Partagez | 
 

 Retrouvailles mouvementées -ft Mel'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Lun 10 Aoû - 21:40

    C’était son jour de congé. Elle avait décidé de profiter du soleil qui régnait en maître depuis déjà plusieurs jours, sans tenir compte de la chaleur qui l’accompagnait. C’était la fin de l’après-midi et Johanna voulait prendre un repas rapide afin de pouvoir en profiter dans un joli parc où elle espérait qu’il n’y aurait pas trop de monde malgré le week-end.
    Elle marcha dans la pelouse, esquivant quelques couples déjà bien installés sur des couvertures, panier pique-nique près d'eux.
    Prête à retirer ses chaussures plus inconfortables qu’autre chose et avide de profiter de l'herbe sous ses pieds, elle fut stoppée avant même de s’être baissée.
    Un petit bout d’environ sept ans vint l’accoster, perturbé que son institutrice puisse aussi profiter de son week-end. Elle sourit et entama la conversation avec son élève qui ne semblait pas voir que ses parents avaient avancé sans lui.

    -Nathan... tu n’es pas accompagné de tes parents?

    La jeune femme jeta un regard aux alentours, voyant bien des couples mais nul trace d’eux. Bien qu'elle ignorait à quoi ressembler le père de l'enfant, la mère, quant à elle, était toujours présente aux réunions et elle se savait capable de la reconnaître facilement. Le petit observa à son tour, se tournant et se retournant sur lui même. Commençant à paniquer, il s’empara de la main de la jeune femme qui le rassura du mieux qu’elle pu lui assurant que ce n’était pas grave et qu’ils finiraient bien par se retrouver.
    Bien qu’il fallut plusieurs minutes qui durent paraître terriblement longues à ce petit garçon, Johanna finit par voir la mère de son élèves quelques mètres plus loin. Si elle sourit à Nathan qui le lui rendit, tout rayonnant, son père semblait avoir un autre avis de la situation.
    Surprise, Johanna le regarda s’avancer vers elle d’un pas rapide. Sans ménagement il s’empara de la main de son fils qui laissa échapper un petit gémissement de surprise.

    -Qu’est-ce que...

    Pourquoi réagissait-il ainsi? Qu'avait-elle fait de mal? Puis le regard de la demoiselle fut attiré par le bras de l’homme en question. Fait de métal, il brillait au soleil. Elle comprit et sut instantanément qu’elle allait au devant de gros ennuis (ce qui en soit n’était pas vraiment rare quand on connaissait un tant soit peut la miss).

    -Ca ne vous suffit pas de l’avoir dans votre classe et de lui introduire des idées totalement idiotes dans le cerveau?
    -Excusez-moi?

    Ce n’était ni le lieu ni le moment pour un règlement de compte. Ill n’était pas dans un quartier prédestiné à un méca et elle n’était pas là pour se donner en spectacle. Ce qui la dérangeait c'était la présence d'un enfant entre eux, enfant qui n'avait rien à voir avec tout ça et qui avait encore moins à subir la bêtise d'un rustre pareil. Et elle ne comptait pas commencer à se disputer devant lui par égard pour ce petit garçon qu'elle souhaitait protéger comme elle le pouvait.

    -Je vous interdit de vous approcher de mon gosse hors de l’école!

    Elle ne put contenir sa phrase:

    -La prochaine fois je devrais peut être l’abandonner devant un arbre avec le panneau «enfant perdu» dessus? C’est ce que vous essayez de me dire?

    Johanna espérait que la mère s’en mêlerait pour calmer son mari mais elle n’en fit rien et jeta à la jeune femme un regard plein de haine qu'elle ne lui avait encore jamais vu. A deux, on se sent toujours plus malins sans doute.
    Bien, cela ne servait à rien de discuter surtout avec des personnes pareilles. Elle commença à vouloir s’en aller mais fut vite arrêter dans son élan. Avant même d’avoir pu tourner les talons elle se sentit pousser en arrière et non sans une certaine violence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
you thought hell was hard ?

Ϟ Mensonges proférés : 126
Ϟ Richesses amassées : 132
Ϟ Epitaphe : 05/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Qadesh
Ϟ Crédits : Qadesh & BioWare
Ϟ Gagne-pain : barmaid & (ex)mercenaire encore en service
Ϟ Liens utiles : FICHE
LIENS

