai tomber le linge dans le panier et me pressai de rejoindre la cuisine. J’avais peur qu’il n’arrive quoi que ce soit à ces deux femmes. En effet, il arrivait après une phase de shut down, que le réveil du cyborg le rende dans une certaine folie meurtrière. Certains de mes confrères y ont laissés la vie, d’autres techniciens se sont faits grièvement blessés. Pour ces deux raisons, les vipes sont, normalement, attaché lors de son processus de régénération. Ce genre de précaution était faite pour éviter ce genre de problèmes. Malheureusement, ce jour là dans mon cottage, c’était un cas d’urgence, et Johanna était bien trop avenante et aux petits soins de Shadow. Je doutais qu’elle ma laissât m’approcher de lui. Elle veillait tellement sur lui, et était si méfiante à mon égard, elle ne m’aurait sans doute pas laissé faire le nécessaire pour sa propre sécurité.
Quoi qu’il en fût, c’était une faute grave de ma part de les avoir laissé seules avec cette bombe à retardement.

La porte de la cuisine était ouverte. Je fus soulagé de voir ma femme en vie. Elle était en train de ramasser des débris d’assiettes. Cependant, je m’enquis de ne pas apercevoir Shadow… Ni Johanna.

Avant que je ne puisse poser la moindre question, Amélia m’expliqua la situation. Elle avait envoyé Johanna prendre une douche. Celle-ci se sentait nauséeuse, pendant qu’elle préparait des affaires pour sa sortie de bain, Shadow s’était réveillé. Il l’a surprise au moment où elle rentrait dans la cuisine. Amélia avait l’intention de préparer la table, ainsi prise de stupeur, elle avait lâché les assiettes qu’elle tenait dans les mains.

« Je suppose qu’il est parti la rejoindre. » ajouta-t-elle avec un sourire mi-amusé mi enjôleur.

Ah oui, c’est vrai. Johanna était enceinte de lui. Avait-elle seulement conscience que son enfant, est également celui d’un tueur ? D’une personne conditionnée pour obéir au doigt et à l’œil que d’un Père unique qui n’est autre qu’Aryan Turner ?

« Je pense qu’il l’aime vraiment, Jonathan. Il ne lui fera aucun mal. »

Ma femme avait ce don si fabuleux de lire dans mes pensées.
- Qu’est-ce qui te fait dire ça, ma chérie ? »
- Si elle représentait un obstacle gênant, penses-tu sincèrement qu’il aurait risqué sa vie pour elle ? »

Elle avait raison. Shadow, ne se sacrifierait jamais. Du moins s’il le ferait, ce serait uniquement pour le nom de Turner. Je doutai sincèrement que son père ne lui demande de protéger une puriste. Puriste qui, d'ailleurs, ne serait pas tombée sous son charme. Je sortis comme phrase de conclusion :

- L’amour peut faire de drôles de choses tout de même. »

Elle me sourit.

Suite à notre échange tacite, je l’aidais à nettoyer notre cuisine ravagée.

***************

Désormais propre, la cuisine dégageait des odeurs de ragoût comme Amélia savait les faire. Elle semblait avoir repris des forces. Cependant, nous manquions d’assiettes pour nos invités. Johanna avait promis de rembourser tous les désagréments. « J’espère bien ! » pensai-je.
Soudain, d’autres fracassements se firent entendre. Ces derniers provenaient de la salle de bain. Amélia se mit à rire. Ah non ! Je n’étais pas d’accord !

C’était vraiment à croire qu’on ne leur a jamais dit qu’il était déconseillé pour une femme enceinte d’avoir une activité sportive aussi intense lors des premiers mois de grossesse ! Même si leurs affaires ne me regardaient pas, ils auraient au moins pu le faire ailleurs. Ou du moins, évitez de casser ma salle de bain !

Amélia tenta de me calmer, de me dire que nous étions jeunes aussi. Qu’un parc de Stockbridge était tout aussi osé que d’aller chez des inconnus. Mais rien ne fit baisser ma colère. D’un pas lourd, je me dirigeai vers la scène du crime. Bon sang ! Si j’avais décidé de vivre en dehors de Newton, c’était pour avoir la paix et non de réparer les bêtises des autres !

Sur le bas de la porte, de l’eau commençait à s’échapper. A peine arrivé, Shadow sorti de la salle de bain tout habillé. Est-ce que j’étais en train de rêver ? La serviette usagé qu’il tenait était ma serviette ! La serviette rouge où Amélia avait brodé mon nom dessus !

Il me la tendit de manière nonchalante.
Désolé Doc, je me suis lâché.

La serviette à la main, et franchement dégouté, je me retins de laisser sortir ma colère.

-Je vois cela.

Je le vis sortir une cigarette de son manteau noir et poussiéreux. Je le prévins.

-On ne fume pas ici. Je vous prierai de…

Toujours de son air nonchalant et désinvolte, il haussa les épaules et s’en alla. Il sortait. Tant mieux pour moi. Johanna recouverte d’une serviette. Elle se confondit en excuse et me promit de rembourser absolument tous les désagréments. Sans prêter attention à ses excuses, je l’envoyai dans la chambre de Gwyneth où se trouvaient des vêtements propres.

Je découvrir avec horreur les dégâts causés. Le carrelage au sol était méconnaissable car inondé de l’eau qui venait à peine d’être coupé. Des débris de flacons, de shampoings, de savons trainaient ça et là sur le sol. La porte de la douche était ouverte, d’où toute cette eau qui coulait. L’étagère était complètement anéantie ! Et je vis une trace de griffure sur le mur !

« Putain de merde ! » Ne pus-je m’empêcher de jurer.

J’entendis de la cuisine ma femme rire aux éclats. J’étais au moins content que cette situation l’amuse.

_________________
    Doc ◊ On me dit souvent que je crée des monstres. C'est faux, je crée des êtres parfaits au service d'un monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Ven 21 Aoû - 23:22

    Il acceptait la nouvelle. Johanna ne pouvait être plus sincèrement heureuse. Avant qu’il ne sorte, elle l’embrassa une dernière fois, le sourire aux lèvres et effleura du bout des doigts son bras de métal. La porte ouverte laissa voir MacGraham qui semblait... loin d’être ravi. Il n’avait pas encore vu l’état de la salle bain. Du moins jusqu’à ce que Skylar descende.

    -Je vous promets de tout rembourser, je vais appeler moi même le personnel et m’en occuper dès demain. Désolée. Vraiment désolée.

    Sans plus attendre Johanna qui n’était toujours vêtue que d’une serviette autour d'elle, ce qui la gênait réellement se dépêcha de rejoindre la chambre de Gwyneth où Amelia avait déjà pris soin de lui sortir tout un ensemble. Elle se figea un peu. Elle? Mettre ça? Elle ‘était loin d’y être habituée, elle était même persuadée que ses parents l’auraient laissé sur le palier en la voyant ainsi. Mais Amélia avait été assez gentille pour les lui prêter et après les dégâts fâcheux et coûteux qu’elle avait si soigneusement aidé à occasionner, elle n’allait certainement pas faire la fine bouche. Sans un mot elle s’habilla. De dieu Amelia avait même pensé aux sous-vêtements!
    Johanna, sans un bruit enfila cette nouvelle tenue et n’osa même pas se regarder dans le miroir. Un short en jean -court à ses yeux-, des cuissardes -qu'elle n'aurait jamais même regarder en vitrine-, son haut et la veste en cuir qui accompagnait le tout la changeait radicalement. Elle avait presque l’air de sortir d’une autre époque. Elle sortit de la chambre en s’attachant les cheveux en queue de cheval. Inutile de chercher son Ombre il avait besoin d’un moment à lui et elle aussi après tous les derniers événements.