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Lun 10 Aoû - 22:51

Très sérieusement, Mel ne savait pas ce qu’elle foutait là.
En fait si, elle le savait pertinemment et essayait de ne pas l’oublier.
Après avoir dormi toute la journée, pourquoi Diable était-elle là ? Parce que ce fieffé connard de Kosovo lui avait demandé de suivre quelqu’un, gratuitement, à titre de service entre ami. Un ami ? Seigneur, non elle n’en était pas à ce stade d’imbécilité pour considérer ce serpent comme un ami. Et il n’avait trouvé personne de mieux qu’elle ? Rien de plus discret qu’une tatouée punk sur les bords qui essaie de sauver ses yeux du soleil – Mel vit la nuit de toute façon, alors le soleil elle l’a jamais aimé.
Elle avait beau avoir essayé de se fondre dans la masse, ça restait difficile, elle n’avait pas de vêtements élégants et de toute façon scandait détester ça sur tous les tons. Elle déambula de longues heures dans ce maudit endroit, le haïssant profondément pendant de longues minutes qui semblaient des heures. Puis soudainement sa cible disparut, elle pesta, lança un chapelet de jurons en polonais et en allemand et enfonça ses mains dans les poches de son pantalon de cuir noir.
Pas discret, non effectivement.
Elle traversait un parc a un rythme que ses jambes cybernétiques qualifieraient d’interminable quand ses oreilles prirent la décision de se rappeler à son bon souvenir, elle avait beau essayer d’ignorer le brouhaha continuel de ce parc stupide, ce n’était pas facile. Pour la suite elle fit confiance à sa formation de casse-gueule professionnelle, et le ton employé par la voix masculine qu’elle décela lui fit comprendre qu’il n’était pas plus mal qu’elle fasse demi-tour sur les starting-blocks.
Elle était de plus très mécontente, même si ce qu’elle avait entendu.
Meleth avait passé un tiers de sa vie à taper sur des êtres vivants qu’on ne considérait même pas comme tel, et entendre des gens confirmer ce qu’elle pensait la foutait dans une rogne légère mais acide. Depuis ses prothèses elle avait vu le regard de certain, elle préférait se dire qu’on regardait ses tatouages, ce qui n’était pas faux d’ailleurs, plutôt que ses oreilles et s’imaginer qu’elle avait fait ça par pur plaisir. Elle ne cautionnait par la chirurgie de plaisir, mais les gens faisaient ce qu’ils voulaient de leur corps. Par contre elle était bien placée pour dire que deux mains c’est mieux qu’une et un moignon…
Oh mais bordel, la délicatesse, personne connaissais plus ?
Meleth fit un gros effort sur elle pour empêcher la jeune femme qu’elle voyait basculer de tomber, et contrôla sa main droite pour éventuellement ne pas lui broyer une vertèbre au passage. Elle oublia d’enlever sa main dans l’immédiat et en s’en souvenant l’enfonça dans sa poche avant d’avancer d’un pas devant la jeune femme, avec un petit sourire de travers.
Mel se sentait parfois suicidaire dans ses actes.
Et elle savait qu’elle allait balancer le plus paradoxe de la Planète.

Sérieusement, c’est une chose à dire devant un gosse ça ?
Lança Meleth du tac au tac, de toute façon elle n’avait aucune crédibilité si elle ne portait pas une arme. Seconde constatation, elle ne portait pas la sienne, elle se gifla intérieurement de toute sa force. Forcément le gamin la dévisagea comme si elle était sortie d’une vieille BD du siècle dernier. Elle retira ses lunettes, avec un rictus mental sur le fait qu’ils attendaient sûrement des yeux de couleur bizarre et artificielle, mais non, c’était ses yeux noisette derrière, aussi classique que de coutume. Ne bougez pas, le paradoxe arrive. Vos histoires ne me regardent pas, par contre faire un esclandre en public et user de violence envers une jeune femme qui ne représente aucun danger apparent, ça me fait chier !... Pardon petit.

Meleth se reprit à la fin de sa phrase, après tout elle n’avait plus grand-chose de souvenirs de jeunesse, mais elle savait que ses parents n’avaient jamais dit de grossièreté devant elle, du moins jamais dans une langue qu’elle connaissait. Pour en revenir à ce mec crétin comme un gland, s’il voulait qu’on cesse de voir les augmentés comme des salopards inhumains, il fallait penser à conserver sa petite part d’humanité. Meleth accrocha ses lunettes sur le col de son t-shirt blanc imprimé d’un code barre ironique. En vérité c’était le numéro de sa plaque militaire, comme quoi elle aimait vivre dangereusement.

_________________

Les vivants et les morts avancent sur des voies différentes; les renards quant à eux, cheminent entre les deux voies. Divinités et monstres progressent sur des chemins différents; les renards, quant à eux, se meuvent entre les divinités et les monstres. ▲ Ji Yun, Dynastie Qing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Lun 10 Aoû - 23:22

    Johanna se sentit tomber en arrière et elle s’attendait déjà à ressentir la douleur du choc qui ne serait pas vraiment amorti par la pelouse. La chose à laquelle elle s’attendit moins, ce fut une main dans son dos qui l’empêcha de se heurter douloureusement au sol. Elle reprit rapidement son équilibre, sentant cette même main quitter son contact. Elle n’eut pas le temps de se retourner pour voir qui l’avait aider qu’une forme passa devant ses yeux et se campa devant elle. Une femme. Qui n’était certainement pas du coin à regarder ses vêtements, son allure, sa coiffure et ses tatouages.

    -Sérieusement, c’est une chose à dire devant un gosse ça ?

    Cette voix , cette façon de parler l’interpella. Elle remontait dans ses souvenirs, de vieux souvenirs à vrai dire. Mais était-ce seulement possible? Elle se souvenait d’un été, il y a une dizaine d’années lors de vacances dans le pays d’origine de son père. Il faisait chaud, comme aujourd’hui. Et un homme s’en était prise à elle, comme aujourd’hui. Le parallèle était flagrant, la coïncidence énorme et pourtant la jeune femme devait se rendre à l’évidence. Comme à l’époque, une femme sortit de nulle part était venue à son secours à elle, la petite bourgeoise frêle et fragile.

    - Vos histoires ne me regardent pas, par contre faire un esclandre en public et user de violence envers une jeune femme qui ne représente aucun danger apparent, ça me fait chier !... Pardon petit.