    La jeune femme descendit, et alla demander à Amelia si elle pouvait jouer un peu avec leur piano. Quand elle donna son accord, elle s’installa et commença. La musique avait toujours été depuis son jeune âge le seul moyen qu’elle avait eu pour s’exprimer sans que personne ne vienne contester, sans que l’on soit derrière elle à regarder chacun de ses mouvements. Elle pouvait jouer simplement, et voyager au delà de ce qu’on lui impliquait ou ordonnait. C’était sa dose de douceur et de couleur dans le monde si figé au sein duquel elle avait évolué. Ses doigts parcouraient les touches, la rassurant et la calmant chaque fois un peu plus, l'entraînant dans ce monde si serein où elle aimait se reposer et reprendre ses forces ou se retrouver, tout simplement.

    Quand elle leva les yeux sur l’horloge elle put se rendre compte que cela faisait déjà plus d’une heure qu’elle jouait. Skylar lui manquait. Johanna se sentait totalement dépendante de lui, de sa voix, de sa présence. Il était son Ombre elle avait besoin de lui pour vivre. Elle sourit avec tendresse.
    Si elle ignorait ou refusait plutôt d'imaginer les conséquences à venir, elle les savait capable de les surmonter et d'aller au-delà. Elle était sienne à partir du moment où il avait posé ses lèvres sur elle et l'avait embrassé ce fameux jour. Elle n'avait jamais cru au coup de foudre, soigneusement ancrée dans la réalité. Johanna avait toujours pensé qu'il fallait du temps, beaucoup de temps pour tisser des liens. Mais avec luic'était différent. Elle donnerait sa vie pour un seul de ses sourires.

    Il était temps de lui apporter son cadeau,en espérant que ça lui plaise. Le remercier de tout ce qu'il lui apportait. Etant à côté de chez ses parents c’était idéal. Elle avait pu emprunter leur garage ce dont elle manquait à Stockbridge. Elle sortit de chez les MacGraham et entra dans l’allée de ses parents, bordée de fleurs somptueuses et hors de prix qu'un pauvre jardinier devait entretenir tous les jours. Après avoir entrer le code de l’alarme du garage l' ouvrit et en sortit la Harley qu’elle comptait lui offrir. Son choix avait été rapide mais la jeune femme espérait tout de même avoir tapé juste.
    La miss la sortit du garage et la poussa pour l’amener devant chez les MacGraham.
    Il était là, devant leur porte. Johanna leva la tête, et sourit.

    -Elle est à toi mon amour.

    Se mettant contre la Harley désormais mise en équilibre, Johanna ouvrit sa main pour le laisser voir une petite clé qu’elle lui tendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Sam 22 Aoû - 22:46