    Il n’y avait aucun doute possible. C’était elle. Son regard chercha celui du petit Nathan qui assistait impuissant à toute cette scène. Elle pouvait lire un mélange de peur et d’étonnement, sans doute dû à l’arriver de cette amie sortie de son passé.
    Pour lui, elle espérait que le père se tienne à carreau et fasse demi-tour accompagné de sa petite famille.
    Elle aurait volontiers ouvert la bouche mais ne voulant pas rajouter une couche et compliquer la situation, Johanna préféra garder le silence, tout en tentant de rassurer le petit d’un regard bienveillant.

    Le père observait la nouvelle venue, la sondait, cherchant à savoir s’il allait rester ou partir, lui tenir tête ou non. Il poussa un soupire de mécontentement:

    -C’est ça ouais, toute façon c’est pas comme si je savais pas où la trouver.

    Encore une fois, ce fut sans ménagement qu’il entraîna son fils et sa femme qui se retourna pour adresser un dernier regard haineux à Johanna qui préféra ne pas réagir.
    Il était à présent temps que la demoiselle se concentre sur la nouvelle venue, qui ne lui était pas si inconnue.

    -Ca va devenir une habitude Mel’...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
you thought hell was hard ?

Ϟ Mensonges proférés : 126
Ϟ Richesses amassées : 132
Ϟ Epitaphe : 05/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Qadesh
Ϟ Crédits : Qadesh & BioWare
Ϟ Gagne-pain : barmaid & (ex)mercenaire encore en service
Ϟ Liens utiles : FICHE
LIENS

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Mar 11 Aoû - 5:49

Peut-être que parler de son fils lui avait remis les idées en place, ou peut-être qu'il avait entendu des rumeurs sur elle, au final elle n'en avait rien à foutre, l'essentiel était que cette affaire n'aille pas plus loin, en public, à cet endroit.
Il l'avait jaugée du regard, comme lorsqu'on étudie un adversaire dans la Fosse, un moment qui semble toujours très long pour celui qui le subit comme pour celui qui l'inflige. Butée comme elle était, elle tenait son regard fixement, une main toujours enfoncée dans la poche de son pantalon, elle roula les épaules pour dégager les tensions de ses tendons.
Ce gamin n'avait pas vraiment de chance avec des parents pareils, mais personne ne naissait avec de la chance en bouteille, il fallait se d’emmerder avec ce qu'on avait.

Et moi je saurais ou te trouver, toi et ta famille... Répliqua Meleth d'une voix douce, avec un grand sourire qui, malgré sa gentillesse apparente, aurait fait passer Freddy pour un Câlinours rose plein de paillettes, ajoutant à cela un amical geste de la main qui se transforma soudainement en un sympathique doigt d'honneur qui releva le A encré dans sa phalange.
Avoir DEATH inscrit sur chacune de ses mains, encré dans les phalanges, c'était un genre, un style, il fallait assumer et savoir le porter. Et aimer les mitaines dans certaines situations, mais c'est une autre histoire.

Non pas qu'elle compte spécifiquement lui faire du mal, c'était surtout une menace, lourde de sens elle l’espérait, mais elle savait qu'elle n'avait pas plus de crédibilité qu'un autre, c'était le sort des mercenaires d'être le merdier en quelque sorte. Oh de toute façon elle n'avait jamais vraiment eu envie d'être importante, c'était trop d'emmerdements pour trop peu d'agréments.
Puis Meleth percuta qu'elle n'était pas venue là sans raison, et se tourna vers la jeune femme dont elle venait de se mêler de ses affaires. Et Meleth, qui avait beau avoir une mauvaise mémoire, se souvenait de ce visage, plus particulièrement des yeux. Elle avait effectivement une façon bizarre de se souvenir des gens, mais dans ce cas précis, elle devait concéder que l'histoire se répétait.
La dernière fois qu'elle l'avait croisée la situation avait été étrangement similaire, quoi que la dernière fois elle avait manqué de coller une beigne au coupable, aujourd'hui cette idée ne lui avait même pas traversée l'esprit... Ce qui lui traversait l'esprit c'est que ça faisait une décennie, et que depuis elle n'était plus exactement dans la légalité.
Bordel, qui aurait cru que Mel avait une amie qui elle savait s'habiller et se mettre en valeur - mais qui n'avait selon tout probabilité jamais eu à sacrifier l'une de ses mains ou tuer qui que ce soit, ce qui n'était pas le cas de Mel.
Si elle en tirait de la jalousie ? Non, simplement la confirmation que sa vie lui convenait pas si mal en fait.

Un vieux con que je connais dis que c'est le destin, moi je dis que tu t'attire toujours autant des ennuis ! Lança Meleth avec un petit rire, coinçant sa cigarette entre ses lèvres et resserrant sa queue de cheval. Qu'est-ce qu'il te voulait le rustre d'opérette ? Non pas qu'elle ne l'ai pas déjà entendu en partie, mais elle préférait toujours une confirmation de la version supposée.