Shadow marcha un moment. Son errance le mena au jardin du Doc, devant lequel il s’arrêta. Là, il s’adossa à un mur et croisa les bras. D’un geste expert, il alluma sa cigarette. Il tira quelques taffes, interminables, avant de la coincer au bord de ses lèvres et de fermer les yeux. Une fumée grise s’élevait de sa bouche tout juste entrouverte et s’évanouissait dans la nuit montante. Il repensait à…tout. A Johanna, à leur rencontre, à la réaction de Père et à son engueulade ; à l’embuscade, à leurs retrouvailles, à leurs ébats…et à la nouvelle de sa grossesse. Tout se mélangeait, et face à ce merdier absolu, il était complètement démuni. Que devait-il penser ? Sa raison lui ordonnait d’obéir à Père…Car c’était comme ça. Car il était l’Autorité Suprême (la Machine le reconnaissait comme tel), et car lui désobéir allait à l’encontre de toute logique. Mais son cœur…putain, l’un des seuls trucs encore humain chez lui, le faisait souffrir mille morts à la simple idée de ne plus battre à l’unisson de celui de Johanna. Shadow, l’Ombre d’Aryan Turner, était donc capable d’aimer ? Aimer une fille culbutée le premier soir à l’arrière d’une berline ?
Il secoua la tête en souriant. Tout ça était complètement fou…et il aimait ça. C’était comme revenir en arrière, y’a trente ans, et de retrouver un semblant de vie normale. C’était comme si toute cette merde : Aryan Turner, les Vipers, et tout le reste…n’avait jamais existé. Juste un instant. Juste avec elle.
Tout son conditionnement foutait le camp. Shadow doutait. Shadow se questionnait. Obéir aveuglément à Père : était-ce le bon choix ? La vérité n’était-elle donc ailleurs ? Et si…la liberté était encore une option ?
Il regarda ses mains. J’ai les moyens de me libérer. Il suffirait… de l’égorger ? de l’étrangler ? Impossible. La Machine était incapable de s’en prendre à l’Autorité Suprême. Et l’Homme…l’Homme était intelligent. Oui, il trouverait un moyen, et la volonté d’un jour en finir. Cette volonté naîtrait de l’amour de Johanna, c’était d’une évidence.
Shadow releva la tête et fixa l’horizon. Père le saura. Père savait toujours tout. Et ce jour-là, l’espoir s’évanouirait. Tout serait fini. Il me réinitialisera et tout recommencera comme avant. Il fallait à tout prix s’assurer une longueur d’avance.
Il termina sa cigarette et en écrasa le mégot dans le gravier. Johanna lui manquait déjà. Il avait envie d’elle, de la sentir près de lui. Il revint vers le perron et la trouva-là, fringuée comme une rockeuse de 2020 à côté d’une splendide Harley Davidson de la même année. Un sourire flotta sur ses lèvres. Comment… ? Comment savait-elle ? Son histoire lui était inconnue, seul Père la connaissait, et malgré ça…elle avait deviné. Putain, c’était beau, la communion de deux cœurs.
Leurs doigts s’entrelacèrent, formant un poing uni. Shadow récupéra les clefs et embrassa passionnément Johanna.
I love you.
Comme le Doc était furax et voulait les voir dehors, Shadow enfourcha la bécane, résigné à s’en aller. Il avait mis le contact qu’Amélia apparut sur le porche, vêtue d’un tablier. Elle les invita à dîner. Shadow regarda Johanna. Johanna regarda Shadow…et il accepta d’un timide signe de tête. Cette situation le stressait : depuis combien de temps n’avait-il mangé à table, environné de gens ? Il avait mené une vie nomade, de résistant. Les assiettes, c’étaient des boîtes de conserve et les couverts, leurs doigts. On buvait à la bouteille et on se foutait complètement des convenances. Depuis son réveil, il mangeait seul et essentiellement des casse-dalle.
Il s’installa à table. A sa gauche, Johanna. En face, Doc et Amélia. Ladite maîtresse de maison leur demanda s’ils désiraient un apéritif. Shadow demanda un whisky, qu’elle lui servit modérément.
Allez-y, fit-il, je vais en avoir besoin.
En un instant, le verre était vide.
Shadow soupira et s’adossa nonchalamment à sa chaise, un bras en équilibre sur le dossier. Son tee-shirt se froissa, révélant la marque de son ancien gang tatouée sur sa poitrine.
Okey, enchaîna-t-il de son accent nasillard. Je crois que je vous dois des explications. (Il fixa Johanna.) Surtout à toi, love. Mais avant…Amélia ? Whisky. (Elle le servit, il but cul sec.) Sachez que, bientôt, je ne me souviendrai plus de cette soirée.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Trust me, I am a Doctor
Ϟ Mensonges proférés : 592
Ϟ Richesses amassées : 648
Ϟ Epitaphe : 28/06/2015
Ϟ Pseudonyme : Lost Forever
Ϟ Crédits : Blackbird
Ϟ Gagne-pain : Chercheur R/D mécanique chez Pinxit Industries
Ϟ Liens utiles : Si vous voulez en savoir plus voici :
Ma Fiche
Mes RPs en cours
Mes Liens avec d'autres perso

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Lun 24 Aoû - 21:14

Je venais de terminer d’éponger la salle de bain et de jeter les débris de verres qui traînaient ça et là au sol. Concernant l’étagère et cette… Trace sur le mur, il allait me falloir attendre le chèque promis par miss Harlow pour les réparer.