_________________

Les vivants et les morts avancent sur des voies différentes; les renards quant à eux, cheminent entre les deux voies. Divinités et monstres progressent sur des chemins différents; les renards, quant à eux, se meuvent entre les divinités et les monstres. ▲ Ji Yun, Dynastie Qing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Mar 11 Aoû - 10:54

    Johanna regardait Mel. Les années étaient passées et chacune avait choisi sa propre voie, voie qui se faisant ressentir à sa manière.
    Si la jeune femme était élégante dans ses vêtements, son maintient jusque dans sa coiffure, à paraître parfaite et angélique, se tenait en face d’elle tout l’inverse. Miss harlow ne put s’empêcher de jeter un coup d’oeil à Meleth, qui semblait avoir eu pas mal de vécu depuis leur dernière rencontre.

    Elle sourit. La façon de parler de son amie n’avait pas changé en revanche. Et c’était bien une des seules personnes qu’elle supportait d’entendre discuter ainsi. Sans doute parce qu’elle l’avait sorti d’une situation similaire à l’époque. Et Mel devait certainement être le cas à part. Si à ce jour Johanna osait défier les dires de ses parents, à l’époque ce n’était pas le cas et elle avait pris grand soin de cacher sa relation amicale avec la jeune femme. Son père l’aurait sûrement terriblement mal pris et aucune des deux n’auraient été épargné (avouons aussi qu’elle voulait éviter à son père de se prendre un joli poing dans la figure).
    Etrangement, Johanna ne s’était jamais véritablement interrogée quant à cette relation amicale. Mel l’avait sauvé et cela avait du rester graver dans son esprit, bien au delà du reste, aussi puriste et radicale pouvait elle être à l’époque.

    -Un vieux con que je connais dis que c'est le destin, moi je dis que tu t'attire toujours autant des ennuis ! 

    Elle observa tranquillement Meleth se sortir une cigarette et la mettre entre ses lèvres tout en resserrant sa queue de cheval.
    La miss restait droite mais laissa s’échapper un sourire franc et amical bien que tout semblait les différencier. Mel’ était à ce jour l’unique exception à ses principes et à ceux du groupe auquel elle appartenait.

    -Qu'est-ce qu'il te voulait le rustre d'opérette ?

    Johanna regarda Mel se demandant l’espace d’un instant si elle avait véritablement su pour elle et sa tendance foncièrement puriste. Sans doute devait-elle l'avoir deviné depuis pas mal d'années. En tous les cas jamais elle n’en avait fait étalage.

    -M’accuser de quelque tort. Il pense que je raconte des choses à son fils et que je menace son libre arbitre. Encore un qui à l’évidence n’a pas compris qu’un humain pouvait penser par soi-même je suppose.

    Tout en parlant elle les regardait s’éloigner de plus en plus loin jusqu’à sortir du parc et elle ne douta pas une seule seconde qu’elle aurait à nouveau à faire à eux.

    -Oublions cet incident d’accord? Merci d’être intervenue... Encore.

    Nouveau sourire:

    -Alors dis moi. Après tout ce temps? Je te retrouve ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
you thought hell was hard ?

Ϟ Mensonges proférés : 126
Ϟ Richesses amassées : 132
Ϟ Epitaphe : 05/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Qadesh
Ϟ Crédits : Qadesh & BioWare
Ϟ Gagne-pain : barmaid & (ex)mercenaire encore en service
Ϟ Liens utiles : FICHE
LIENS

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Mar 11 Aoû - 16:41

Si Meleth ne s'y était pas attendu, si on le lui avait prédis elle aurait sûrement fait avaler quelques dents à l'abruti qui s'amusait de cette affaire. C'est vrai que son Capitaine l'avait vaguement charriée, lui avait posé des questions auxquelles Meleth n'avait pas de réponse elle-même. Johanna était son inverse, son négatif absolu, si dans son enfance Mel avait dû rêver à ressembler à ça, maintenant la simple idée de porter une robe ou des talons lui filait une trouille absolue.
De plus, c'était une puriste, elle avait beau le savoir et l'accepter, parce que de toute façon elle n'avait jamais eu dans l'idée d'essayer de changer les opinions de qui que ce soit - après tout en principe c'était bien la dernière chose qui pouvait un tant soi peu nous appartenir. Et puis qui accepterait sciemment de voir sa fille fréquenter une Lieutenant grossière et sensiblement brutale sur les bords ? Aucun, nous sommes d'accord.

La connerie reste la chose la mieux répartie dans ce monde, mais comme tu veux, oublions ça. Meleth expira la fumée de sa cigarette et pointa du doigt un chemin du parc.
Ne restons pas statique, sinon les curieux vont te jaser dessus. Et elle l'invita à la suivre alors qu'elle s'assurait de ne pas marcher trop vite - elle en oubliait ses foutues jambes parfois.

Maintenant venais la réponse qui piquait l'arrière de son crâne, elle passa les doigts sur ses prothèses auditives avec un sourire. On raconte quoi à quelqu'un qu'on a pas vu depuis dix piges hein ? On raconte tout dans le détail ou on passe certains aspects moins reluisant de sa vie ? C'est du mensonge ça, et Meleth n'aime pas ça, à trop mentir on fini par y croire soi-même, ça craint ce genre de détail.
Parce que sans déconner, sa vie est devenue très vite illégale, et puis est-ce qu'on raconte la guerre a quelqu'un qui ne la vit pas ? A quoi ça sert de l'apitoyer sur quelque chose qu'elle ne comprendrait pas ?
Et puis sérieux, "tu fais quoi de ta vie maintenant ? - Oh j'utilise ce qu'on m'a appris pour faire des trucs pas légaux, et j'ai déserté, si on me remet la main dessus dans le meilleur des cas c'est peloton d’exécution, et toi ça va ?" Non, vraiment, c'était pas conseillé de démarrer comme ça.

C'est une longue histoire, qui ne te plairait sûrement pas d'ailleurs. Meleth regarda fixement le tison de sa cigarette, de toute façon, ce n'était pas son genre de se formaliser d'une connerie de sa part non ? Elle avait fait pire autrefois, et logiquement elle avait l'habitude et le tolérait très bien puisque son langage peu châtié ne prêtait pas aux discussions mondaines - sauf cas d'extrême urgence. Oh, au pire elle ferait un grimace horrifiée non ? Rien à foutre à ce stade, de toute façon après elle irait bosser et passer sa nuit à sortir son fusil et à éviter les bagarres. Pourquoi ici ? Parce que si je repointe mon nez dans les EAU, je finirais mal, la désertion ça n'a rien de reluisant sur un CV tu sais... J'ai peut-être pensé à toi sans le vouloir quand j'ai choisi cette sacrée ville ! Et Mel partit d'un rire amusé.

_________________

Les vivants et les morts avancent sur des voies différentes; les renards quant à eux, cheminent entre les deux voies. Divinités et monstres progressent sur des chemins différents; les renards, quant à eux, se meuvent entre les divinités et les monstres. ▲ Ji Yun, Dynastie Qing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Mar 11 Aoû - 17:20

    Sans attendre, Johanna se mit à suivre son amie. Ayant un peu de mal il faut bien l’avouer. Mel’ était rapide et la demoiselle en talons. Pour plus de confort et étant donné qu’elles restaient dans l’herbe qui bordait le chemin, elle retira ses petites chaussures vernies et impeccables malgré la poussière du terrain qui s’étalait autour d’eux, glissa ses doigts dans les lanières et les garda à la main. Même si ce n’était pas comme elle l’avait prévu au départ, elle se retrouvait au parc, les pieds dans l’herbe, à pouvoir profiter de cette fin de journée ensoleillée. Manquait plus que le repas car oui, ça non plus ça n’avait pas changé depuis les dix dernières années. La gourmandise de Johanna.

    Elle écoutait son amie parler, se doutant que depuis tant d’années beaucoup de choses s’étaient passées, de chacun de leur côté mais certainement bien plus du côté de Meleth. Johanna n’avait jamais vécu le tiers de sa vie, toujours entourée par l’argent, le luxe, des parents présents même si pesants. Elle n’avait rien à envier à personne encore mois sa vie d’aujourd’hui. Et elle le savait. Sa question était peut-être même délicate mais elle l’avait posé.

    Mel avait déserté et avait certainement trouvé d’autres manières de gagner sa vie qui c’est certain n’était pas forcément au goût de Johanna.

    -Je n’étais pas là je peux pas te dire si ça me plaît ou non. C’est tes histoires, tu m’en parles si tu veux je n’ai rien à redire t’es une grande fille. Et sûrement plus alerte que moi sur bien des points.

    Un sourire sincère anima son visage quand son amie partit dans un petit rire amusé:

    -Bon et bien... Puisque tu es là, je dois t’avouer une chose très importante.

    Johanna remit doucement ses petites chaussures qui la grandirent aussitôt (c’était toujours ça de pris) et s’engagea sur le sentier du parc, hors pelouse.

    -Je meurs de faim et je tiens absolument à ce qu’on règle ce problème mondial ensemble.

    Sans plus attendre, Johanna pris les devants et constata par elle-même que ses chaussures étaient bien moins encombrantes quand il s’agissait de chercher de la nourriture. Elle soupira pour elle-même et entraîna Mel devant un vendeur de petites merveilles grasses plus communément appelées de la mal bouffe.

    -Alors comme tu m’as encore sorti des ennuis c’est pour moi! Tu veux quoi, et hésite pas sur la quantité parce que j’ai aucune intention de jouer les saintes à ce niveau là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
you thought hell was hard ?

Ϟ Mensonges proférés : 126
Ϟ Richesses amassées : 132
Ϟ Epitaphe : 05/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Qadesh
Ϟ Crédits : Qadesh & BioWare
Ϟ Gagne-pain : barmaid & (ex)mercenaire encore en service
Ϟ Liens utiles : FICHE
LIENS

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Jeu 27 Aoû - 18:46

Best. Akward. Moment. Ever. Si tu veux pas le dire, le dis pas, ou autrement formulé dans la tête de Meleth : ne me dis si tu veux qu'on conserve une relation cordiale et chaleureuse. Même si elle avait été là, qu'est-ce que cela aurait changé de toute façon ? Meleth avait la fâcheuse tendance à préférer n'en faire qu'à sa tête, faute de mieux.

Alerte, c'est un bien grand mot ça, mais admettons. Et Meleth décida que le sujet était clos, elle aurais sûrement l'occasion de lui dire qu'elle était une mercenaire peu avare et certainement très douée qui se payait le luxe d'avoir une tête mise à prix.