J’entendis soudain notre vieux piano émettre un si joli son. C’était une musique douce, comme celle qu’Amélia jouait lorsqu’elle attendait Gwyneth. Je ne suis pas un mélomane, mais je pouvais jurer qu’il s’agissait d’une symphonie de Mozart. Je me laissais lentement bercer par la mélodie, oubliant quelque peu ma colère. Au fur que ma colère diminuait, je devenais de plus en plus enjoué. J’étais en effet certain que c’était mon épouse qui était en train de jouer. Généralement, elle y joue quand elle est heureuse. Cela me rassurait. Ce matin-là, enfermée dans sa torpeur, je craignais que les évènements de l’après-midi ne l’affectent davantage… Il s’était passé le contraire : elle avait retrouvé de la force.

Je descendis pour aller l’embrasser, la prendre dans mes bras pour lui annoncer à quel point j’étais heureux de la retrouver saine d’esprit.
Quelle ne fut pas ma surprise (décidément, cette journée en était remplie) de voir ma femme en train de terminer la cuisson de notre repas. Néanmoins, la musique qui se dégageait du salon la remplissait de joie.

« Je lui ai autorisé. » Me dit-elle en souriant.

Je savais évidemment de qui elle parlait.

Je m’avançais doucement vers elle, l’enroulais de mes bras alors qu’elle touillait encore sa casserole où un délicieux ragoût mijotait, et lui glissai dans l’oreille :

- Je suis si heureux de te revoir, mon amour. »

Elle me sourit de plus belle, tâchant de rester concentrée sur la cuisson. Elle me caresa le menton avec sa main libre.

-Moi aussi, mon amour. »

C’est à ce moment précis que la musique cessa. Nous vîmes de la fenêtre Johanna en train de partir. Tout comme Shadow qui la rejoignait peu après. Je constatai également que les vêtements que ma femme lui avait passés ne lui allaient pas du tout.

-Nous sommes enfin seuls, m’exclamai-je
-Quoi ? Oh non ! Je voulais les remercier ! »

Je la dévisageai.

-Aussi, ça faisait tellement longtemps que nous n’avons plus revu Johanna ! Ce serait triste qu’elle s’en aille comme ça ! »
-[color=green]Mais,… Chérie ? [ /color]»
-[color=pink] Il n’y a pas de “Mais” qui tiennent ! Va mettre la table avec ce qu’il reste de vaisselle pendant que je les rattrape ! »

Devant ma mine déconfite, celle-ci me rassura.

-Ne t’en fais pas, je ne t’oublierai pas cette nuit. »

Elle était vraiment remise d’aplomb.

Elle fila à la porte d’entrée et cria à nos visiteurs de ne pas s’en aller et qu’elle souhaitait beaucoup les avoir pour dîner. Après un faible moment d’hésitation, ils rentrèrent à nouveau.

Je fus, encore une fois, déconcerté de voir Johanna habillée comme Gwyneth… Mais cela importait peu. J’avais disposé des bols à défaut d’avoir assez d’assiettes. Amélia plaça nos invités en face de nous. Il m’apparaissait étrange d’être assis juste en face de Shadow, qui n’était jamais considéré comme un être inférieur au sein de Pinxit. Il n’était jamais convié dans les cafétérias réservées aux employés. Shadow semblait mal à l’aise de cette situation. Cette situation devait être embarrassante, malgré les bêtises qu’il avait faite auparavant. De mon côté, j’étais également gêné car j’avais du mal à le regarder sans l’imaginer avec ma serviette autour de sa taille. Je pense qu’il me faudra du temps avant que je ne l’utilise à nouveau.

-Un aperitif ? proposa Amélia

Sans hésiter, Shadow demanda un whisky. Je demandais la même chose. Au lie de se contenter de la dose légale et conseillée, il en demanda le double qu’il but cul sec.