Meleth se laissa doubler par Johanna, ce qui ne l'étonna pas c'était qu'elle était toujours aussi jolie, elle l'avait toujours été de toute façon, dans un sens Mel le lui avait envié parce qu'elle ne l'était plus vraiment. Si elle avait vécu une autre vie elle aurait peut-être conservé une apparence de respectable jeune femme, mais nous parlons là d'une époque qui n'existera jamais. Meleth avait déjà du mal à se souvenir de ce à quoi elle ressemblait à l'époque ou elle n'était pas tatouée et augmentée, elle avait du mal à se souvenir d'ailleurs de quand elle avait été normale pour la dernière fois.
Mais cela la déprimait-elle ? Absolument pas, ce que l'on ne sait plus ne nous manque plus vraiment.

Johanna fit ensuite preuve d'un trait d'humour qui la décontenança un peu - dans son grand délire mélodramatique elle s'attendait à une nouvelle qui réveillerait les morts, du genre qu'elle était enceinte de son amant ou qu'elle avait décidé de se marier en cachette, alors qu'en fait il s'agissait de son estomac, mais Meleth s'accorda à dire qu'il fallait en prendre grand soin !

Sortie des ennuis... Si moi je n'étais pas passée par là, quelqu'un d'autre serait venu à la rescousse d'une jolie plante comme toi va ! Meleth allergique au compliments ? Oui, elle n'a jamais su quoi en faire ou en penser, est-ce que c'est pour lancer une pique ou par ironie ou est-ce honnête ? Bordel les humains c'est compliqué en fait.

Plusieurs personnes regardèrent Meleth avec un mélange de surprise ou de dégoût, et c'était bien naturel, au point ou la mercenaire n'y fit pas vraiment attention. Elle savait très bien, et acceptait en plus de cela, que certaines personnes trouvent monstrueux de se faire augmenter. Meleth elle répondait qu'il était plus facile d'accepter des médicaments anti-rejet plutôt que d'apprendre à vivre avec une main ou une jambe en moins. Et puis à l'époque l'armée ne lui avait pas vraiment laissé le choix, elle s'était réveillée avec des membres tout neufs et de l'anti-rejet, point barre, retour au bagne et nettoie ton arme.

Tu n'as pas peur des ragots ? Une jeune femme aussi distinguée que toi qui se balade avec une peinture murale augmentée ? Lança Meleth d'un ton amusé dans un sourire carnassier en regardant l'étalage de pâtisseries, un peu perdue dans un sens car elle n'en avait pas vue depuis un certain temps et sa nourriture se résignait au strict minimum et à de l'alcool - qui ne nourrissait pas mais noyait ses légères tendances bipolaires. J'ai pas mangé de trucs aussi bon depuis une éternité... Et j'ai toujours eu un faible pour la framboise, tu sais parler aux femmes. Lâcha la mercenaire du Dimanche avec un sourire qui faisait plisser ses yeux qui brillaient comme ceux d'un gosse au pieds du sapin. En même temps elle pouvait pas vraiment se permettre de manger du caviar à tout les repas non plus !

_________________

Les vivants et les morts avancent sur des voies différentes; les renards quant à eux, cheminent entre les deux voies. Divinités et monstres progressent sur des chemins différents; les renards, quant à eux, se meuvent entre les divinités et les monstres. ▲ Ji Yun, Dynastie Qing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Dim 30 Aoû - 12:09

    Les regards qui fusaient sur Meleth n'échappaient pas à Johanna mais elle était fière de son amie. Elle se contenta d'avancer à côté d'elle. Oui Mel' était une augmentée et elle n'avait pas vraiment eu le choix d'après ce qu'elle avait entendu. Alors il était inutile de la juger sans compter que la plupart des gens qui la regardait n'avait certainement pas connu la moitié de la vie de Meleth.

    -Tu n'as pas peur des ragots ? Une jeune femme aussi distinguée que toi qui se balade avec une peinture murale augmentée ?
    -Peur des ragots ? Quoi que je fasse et quoi que je dise que se soit en bien ou en mal il y en aura toujours. Et puis... Tu es une peinture murale augmentée que j'aime beaucoup.

    Elle sourit doucement :

    -Donc qu'ils parlent s'ils le veulent, moi je me contenterai de profiter de ce moment avec une amie. Et des gourmandises...

    Les yeux de Johanna regardait toute la nourriture qui passait sous ses yeux et ceux de Meleth. Elle se voyait incapable de choisir quoi que se soit. En revanche, son amie semblait attirer par des gourmandises sucrées et fruitées. Elle sourit.

    -J'ai pas mangé de trucs aussi bon depuis une éternité... Et j'ai toujours eu un faible pour la framboise, tu sais parler aux femmes.

    Johanna rigola. Elle regarda rapidement toutes les pâtisseries à la framboise qui faisaient de l'oeil à Meleth. Vrai que ça avait l'air bon et plusieurs sortes pouvaient la faire hésiter.

    -Pour commencer, je vais vous prendre un de chaque dessert à la framboise.

    Satisfait que l'hésitation de ces deux femmes soit fructueuse, le vendeur commença à empaqueter cinq desserts différent à la framboise puis il regarda Johanna.

    -Et euh... Tout ce que vous aurez à base de chocolat ?

    Il sourit un peu et s'exécuta sans se faire prier. Il y avait autant de desserts au chocolat qu'à la framboise. Johanna paya sagement et s'éloigna avec Meleth. Elle se mirent dans un coin tranquille du parc, s'installant confortablement dans l'herbe. La jeune femme sortit des couverts en plastique qu'elle avait demandé, servant une première pâtisserie à Meleth puis fit de même pour elle.