Je trempais à peine mes lèvres sur mon verre que Shadow s’exprima.

Je crois que je vous dois des explications. Surtout à toi, love.

Il demanda un nouveau verre de Whisky, qu’il but aussitôt.

- Sachez que, bientôt, je ne me souviendrai plus de cette soirée.

Amélia servit le ragoût.

Interloqué, je l’interrogeai :
- Expliquez nous tout, Shadow.

_________________
    Doc ◊ On me dit souvent que je crée des monstres. C'est faux, je crée des êtres parfaits au service d'un monstre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
AGENT VIPER : SHADOW

Ϟ Mensonges proférés : 562
Ϟ Richesses amassées : 885
Ϟ Epitaphe : 01/06/2014
Ϟ Pseudonyme : Blackbird ~
Ϟ Crédits : Blackbird ~
Ϟ Gagne-pain : Agent Black Viper, chien d'attaque de Pinxit Industries, assassin professionnel.
Ϟ Liens utiles : Ϟ Ma fiche -
Ϟ Mes liens -
Ϟ Mes RPs -


Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
554/3000  (554/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Mer 26 Aoû - 14:16

Shadow vit Johanna tiquer à l’annonce de son nom. Il la fixa de son air d’assassin, de cette froideur mécanique et implacable. Le timbre de sa voix se fit sec et dénué d’émotion, comme celui d’un robot. Ou d’une machine de guerre.
Agent V405-01, Shadow.
Baisser les yeux le fit retrouver un semblant d’humanité. Il cherchait ses mots.
Je suis…un agent expérimental. Un cobaye, oui.
Il inclina la tête, dévoilant le tatouage de vipère furieuse à la base de sa nuque.
« V » comme Viper. Création du projet « Black Viper »…un parmi sept autres.
Nous sommes frères et sœurs, et Aryan Turner est notre Père. Nous lui devons obéissance, dévotion et…
(Il regarda Johanna) Sacrifice.
Je mourrais pour Aryan Turner. Je me trancherais la gorge si Aryan Turner me l’ordonnait. J’ai été conditionné, « élevé » comme il dit, à ça.
Je n’ai jamais demandé…tout ça. Ils m’ont augmenté contre mon gré, m’ont torturé, et ont fait de moi leur machine de guerre. Je suis le « chien d’attaque de Pinxit », je défends mon maître, j’obéis à ses ordres et attaque ses ennemis.
Je suis…l’exécuteur personnel d’Aryan Turner. Son Ombre.

Il but une gorgée de whisky.
Vous vous demandez comment j’ai atterri là, hein ? Bah, ça n’a aucune importance. Si j’ai fini comme cobaye, c’est que je devais être une sacrée pourriture, pas vrai Doc ?
Son regard glissa franchement vers l’intéressé. Le bon MacGraham ne connaissait évidemment rien de son histoire…cela dit, Shadow était persuadé qu’il se donnait bonne conscience en imaginant donner une espèce de seconde chance à un criminel. Ça le fit marrer.
Putain oui ! J’étais une sacrée pourriture ! J’en ai tué des gens. Mais les states c’est pas pareil, hein. On fait ce qu’on veut là-bas.
Bah, de toute façon, j’ai tué assez de monde pour aller trinquer en Enfer avec Satan.
(Il leva son verre.) Aye !
Je ne suis pas une machine. Pas tout à fait, même si beaucoup vous diront le contraire. J’ai des émotions, c’est indispensable à la chasse. Le problème c’est qu’elles n’agissent pas toujours comme Père voudrait. Je suis amoureux de Johanna, je ferais tout ce que je fais déjà pour Père…pour elle. Et ça, il ne le supporte pas. Il a déjà essayé de me raisonner. Ce sera mon seul avertissement. La prochaine fois, si je n’ai toujours pas abandonné mon caprice

Il regarda de nouveau Doc.
Vous savez ce qu’il décidera. C’est vous qui le ferez.
Il me fera réinitialiser.