    -Tu vas rester dans le coin ?


    La jeune femme reporta son regarda sur son amie et elle ne pouvait s'empêcher d'être réjouie face à cette nouvelle si elle s'avérait positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
you thought hell was hard ?

Ϟ Mensonges proférés : 126
Ϟ Richesses amassées : 132
Ϟ Epitaphe : 05/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Qadesh
Ϟ Crédits : Qadesh & BioWare
Ϟ Gagne-pain : barmaid & (ex)mercenaire encore en service
Ϟ Liens utiles : FICHE
LIENS

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Dim 30 Aoû - 22:21

Elle s'était émancipée de sa famille, comme quoi tout pouvait changer au final. Dans un sens il état rassurant de constater que le monde continuait de suivre son cours et de tourner paisiblement. Pendant qu'elle pédalait dans la merde noire des États Allemands Unis, des gens avaient vécu leurs vies, aussi dures, agréables ou éphémères fussent-elles.

Disons que j'ai vaguement pas vraiment eu le choix pour continuer d'avoir de la valeur aux yeux de l'armée. Plaisanta Meleth avec un sourire en regardant le commerçant emballer les merveilles luxueuses - parce que cela tenait du luxe pour elle de toute façon, elle suivit Johanna d'un pas tranquille, mains dans les poches, s'empêchant d'allumer une clope pour la cinquantième fois de la journée, ou de la nuit, avait-elle dormi ?
Qu'importe.

Meleth se laissa tomber dans l'herbe, soudainement en regardant autour d'elle elle se demanda si ça vie aurait ressemblé à ça si elle n'avait pas dû entrer dans l'armée. Un peu de force, dans des sections pas forcément traditionnelles, forcée de faire des choses pas catholiques, amassant l'expérience rédhibitoire de la mort et de la douleur, du sang et de la poudre.

Je n'ai pas le choix, si je repose le pied en Europe je suis morte, avoir sa tête mise à prix n'est pas vraiment la meilleure des choses... Raconta Meleth d'une voix enjouée en croquant dans une pâtisserie, aussitôt son envie de tabac s'estompa. J'ai mon taudis dans Sighthill, ça me conviens bien...

Et ce n'était pas le genre d'endroit ou Meleth voulait voir Johanna, elle lui donnerait un autre moyen de la contacter, il n'était pas nécessaire qu'elle le sache trop vite cependant. Meleth avait tendance à se fourrer dans un tas d'ennuis, elle aimait d'ailleurs ça visiblement, sinon elle aurait choisi de fermer sa gueule et de crever en silence dans un coin. Non vraiment, son taudis n'avait rien d'un endroit charmant, il puait, suintait le sang et la crasse, et respirait les vapeurs d'alcool à plusieurs centaines de mètres.
En bref, c'était l'inverse de ce que vivait Johanna, et en soi elle était contente que la jeune femme n'ai pas à vivre ce qu'elle vivait, personne ne méritait ce genre de vie, même pas les faës.

Mais assez parlé de moi, toi, que deviens-tu Jo' ? Sous-entendu, qu'est-ce que je ne sais pas encore sur toi ? Mariée ? Mère ? Divorcée ? Après tout, l'avenir de Meleth avait été prévisible depuis le tout début, elle était un paratonnerre à emmerdements, mais pour Johanna la ligne scénaristique devait être tout autre.


_________________

Les vivants et les morts avancent sur des voies différentes; les renards quant à eux, cheminent entre les deux voies. Divinités et monstres progressent sur des chemins différents; les renards, quant à eux, se meuvent entre les divinités et les monstres. ▲ Ji Yun, Dynastie Qing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain
avatar
Ϟ Mensonges proférés : 209
Ϟ Richesses amassées : 488
Ϟ Epitaphe : 27/07/2015
Ϟ Pseudonyme : Orphéa
Ϟ Crédits : Orphéa

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
329/3000  (329/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Mar 1 Sep - 19:09

-Je n'ai pas le choix, si je repose le pied en Europe je suis morte, avoir sa tête mise à prix n'est pas vraiment la meilleure des choses. J'ai mon taudis dans Sighthill, ça me conviens bien... 

Johanna jeta un coup d’oeil à Meleth tout en découpant sa pâtisserie au chocolat avec sa cuillère en plastique. Par quoi était-elle passée? Que s’était-il passé? Plusieurs questions tournaient dans la tête de la jeune femme qui pourtant n’osait pas demander à son amie ce qu’avait été sa vie depuis ces dernières années. Elle n’était pas du genre à poser les questions mais plutôt à écouter lorsqu’on voulait bien se confier à elle.

-Sighthill?

La jeune femme tiqua. Elle savait ce qu’était ce quartier y mettant de temps à autres les pieds. Elle n’aimait pas voir les gens se démener pour pouvoir vivre avec un minimum de décence ou s’entre tuer pour remédier à leurs manques toujours grandissants ou simplement survivre comme ils le pouvaient. Si elle savait Meleth débrouillarde, ce n’était pas pour autant une idée qui lui plaisait.

-Bon ben quand je serai de passage par là-bas je viendrais te voir alors. Et tu seras incapable de me mettre à la porte. J’ai bien noté ton addiction aux framboises.

-Mais assez parlé de moi, toi, que deviens-tu Jo' ? 

Johanna avait bien compris le sous-entendu de la question. Parler d’elle, elle n’aimait pas ça en temps normal mais Mel’ avait la capacité, et elle devait bien être la seule, à pouvoir lui sous-tirer des informations la concernant.
Que pouvait-elle bien lui apprendre, comment résumer une dizaine d’années en moins de deux minutes?
La jeune femme se décida à aller au plus simple et au plus concis pour le moment. Elles avaient un peu de temps devant, inutile de précipiter les choses.

-Je suis devenue institutrice.

Le visage de Johanna s’illumina. Elle adorait son métier et ça se voyait. Elle se faisait un devoir de profiter de chacune des journées qu’elle partageait avec ses jeunes élèves même si parfois cela pouvait être éprouvant voir vraiment fatiguant.

-Pour le reste j’ai quitté la maison familiale dès que j’ai obtenu mon diplôme. Je me suis installée ici à Stockbridge.

La jeune femme sourit:

-Et... j’ai rencontré quelqu’un.

Bien qu’elle n’allait certainement pas avouer qu’elle était tombée amoureuse en mois de trois heures et avait partagé le banquette arrière d’une berline appartenant à Aryan Turner avec un de ses hommes, elle ne put s’empêcher d’avouer les sentiments qu’elle gardait secrets depuis déjà plusieurs jours.

-Tu comptes faire quoi à Sighthill? Des projets particuliers?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méca-humain
avatar
you thought hell was hard ?

Ϟ Mensonges proférés : 126
Ϟ Richesses amassées : 132
Ϟ Epitaphe : 05/08/2015
Ϟ Pseudonyme : Qadesh
Ϟ Crédits : Qadesh & BioWare
Ϟ Gagne-pain : barmaid & (ex)mercenaire encore en service
Ϟ Liens utiles : FICHE
LIENS

Behind the Mirror
Ϟ Maestria:
Ϟ Murmures infondés:
Ϟ Réputation:
150/3000  (150/3000)

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   Ven 11 Sep - 20:10

Dans un sens, Meleth envia Johanna.
Pour deux raisons, la première était la lumière qui illuminait son visage quand elle parla de son métier. Et Mel était intimement persuadée que les enfants devaient l'adorer, et avait la conviction qu'elle devait être une excellente institutrice. Elle avait la chance, même si elle avait dû travailler pour y arriver elle n'en doutait pas, d’exercer une profession qui la rendait heureuse.
Était-ce son cas ? Non, pas vraiment.
Mais comme Meleth ne pouvait pas vraiment imaginer ce qu'aurait été sa vie sans l'armée, elle n'avait aucun moyen de comparer son existence à la sienne, après elle pourrait être pire : elle pourrait être cannée depuis belle lurette.

L'oiseau a quitté le nid, je suis fière, tu as fais ton bout de chemin, félicitations ! Indiqua joyeusement Meleth

Si sa voix n'en laissait rien paraître, Meleth avait bien peu d'estime pour la famille de Johanna, c'était triste d'ailleurs, parce qu'ils avaient fait un sacré bon travail pour pondre une fille aussi jolie, talentueuse et au-dessus de laquelle quelques muses avaient eu la gentillesse de se pencher dès le berceau. Comme quoi, l'humanité avait de l'espoir devant elle, elle pouvait crever en paix, la relève était assurée pour éviter le mur.
Enfin elle l'espérait.

Oh ! Un soupirant a enfin conquis ton cœur ? Puis Meleth eut un sourire amusé, un peu moqueur, son sourire de renard. Je suppose que ce n'est pas celui qui te collait les basques en pavant ton chemin de fleurs et de compliments ! La subtilité de Meleth Ciezlak, en pleine action.

Non pas que Mel n'ai jamais eu de soupirant - enfin si, mais passons, mais Johanna avait du charme et de la classe, chose que Meleth n'avait jamais eu, pour cause puisqu'il était dans son caractère visiblement d'être une brute roublarde, doublée d'une âme pleine de trous avec une psychologie de comptoir à faire se retourner Descartes, Spinoza ou Freud dans sa tombe.

Des projets ? Dans ce trou, tout ce que je peux faire c'est faire mon métier, à savoir casser des mâchoires et accomplir des missions plus ou moins légales... Répliqua Meleth avec un sourire, comme si elle parlait de la pluie et du beau temps, ou de la saison particulièrement douce cette année. Elle nota cependant l'éclat des yeux de Johanna, elle aimait quelqu'un, non seulement elle était chanceuse mais en plus elle avait tiré le gros lot, semblait-il. Et toi, des projets avec ce prince charmant qui fait briller tes yeux ? Lança Meleth d'un ton joueur en pointant sa cuillère en plastique vers la jeune femme.


_________________

Les vivants et les morts avancent sur des voies différentes; les renards quant à eux, cheminent entre les deux voies. Divinités et monstres progressent sur des chemins différents; les renards, quant à eux, se meuvent entre les divinités et les monstres. ▲ Ji Yun, Dynastie Qing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées -ft Mel'   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles mouvementées -ft Mel'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles mouvementées [Pv William]
» Retrouvailles Mouvementées [PV Nunu de la Rivière, Crystal ]
» •Des retrouvailles mouvementées...
» Retrouvailles mouvementées [PV Isia]
» Retrouvailles légèrement mouvementé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ϟ Steel & Dust :: 
 :: Stockbridge
-