De l’index, il recueillit un peu de sauce au bord de l’assiette et s’en humecta les lèvres.
Excellent, ça me rappelle le ragoût de ma mère.
Il y a soixante ans.

_________________
    You saw my light start to fade when my heart turned cold
    You saw the fright in my eyes when they raped my soul
    I always tried to be good, but was misunderstood
    I always tried to be good, I tried the best I could
    You saw me cryin', mm-hmm
    You saw me cryin', mm-hmm

    I burned the past, burned it down, left it all behind
    Was born again from the ashes that were on the ground
    I'm healing well, getting strong with every passing day
    But it's so hard when the world wants you to go away
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    Mer 26 Aoû - 15:10

    Johanna, sagement assise à côté de Skylar, attendait que son Ombre commence à parler. Elle le regarda vider son verre de whisky d'un trait et Amélia le servir à nouveau. Elle se doutait que ce n'était pas tout rose et qu'il avait dû passer par des choses atroces, elle connaissait le dossier Aryan Turner mais elle n'imaginait pas encore la suite.
    La voix de son Ombre était sèche, froide. Il n'avait encore jamais parlé comme ça en sa présence.

    -Un agent expérimental ? Un cobaye ?

    Elle observa le tatouage situé sur sa nuque, une vipère. Son regard passa ensuite à MacGraham. Il était mêlé à tout ça. Jusqu'à quel point ? Se pourrait-il qu'il est aidé Turner dans la « création » de ses Vipers ?
    Johanna écoutait son Ombre, de son calme habituel. Elle écoutait qui était Shadow, à quoi il était destiné. Turner méritait de mourir et ce jour, se promit elle, arriverait bientôt et elle serait là. Skylar serait libre et il n'aurait plus à se soucier de cet enfoiré. Il ne serait plus perçu comme une machine, ni traité comme tel. Il n'avait rien demandé. Aryan allait regretter. La main de Johanna trouva la jambe de son Ombre et elle s'y posa avec douceur.
    Elle était persuadée qu'il n'était pas une pourriture, comme il le disait face à Doc. Son cœur se serrait à la suite des paroles qu'il prononçait. Son regard alla trouver le sien quand il affirma qu'il était amoureux d'elle. Sa main émit une tendre pression sur la jambe de Skylar. Je t'aime aussi.
    Puis la jeune femme se figea :

    -Une réinitialisation ? Mais...


    Johanna avait envie d'exploser de prendre sa voiture de trouver Turner et de lui faire avaler une grenade, le voir exploser dans tout son joli bureau en haut de sa tour dorée et de salir les vitres si bien qu'on le remarquerait de tout en bas.
    Ses lèvres étaient fermement scellées et si d'apparence elle restait tranquille à l'intérieur elle bouillonnait d'une rage sourde et sans équivoque. C'était même sans doute la première fois qu'elle réagissait ainsi. Skylar avait déjà tant subi, il avait été augmenté, torturé, conditionné, réduit au rang de machine aux yeux de Turner et maintenant qu'il retrouvait un minimum de vie, non, on irait jusqu'à lui enlever ses souvenirs, le reconditionner, lui refaire du mal pour qu'il devienne à nouveau « le chien parfait ». Elle mangea en silence.
    Une solution. Il fallait trouver une solution. Et vite. Une solution, et une manière d'abattre Turner, même si cela lui faisait faire du porte à porte dans les bas quartiers pour monter les gens contre lui.

    -J'ai une idée. Je t'en parlerai... Plus tard.

    Se sera uniquement entre nous deux. Je ne veux pas que Doc s'en mêle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (-18) Emotions -ft Skylar and Doc.    

Revenir en haut Aller en bas
 

(-18) Emotions -ft Skylar and Doc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» i — DEVENIR PARTENAIRE (formulaire & conditions)
» remis de tes émotions ? ◮ mardi 24 janvier, 16h32
» Des retrouvailles pleines d'émotions {Snow}
» Emotions.
» Les émotions mal digérées du passé, voilà le mental | Ducky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Sighthill
-